Livre de Habacuc

Le livre de Habacuc est un livre de l'Ancien Testament.

Habacuc est un prophète de Juda qui parla de l'état pécheur du peuple, peut-être au cours du règne de Joaqim, roi de Juda (env. 600 av. J.-C.).

Habacuc
Auteur traditionnel Habacuc
Datation traditionnelle VIIe siècle av. J.-C.
Nombre de chapitres 3
Classification
Tanakh Nevi'im
Précédent Nahum Sophonie Suivant
Canon chrétien Livres prophétiques
Précédent Nahum Sophonie Suivant

Résumé

Le chapitre 1 est une discussion entre le prophète et Dieu, comme le douzième chapitre du Livre de Jérémie. Habacuc est perturbé de voir les méchants prospérer autour de lui. Dieu lui annonce alors la venue des Chaldéens qu'il décrit comme d'impitoyables conquérants. Effrayé, le prophète demande s'ils seront à leur tour punis.

Au chapitre 2, Dieu lui recommande d'être patient : les justes doivent être fidèles à leur foi. Ainsi, les conquérants seront châtiés pour leurs pillages, leur violence et leur idolâtrie.

Le chapitre 3 contient une prière d'Habacuc dans laquelle il reconnaît la justice de Dieu.

Voir aussi

Liens externes

  • Portail de la Bible
Bible de Luther

La Bible de Luther est la traduction allemande de la Bible réalisée par le réformateur Martin Luther à partir des textes originaux en grec pour le Nouveau Testament, dont la traduction parut en 1522, et en hébreu pour l'Ancien Testament, dont la traduction parut en 1534, formant avec le Nouveau Testament et les livres apocryphes la première Bible complète en allemand.

Ce travail absorba le plus clair des dernières années de la vie de Luther. La Bible de Luther connut un succès immédiat, facilité par la maîtrise encore récente de l'imprimerie. Elle est considérée comme l’œuvre fondatrice de la langue allemande moderne actuelle.

Canon (hymnographie)

Un canon est une hymne en usage lors des offices de nombreuses Églises d'Orient – Églises orthodoxes et Églises catholiques de rite byzantin. Il comporte neuf odes, appelées parfois cantiques ou chants, fondées sur les cantiques bibliques. La plupart de ces chants sont extraits de l'Ancien Testament mais les odes finales proviennent du Magnificat et du Bénédictus qui sont dans le Nouveau Testament. Par clarté, on parlera ici de cantique pour parler des textes bibliques proprement dits et d’ode pour les hymnes liturgiques composés à partir des textes bibliques.

Le canon date du VIIe siècle et fut institué en grec par André de Crète dont le Grand Canon de pénitence est encore chanté à certaines occasions lors du Grand Carême. Son usage fut développé au VIIIe siècle par Jean Damascène et Côme de Jérusalem et au IXe siècle par Joseph l'Hymnographe et Théodore Graptos.

Au fil du temps, le canon finit par remplacer souvent le kontakion, une forme ancienne utilisée encore dans diverses occasions et qui a été intégrée aux exécutions du canon. Chaque canon développe un thème particulier, tel que la repentance ou la glorification d'un saint. Plusieurs canons peuvent être chantés lors d'un office, comme souvent lors de l'orthros.

Habacuc

Habacuc (également Habaquq, חֲבַקּוּק en hébreu) est le huitième des douze petits prophètes de la Bible. Il est l'auteur d'un des livres du Tanakh ou Ancien Testament.

Justice

La justice est un principe philosophique, juridique et moral fondamental : suivant ce principe, les actions humaines doivent être approuvées ou rejetées en fonction de leur mérite au regard de la morale (le bien), du droit, de la vertu ou de tout autre norme de jugement des comportements. Quoique la justice soit un principe à portée universelle, ce qui est considéré comme juste varie grandement suivant les cultures. La justice est un idéal souvent jugé fondamental pour la vie sociale et la civilisation.

Au sein d'un état, la "justice" est un ensemble d’institutions (police, tribunaux, prisons…) qui imposent le règne de la loi, sans lien nécessaire avec le principe philosophique. Elle est jugée fondamentale pour faire respecter les lois de l’autorité en place, légitime ou pas. La justice est censée punir quiconque ne respecte pas la loi avec une sanction ayant pour but de lui apprendre la loi et parfois de contribuer à la réparation des torts faits à autrui, au patrimoine privé ou commun ou à l'environnement.

Pour des raisons de clarté, cet article traite séparément de la justice dans ses trois acceptions :

la justice au sens philosophique d’idéal, individuel ou collectif ;

la justice comme norme émanant d'une société ou d'un corps d'autorité ;

la justice comme institution caractéristique des sociétés fondées sur la loi.

