Tribu de Benjamin

La tribu de Benjamin est une des douze tribus d'Israël. Son nom vient de Benjamin (Binyamin), le 12e fils d'Israël-Jacob.

C'est notamment de cette tribu qu'est issu Saül, premier roi d'Israël, auquel succèdera le roi David et, bien plus tard de Paul de Tarse.

NebiSamuel2
tombe du prophète Samuel au nord-ouest de Jérusalem

Le territoire de cette tribu est situé entre la Tribu d'Éphraïm au Nord, la Tribu de Juda au Sud, la Tribu de Dan à l'Ouest, et le Jourdain à l'Est. Ses villes principales étaient Jérusalem, Jéricho, Béthel et Gibeon.

C'est également là, à Ramah, qu'est né le prophète et dernier juge Samuel, après avoir grandi à Shilo, il a vécu à Ramah (1 Samuel 7:17) et c'est là que se trouve sa tombe (1 Samuel 25:1).

Par la suite, la tribu de Benjamin fait partie des tribus qui constituent le royaume de Juda après le schisme avec les tribus du nord.

Avidane est le Prince de la tribu de Benjamin.

Tribe of Benjamin 1
Territoire de la tribu de Benjamin (au centre), carte de 1649

Symboles de la tribu de Benjamin

Son symbole est un loup. La pierre précieuse associée à Benjamin sur le pectoral du grand prêtre est le jaspe (Exode 28:20).

Benjamin2
Bikur Cholim Hospital doors 005

loup

Jerusalem Heichal Shlomo door Benjamin tribe plate

loup

Jerusalem Street Scenes (9073739367)
Stamp of Israel - Tribes - 250mil.jpg

Source

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.
  • Portail de la culture juive et du judaïsme
  • Portail du christianisme
  • Portail de la Bible
Abidân

Abidân est un descendant de Benjamin fils de Jacob et de Rachel. Il est le fils de Guidéoni et le chef de la tribu de Benjamin après l'Exode.

Anatot

Anatot (ענתות) est une ville incluse dans les terres de la tribu de Benjamin et confiée à la Tribu de Lévi (livre de Josué 21/18 et premier livre des Chroniques 6/45). La ville est située au Nord de Jérusalem.

Anatot est mentionnée dans la Bible comme le lieu d'exil du prêtre Ebiathar (premier livre des Rois 2/26), comme la ville natale du prophète Jérémie (livre de Jérémie 1/1) et comme l'une des villes reconstruites lors du retour de Babylone (livre d'Esdras 2/23 et livre de Néhémie 7/27 et 10/20).

Benjamin

Benjamin est un nom propre ou commun.

Benjamin (Bible)

Benjamin est le treizième et dernier enfant de Jacob et le deuxième et dernier fils de son épouse Rachel.

Ce nom est à l'origine du nom commun benjamin, qui désigne le dernier enfant d'une fratrie.

La Tribu de Benjamin est l'une des douze tribus d'Israël, issue de ce fils de Jacob. Elle formera, avec la Tribu de Juda, le Royaume de Juda.

Beït-Horon

Beït-Horon (בית חורון) est une petite chaîne montagneuse de calcaire située à proximité des monts de Judée et au nord de la vallée d'Ayalon. Elle est haute de 550 m et s’étend sur une longueur de 12,5 km.

Bécorath

Bécorath est le fils d'Aphiach. Il est issu de la tribu de Benjamin et du clan de Matri par son père. Son fils est prénommé Tseror et lui-même est possesseur de quelques ânes. Il est très beau et grand, tout comme plus tard son descendant Saül.

Ehud

Ehud (ou Ehoud, ou Aod) (hébreu : אֵהוּד בֶּן־גֵּרָא) est le deuxième des juges d'Israël.

Gibeon

Gibeon (ou Gabaa ou Gabaon) était une ville de l'ancien Israël de la tribu de Benjamin, à 8 km au nord de Jérusalem. Elle est célèbre pour la légende du soleil arrêtée par l'ordre de Josué.

Lod (Israël)

Lod (hébreu : לוֹד ; arabe : اَلْلُدّْ ; grec ancien : Λύδδα, Lydda) est une ville du District centre d'Israël. C'est une des plus anciennes villes du pays.

