Livre des Juges

Le Livre des Juges (en hébreu ספר שופטים Sefer Shoftim) est l'un des livres de la Bible hébraïque (l'Ancien Testament pour les chrétiens). Il raconte la période de l'histoire des Hébreux entre la conquête du Pays de Canaan (rapportée dans le Livre de Josué) et l'apparition de la royauté. À cette époque (vers -1150 - -1130), c'est sous la pression d'un danger et sur un mode défensif que les tribus d'Israël mettent à leur tête un chef : c'est l'époque des Juges (shofet).

Juges
Samson meurt en faisant mourir ses ennemis (illustration des Figures de la Bible)

Samson meurt en faisant mourir ses ennemis (illustration des Figures de la Bible)

Titre dans le Tanakh Sefer Shoftim
Auteur traditionnel Samuel[1]
Auteur(s) selon l'exégèse Plusieurs auteurs anonymes
Datation traditionnelle XIIe siècle av. J.-C.
Datation historique VIIe-Ve siècle av. J.-C.
Plus ancien manuscrit Qumrân 1
Nombre de chapitres 21
Classification
Tanakh Nevi'im
Précédent Josué I Samuel Suivant
Canon chrétien Livres historiques
Précédent Josué Ruth Suivant

Récit biblique

Résumé

Les Juges, situé dans un temps où la monarchie n’a pas encore été établie en Israël, consiste en des histoires portant sur les héros des batailles avec les Cananéens, les Madianites et les Philistins. Les Juges étaient des chefs militaires, jouant des rôles importants en temps de crise. Ils étaient responsables de fournir des jugements aux peuples locaux, et de diriger les alliances temporales entre les tribus. Les juges ne sont guidés ni par les lois de l’Alliance ni par celles de l’exode. Dans la grande majorité des cas, la vénération de Yahvé était partagée parmi les communautés, à l’exception de l’histoire de Gédéon. Les Juges étaient choisis non pas pour leur vertu mais pour leurs capacités et habiletés dans des temps de difficulté parmi les populations. (Silberman & Finkelstein, 33)

Les chapitres 1 à 3 sont la préface de tout le livre. Ils expliquent que du fait qu'ils n'avaient pas chassé leurs ennemis (Juges 1:16–35), les Israélites durent en subir les conséquences: perte de foi, mariages avec des incrédules et idolâtrie.

Les chapitres 4 et 5 racontent l'histoire de Déborah et de Barak, qui délivrèrent Israël des Cananéens.

Les chapitres 6 à 8 contiennent les expériences édifiantes de Gédéon, que le Seigneur bénit pour qu'il délivre Israël des Madianites.

Aux chapitres 9 à 12, plusieurs hommes remplissent les fonctions de juges en Israël, essentiellement dans l'apostasie et sous l'oppression. Il y est notamment question du juge Abimelech et de Jephté.

Les chapitres 13 à 16 parlent de l'apparition et de la chute du dernier juge, Samson. Les derniers chapitres, 17 à 21, peuvent être considérés comme un appendice qui révèle la profondeur des péchés d'Israël.

Premiers chapitres

Après les premières conquêtes réalisées sous la conduite de Josué, le récit constate que les Israélites, bien que dominant la plus grande partie du pays de Canaan, n'ont pas expulsé tous les Cananéens et continuent de vivre à leur proximité, adoptant régulièrement leurs cultes idolâtres. Dieu considère alors que c'est un bon moyen de mettre régulièrement Son peuple à l'épreuve et de le punir à chaque fois qu'il s'éloignera de Lui. Ainsi, le livre des Juges reflète le cycle continu, pour les tribus israélites, de périodes de paix puis de décadence et de domination étrangère puis de repentir sous la direction d'un chef, d'un juge, qui rétablit la paix et le culte de Dieu et délivre le peuple de l'oppression de ses ennemis.

Othoniel

Au sud, Caleb de la tribu de Juda conquiert Hébron sur les Benê-Anaq. Son neveu Othoniel, fils de Qenaz, s'empare de Qiryat-Sépher. Il lutte aussi contre les Édomites.

Kusham-Risheatayim, un roi venu de la région de l'Euphrate, entre dans le pays de Canaan avec sans doute l'intention de conquérir l'Égypte. Vaincu par le pharaon, il bat en retraite avec son armée en pillant le pays sur son passage. Othoniel réussit à rassembler une armée et à le chasser.