Jérôme de Stridon

Jérôme de Stridon, saint Jérôme ou, en latin, « Eusebius Sophronius Hieronymus Stridonensis » , en grec « Εὐσέβιος Σωφρόνιος Ἱερώνυμος » , né vers 347 à Stridon (en), à la frontière entre la Pannonie et la Dalmatie (en actuelle Slovénie ou Croatie), et mort le 30 septembre 420 à Bethléem, est un moine, traducteur de la Bible, docteur de l'Église et l'un des quatre Pères de l'Église latine, avec Ambroise de Milan, Augustin d'Hippone et Grégoire Ier. L'ordre des hiéronymites (ou « ermites de saint Jérôme ») se réfère à lui.

Jérôme suit des études à Rome, se convertit vers l'âge de 18 ans à la suite d'un rêve mystérieux, puis, après un séjour en Gaule, part pour la Terre sainte en 373. Il vit en ermite dans le « désert » de Chalcis de Syrie, à une cinquantaine de kilomètres à l'est d'Antioche. Il est ensuite ordonné prêtre à Antioche. En 383, le pape Damase Ier le choisit comme secrétaire et lui demande de traduire la Bible en latin. La marque de confiance que le pape lui avait accordée à cette occasion explique que la tradition et l'iconographie lui reconnaissent la qualité de cardinal, bien que l'institution cardinalice n'ait pas encore reçu, à l'époque, la définition précise que lui conférera au XIe siècle la réforme grégorienne.

À la mort du pape, il doit quitter Rome et retourne en Terre sainte en compagnie de Paula, noble romaine. Ils fondent un monastère double à Bethléem. Durant les 34 dernières années de sa vie, Jérôme se consacre à la composition d'un texte latin de l'Ancien et du Nouveau Testament, qui soit plus fidèle aux manuscrits originaux grecs et hébreux. Concurremment il rédige ses commentaires sur la Bible.

Il meurt en 420 et ses restes sont d'abord enterrés à Jérusalem puis auraient été transférés à la basilique Sainte-Marie-Majeure, l'une des quatre grandes basiliques de Rome.

Les catholiques le considèrent comme l'un des Pères de l'Église et, avec les orthodoxes, le vénèrent comme saint. Depuis Boniface VIII, en 1298, il est qualifié de docteur de l'Église.

Sa traduction de la Bible constitue la pièce maîtresse de la Vulgate, traduction latine officiellement reconnue par l'Église catholique. Il est considéré comme le patron des traducteurs en raison de sa révision critique du texte de la Bible en latin qui a été utilisée jusqu'au XXe siècle comme texte officiel de la Bible en Occident.

L'Eau s'écoulant du sanctuaire

L'Eau s'écoulant du sanctuaire dénommée aussi Le Torrent jaillissant du sanctuaire est une parabole de l'Ancien Testament. Elle est citée dans le livre d'Ézechiel. Elle évoque l'avancement de l'humain dans la foi.

Petits prophètes

On appelle petits prophètes douze prophètes auxquels sont attribués des livres de la Bible hébraïque ou de l'Ancien Testament.

Projet Habakkuk

Le projet Habakkuk ou Habbakuk est un projet britannique pendant la Seconde Guerre mondiale de construction d'un porte-avions géant en pykrete, un mélange de pâte de bois et de glace. Ce navire devait être utilisé durant la bataille de l'Atlantique, pour lutter contre les U-boote allemands au milieu de l'océan Atlantique, zone alors la plus menaçante pour les convois maritimes alliés car hors de portée des avions basés à terre. Resté au stade d'étude, le projet fut abandonné en décembre 1943.

Psautier de Ramsey

Le psautier de Ramsey est un psautier médiéval enluminé sur parchemin et composé vers 1300-1310 pour l'abbaye de Ramsey, en Angleterre.

Sinaï (Bible)

Dans le Pentateuque, Sinaï désigne à la fois le désert où pérégrinent les Hébreux et la montagne, appelée aussi Mont Horeb, où Moïse reçoit les Tables de la Loi.

Synagogue de Brumath

La synagogue de Brumath est un édifice religieux datant de la fin de la première moitié du XIXe siècle, toujours en usage pour le culte juif, inscrit depuis 1994 à l'inventaire général du patrimoine culturel.

Prophètes de la Bible
Premier prophète du judaïsme
Quatre grands prophètes
Livres des grands prophètes
Douze petits prophètes
Livres des petits prophètes
Autres Ancien Testament
Nouveau Testament

Dans d’autres langues

This page is based on a Wikipedia article written by authors (here).
Text is available under the CC BY-SA 3.0 license; additional terms may apply.
Images, videos and audio are available under their respective licenses.