Mardochée

Mardochée (en hébreu מָרְדְּכַי (Mordĕkay) ou מָרְדֳּכַי (Mordŏkay), transcrit Μαρδοχαῖος / Mardokhaîos en grec) est un personnage du livre d'Esther dans la Bible. Il est un fils de Jaïr et est issu de la tribu de Benjamin, l'une des deux tribus qui constituèrent le royaume de Juda avant sa destruction par les Babyloniens et les déportations de l'élite du royaume vers les provinces de l'Empire perse.

Martial de Limoges

Martial de Limoges ou saint Martial (IIIe siècle), également appelé l’apôtre des Gaules ou l’apôtre d'Aquitaine est selon la tradition le premier évêque de Limoges.

Fondateur de l'Église d'Aquitaine, fêté le 30 juin, il est le saint patron éponyme de multiples villes, villages et lieux de cultes catholiques, dont le plus renommé est l'abbaye Saint-Martial de Limoges.

Si les traditions et les légendes le concernant convergent sur de nombreux points, la chronologie a donné lieu à deux versions nettement différentes.

Selon la première tradition, il ferait partie des sept missionnaires qui, au temps de la persécution de Dèce autour de 250, auraient été envoyés en Gaule par « les évêques de Rome » pour évangéliser la Gaule. En réalité, l'Histoire des Francs de Grégoire de Tours amalgame des récits d'origines, de dates et de valeurs différentes, pour raconter l'histoire légendaire de ces sept missionnaires : Martial de Limoges, Gatien de Tours, Trophime d'Arles, Paul de Narbonne, Saturnin de Toulouse, Denis de Paris, Austremoine de Clermont. La fondation des premiers évêchés n'est en effet connue le plus souvent que par des traditions locales tardives et légendaires qui visent à prouver l'antériorité d'un siège par rapport à un autre.

Une autre tradition, plus récente, place son action à l'époque même du Christ et des Apôtres. Invoqué à Limoges à l’occasion du mal des ardents durant les ostensions de l’an 994, Martial obtient l'apostolicité par l'action du prédicateur Adémar de Chabannes, lors des conciles de Limoges de 1029 et 1031. Placé au rang des apôtres par Jean XIX (1024-1032), saint Martial draine un courant de pèlerinages fructueux pour l’abbaye Saint-Martial de Limoges et la ville. Il reste vénéré comme apôtre jusqu'en 1850 dans la liturgie de l'Église limousine. Dénoncée dès le XVIIe siècle, cette apostolicité construite et plaidée par Adémar de Chabannes, maintenue par la sacrée congrégation des rites et confirmée par décret du 18 mai 1845 de Pie IX, est abandonnée par l'Église catholique au début du XXe siècle. Son culte reste aussi très populaire en Limousin.

Selon cette tradition, Martial aurait été de la tribu de Benjamin et proche parent en ligne droite du premier martyr, saint Étienne. Il serait né près de Rama, dans un village ou l'on voyait encore au XVIe siècle une église qui lui était dédiée. A peine âgé de quinze ans, il se serait mit à la suite de Jésus Christ, qu'il n'aurait plus quitté, tout en s'attachant particulièrement à saint Pierre.

Mateh Binyamin

Le conseil régional de Mateh Binyamin regroupe 42 implantations israéliennes et avant-postes du sud de la Samarie en Cisjordanie. Son siège est situé à Psagot. Son nom fait référence à la tribu de Benjamin.

Mitzpah en Benjamin

Mitzpah en Benjamin (en hébreu : מצפה, rendu en grec par Μασσηϕα (Masepha)) est une ville de l'Israël antique appartenant à la tribu de Benjamin. Elle est située dans les monts de Benjamin à quelques kilomètres au nord de Jérusalem.

Mitzpah sert de siège au gouvernement de la Judée après le siège et la destruction de Jérusalem par les Babyloniens au début du VIe siècle av. J.-C.. C'est là que réside Guedalia ben Ahikam. Il est probablement le dernier roi de Juda, bien que ce titre ne lui soit jamais donné dans le Deuxième livre des Rois. Ne faisant pas partie de la lignée du roi David, il ne pouvait être qu'illégitime pour le rédacteur de l'histoire deutéronomiste.

Au cours de la révolte des Maccabées, Mitzpa se substitue à Jérusalem dont le Temple a été profané. Les troupes de Judas Maccabée s'y rassemblent à la veille de la bataille d'Emmaüs.

Mitzpah en Benjamin est aujourd'hui identifiée soit au site de la tombe de Samuel, soit à Tell en-Nasbeh.