Ehud

Ehud, fils de Guéra, un chef benjaminite tributaire des Moabites, profite du moment où il apportait le tribut pour assassiner Eglôn, roi de Moab. Cet assassinat donne le signal de la révolte des Benjaminites qui repoussent les Moabites de l'autre côté du Jourdain.

Samgar

Après Ehud, il y eu Shamgar, fils d'Anath. Il battit 600 Philistins avec un aiguillon à bœufs. Lui aussi est un libérateur d'Israël[2].

Débora

Devant la menace de Siséra de Haroshet ha-Goyîm, vraisemblablement le chef d'un des peuples de la mer, Barac de Qédesh de Nephtali (Hébreux de Galilée) s'allie avec la prophétesse Débora de la montagne d'Ephraïm (confédération israélite). Ils battent Siséra près du torrent de Qishôn, grâce à une pluie torrentielle qui provoque l'enlisement des chars ennemis (bataille des eaux de Megiddo).

Gédéon

Gédéon d'Ophrah, fils de Yoach, organise la tribu de Manassé et prend la tête de la lutte contre les Madianites, pillards venus du Sud et de l'Est qui utilisent des chameaux. Il les rejette au cours d'une première campagne hors de la Terre d'Israël à la bataille de Eïn-Harod. Leurs chefs Oreb et Zeéb sont exécutés par les Ephraïmites qui bloquent les gués du Jourdain. À la suite d'un autre raid madianite près du Mont Thabor, Gédéon les poursuit jusqu'à la rive est du Jourdain et exécute leur chefs Zébah et Salmunna. Au cours de cette seconde campagne, Gédéon réduit les opposants de Pénuel et Soukkot dans la moyenne vallée du Jourdain (groupe de Makîr). À la suite de ces succès militaires, un fort courant se dessine en faveur de Gédéon pour le proclamer roi. Mais il se refuse à fonder une dynastie.

Abimelech

Un des fils de Gédéon, Abimelech, se proclame roi à Sichem. Le peuple se révolte et Abimelech fait incendier la ville au cours d'une bataille sanglante. Il est tué par jet d'une pierre dans une bataille en essayant d'asservir une autre ville.

Juges bibliques

Jephté

Jephté, chef de bande, est désigné par les chefs traditionnels de Galaad pour conduire la guerre contre les Ammonites qui les menaçaient. Sa victoire provoque la jalousie des Ephraïmites, mais leurs représailles échouent et Galaad gagne son autonomie et n'est probablement rattaché à la tribu de Manassé qu'après la victoire de Gédéon sur les Madianites.

Samson

Selon une légende de la région de Bet-Shemesh, Samson, de la tribu de Dan, lutte contre les Philistins, en tue mille avec une mâchoire d’âne, mais est trahi par Dalila qui le rase (il tenait sa force de sa chevelure) et le livre. Ayant retrouvé ses forces, il renverse le temple de Dagon sur lui-même et sur les Philistins.

La tribu de Dan était sédentarisée dans le nord de Shéphélah. Au cours de la première moitié du XIIe siècle av. J.-C., probablement sous la pression des Philistins, certains clans de Dan quittent Zoréa et Eshtaol pour s'installer plus au nord dans la haute vallée du Jourdain autour de l’ancienne Laïsh, ou Leshem. D'autres restent dans la zone frontière, souvent dans la mouvance philistine jusqu'à l'époque de David qui les rattachera à la « maison de Juda ».

Guerre éphraïmito-benjaminite

À la suite d'un crime commis à Gibéa (en), les clans du sud de la montagne d'Éphraïm (tribu de Joseph) se solidarisent avec le coupable au lieu de le livrer. Ils affirment ainsi leur autonomie par rapport aux autres clans israélites. Vaincus après une assez longue guerre civile, les Benjaminites obtiennent toutefois leur autonomie.

Composition et historicité

L'époque des Juges est largement considérée aujourd'hui comme une construction théologique, et non une réalité historique. Il y a par contre débat sur la place du livre parmi les Prophètes postérieurs. Les spécialistes hésitent entre une composition après la conquête du royaume d'Israël (fin du VIIIe siècle av. J.-C.) et une création à l'époque perse (Ve siècle av. J.-C.) ou plus tard encore[3].