Paul de Tarse

Paul de Tarse ou saint Paul ([pɔl]), portant aussi le nom juif de Saul ([sol], hébreu : שאול - Šā’ûl qui signifie « désiré » et qui se prononce [ʃaul] en hébreu) (né probablement à Tarse en Cilicie au début du Ier siècle et mort vers 67 - 68 à Rome), est un apôtre de Jésus-Christ, tout en ne faisant pas partie des « Douze ». Il est citoyen romain de naissance et juif pharisien. Le Nouveau Testament le présente comme un persécuteur des disciples de Jésus jusqu'à sa rencontre mystique avec le Christ, vers 32-36, mais l'historicité de ces persécutions fait débat dans la recherche moderne, tout comme l'emploi du terme de « conversion » à son propos.

Au cours des années 40, Paul fonde plusieurs Églises dans le territoire de la Turquie actuelle, et effectue un deuxième voyage missionnaire en Asie Mineure et en Grèce. Dans les années 50 et 60, tout en poursuivant sa mission itinérante, il adresse un certain nombre de lettres à ces nouvelles Églises.

Ces lettres, dites « épîtres pauliniennes », sont les documents les plus anciens du christianisme. Elles représentent l'un des fondements de la théologie chrétienne, en particulier dans le domaine de la christologie, mais aussi, d'un point de vue historique, une source majeure sur les origines du christianisme.

Prince (dignité)

Prince (du latin princeps, premier) est un nom qui marque la dignité de celui qui possède une souveraineté en titre ou de celui qui est d'une maison souveraine. Sa forme féminine est princesse.

De manière absolue, lorsque le mot prince se dit avec l'article défini, il désigne le souverain qui commande dans le lieu où l'on parle. Il désigne le chef d'un État, c'est-à-dire le « premier des Citoyens », quel que soit son titre, ou même son régime politique. On retrouve cette acception dans l'expression « le fait du Prince ». C'est ainsi que Nicolas Machiavel a nommé son ouvrage traitant de l'art et la manière de gouverner Le Prince.

Prince est aussi un nom qui se donne à ceux qui, sans être souverains ou de maison souveraine, possèdent des terres qui ont le titre de principauté.

On appelle princes de l'Église les cardinaux.

Ramah en Benjamin

Ramah en Benjamin (en hébreu רָמָה) est le nom d'une ville biblique de l'ancien Israël située dans le territoire de la tribu de Benjamin dans les Monts de Judée entre Gibeon et Mitzpah en Benjamin. C'est la patrie de Déborah et de Samuel.

Ramah est citée par Jérémie [1] à propos de la déportation des israélites à Babylone :

« On a entendu des cris à Rama, des pleurs et de grandes lamentations : Rachel pleure ses enfants, et n'a pas voulu être consolée, parce qu'ils ne sont plus. »

— livre de Jérémie, verset 31:14

Ce verset est repris par l'Évangile de Matthieu, au verset 2:18, à propos du Massacre des Innocents.

Ramah en Benjamin est identifiée au village palestinien d'Er-Ram, à 8 km au nord de Jérusalem

Saül

Saül ([sa.yl], hébreu : שאול - Šā’ûl, Sha'ul qui signifie « désiré » et qui se prononce [ʃaul] en hébreu) est un personnage du Premier Livre de Samuel, qui fait partie de la Bible. Fils de Quish de la tribu de Benjamin et du clan de Matri, il est le premier roi des Israélites en Terre d'Israël.

Tombeau de Rachel

Le tombeau de Rachel est un site saint pour le judaïsme. Il est situé à côté de la ville de Bethléem sur le territoire biblique de Judée, en actuelle Cisjordanie. C'est le lieu où, selon la tradition, est enterrée Rachel, femme de Jacob, qui est morte en donnant naissance à Benjamin.

Tribus d'Israël

La Genèse, premier livre de la Bible hébraïque, l’Ancien Testament, se termine par le récit de l’installation au Pays de Canaan des Hébreux, ou plus exactement des douze fils de Jacob, alias Israël. Ces douze fils sont les fondateurs directs ou indirects des douze tribus.

Dans d’autres langues

This page is based on a Wikipedia article written by authors (here).
Text is available under the CC BY-SA 3.0 license; additional terms may apply.
Images, videos and audio are available under their respective licenses.