Selon F. M. Cross et E. Cortese, ce n'est que sous Josias, c'est-à-dire au VIIe siècle av. J.-C., que la rédaction commence. Pour d'autres, comme E. A. Knauf, le récit de Débora aurait été composé à Béthel après 720 av. J.-C. Pour W. Richter, il aurait été transformé sous Josias, mais à partir de sources plus anciennes qu'il situe à l'époque de Jéhu. Quoi qu'il en soit, on peut dire que le livre des Juges a connu une longue élaboration rédactionnelle, et que la période de sa composition s'étale justement entre les deux bornes citées précédemment[4].

Notes et références

  1. Israël Finkelstein et Neil Asher Silberman, La Bible dévoilée, p. 29.
  2. Traduction Segond 21 de La Bible, Livre des Juges 3.31, Genève, Société Biblique de Genève, (ISBN 978-2-608-12301-5), p. 172
  3. Corinne Lanoir dans Thomas Römer (éd.), Jean-Daniel Macchi (éd.) et Christophe Nihan (éd.), Introduction à l'Ancien Testament, Labor et Fides, 2009, p=353
  4. Corinne Lanoir dans Thomas Römer (éd.), Jean-Daniel Macchi (éd.) et Christophe Nihan (éd.), Introduction à l'Ancien Testament, Labor et Fides, 2009, p=350-354

Voir aussi

  • Portail de la culture juive et du judaïsme
  • Portail du christianisme
  • Portail de la Bible
Barac

Barac, Baraq ou Barak (hébreu : בָּרָק (bārāq) « éclair »), est un personnage du livre des Juges.

Caleb (Bible)

Caleb (hébreu : כָּלֵב) est un personnage biblique israélite de la tribu de Juda. Il appartient à la génération de la sortie d'Égypte.

Dalila (Bible)

Dalila (en hébreu : דְּלִילָה, nom signifiant « guide » ou دلیله « coquette » en arabe) est l'un des personnages féminins de la Bible. Elle fait partie des figures féminines fatales de la religion juive car elle est sollicitée afin de soutirer le secret de sa force à Samson qui l'aime. Le récit biblique se trouve dans le Livre des Juges, au chapitre 16.

Débora

Débora,ou Dvora (en hébreu : דְּבוֹרָה, c'est-à-dire « abeille ») est un personnage du livre des Juges qui fait partie de la Bible. C'est une des rares prophétesses de la Bible et la seule femme parmi les Juges d'Israël. Elle exerce cette fonction pendant 40 ans.

Gédéon

Gédéon ou Gideon (en hébreu: גדעון - Guide'on), également connu sous le nom de Yeroubbaal (« Que Baal se défende ! »), est un personnage biblique du livre des Juges (chapitres 6 à 8). Il est issu de la tribu de Manassé.

Il est fêté le 26 septembre.

Jaïr

Jaïr (hébreu : יאיר), ou Yaïr (selon les versions), est un personnage du Livre des Juges.

Jotham (fils de Gédéon)

Jotham (hébreu : יוֹתָם : « Dieu est parfait ») est un personnage du livre des Juges, qui fait partie de la Bible. Il est le plus jeune des fils de Gédéon, juge d'Israël.

Nombre de Deborah

Le nombre de Deborah est un nombre sans dimension, utilisé en rhéologie pour caractériser la fluidité d'un matériau. Tous les matériaux même solides s'écoulent si on les observe sur une longue durée. La dénomination de ce nombre est due à Markus Reiner, professeur au Technion, et fait référence à une ligne de la Bible (Livre des Juges 5:5), plus précisément un chant de la prophétesse Débora : « Les montagnes coulèrent devant le Seigneur ».

Formellement, le nombre de Deborah est défini comme le rapport entre le temps de relaxation, caractérisant la fluidité intrinsèque d'un matériau, et l'échelle de temps caractéristique d'une expérience (ou d'une simulation numérique) testant la réponse du matériau. Plus le nombre de Deborah est petit, plus le matériau apparaît fluide.

On note :

tc est le temps caractéristique de relaxation du matériau et tp est le temps caractéristique de l'expérience.

Ainsi, le verre ordinaire pourrait se déformer sous son propre poids au terme de plusieurs siècles, tandis que l'eau (tc = 10-12 s) pourrait produire des effets semblables à une fracture si elle subissait un choc extrêmement rapide.

Les matières possédant un tc proche de la seconde ont un comportement ambivalent (mi-liquide mi-solide), tel le Silly Putty.

Othoniel

Othoniel Ben Kenaz (en hébreu: עתניאל בן קנז, dont le prénom signifie « lion de Dieu ») est un personnage du Livre des Juges, qui fait partie de la Bible. Il est le premier Juge d'Israël.

Pays de Canaan (Bible)

Le Pays de Canaan est une expression de la Bible hébraïque qui désigne la région de Canaan.

Elle est tirée du nom du patriarche biblique Canaan, fils de Cham, second fils de Noé, ancêtres des Hittites, Girgashites (en), Amorites, Cananéens, Perizzites (en), Hivites et Jébuséens.

Samson

Samson (de la vocalisation de la Bible hébraïque au IXe siècle, Chimchon ; en hébreu שִׁמְשׁוֹן, de la racine chemech, qui signifie « petit soleil ») est nazir dès le ventre de sa mère et un juge d'Israël pendant vingt ans (XIIe siècle av. J.-C.). Son histoire est écrite dans le Livre des Juges (Jg 13. 1, Jg 16. 31).

Samson et Dalila (film, 1949)

Samson et Dalila (en anglais : Samson and Delilah) est un film américain de Cecil B. DeMille sorti en 1949, d'après l'histoire biblique de Samson et Dalila (Livre des Juges).

Samson et Dalila (homonymie)

Samson et Dalila est une histoire biblique extraite du Livre des Juges, racontant la séduction de Samson par Dalila. Elle a inspiré de nombreuses œuvres.

Siséra

Siséra (en hébreu : סיסרא) est, selon le chapitre 4 du livre des Juges, un général de l'armée de Yabin, roi d'Hazor.

Tabernacle (Bible)

Le Tabernacle originel est la tente qui abritait l'Arche d'alliance à l'époque de Moïse. Son architecte en chef, désigné directement par Dieu à Moïse, est Béséléel.

Les termes hébreux pour le désigner sont mishkan (משכן), c'est-à-dire la Demeure, ou Tente d'Assignation (de Rencontre) (אוהל מועד). C'était un lieu de culte mobile pour les Hébreux depuis le temps de la sortie d'Égypte, puis de la conquête du pays de Canaan relatée dans le Livre des Juges, jusqu'à ce que ses éléments fassent partie du Temple de Salomon aux alentours du Xe siècle av. J.-C.

Le mot français « tabernacle » est dérivé du latin tabernaculum signifiant « tente, hutte ». Tabernaculum est une forme diminutive de taberna, « taverne ».

Le mot Sanctuaire ainsi que « tente de la rencontre » s'appliquent également au Tabernacle.

Thola

Thola (hébreu : תּוֹלָע) est l'un des juges mineurs du Livre des Juges.

Tribu de Siméon

La tribu de Siméon est une des douze tribus d'Israël. Cette tribu descend de Siméon, fils de Jacob et Léa. Dans le livre des Juges, cette tribu se lie à la tribu de Juda pour mener ensemble la conquête du sud du pays de Canaan.

Judith, l'héroïne du livre de Judith, est issue de cette tribu.

Yaël (Bible)

Jaël, Jahel ou Yaël (en hébreu יָעֵל - Ya`el : chamois, bouquetin ou chèvre de montagne) est le nom d'un personnage biblique mentionné dans le Livre des Juges. C'est une héroïne qui, selon le récit, tua le chef de l'armée cananéenne Siséra et permit ainsi de délivrer les tribus d'Israël de la domination du roi Jabîn.

Églon

Églon, roi des Moabites, est un personnage du Livre des Juges. Il conquit le pays des Israélites, qu'il tint dix-huit ans asservis mais alors Ehud se présenta à lui de leur part et, feignant de lui offrir un présent, le tua d'un coup d'épée dans le ventre.

Livres historiques de l'Ancien Testament (dans l'ordre des Septante)
"Prophètes (Nevi'im) Antérieurs" en violet, "Autres écrits (Ketouvim)" en vert, "Livres deutérocanoniques" en orange
Livres des Nevi'im (Prophètes)
Premiers prophètes
Derniers prophètes ou
Prophètes seconds
Livres de l’Ancien Testament
Tanakh
(Bible hébraïque commune aux canons juif et chrétiens)
Livres deutérocanoniques
(canon des Églises catholique et orthodoxe)
Canon orthodoxe grec et slavon
Canon orthodoxe géorgien
Canon orthodoxe éthiopien restreint
Peshitta syriaque
Livre des Juges
Personnages
Épisodes et paraboles
Cinéma
Peinture
Musique
Sciences

Dans d’autres langues

This page is based on a Wikipedia article written by authors (here).
Text is available under the CC BY-SA 3.0 license; additional terms may apply.
Images, videos and audio are available under their respective licenses.