Kerbala

Kerbala (arabe : Karbalāʾ, كربلاء ; aussi transcrite en « Karbala » ou « Kerbela ») qui étymologiquement signifie "Terre de la souffrance et du croisement des sabres (كربلاء)", est une ville d'Irak, située à 100 km au sud-ouest de Bagdad. Sa population en 2003 était de 572 300 habitants. C'est la capitale de la province de Karbala.

Les chiites la considèrent comme leur cinquième lieu saint après La Mecque, Médine, Jérusalem et Nadjaf. En 680, lors de la bataille de Kerbala, Hussein ben Ali, petit-fils du prophète de l'Islam, aurait été selon les croyances chiites décapité par les soldats du calife Yazid Ier après que celui-ci ait refusé de lui prêter allégeance et est sorti en direction de l'Irak en compagnie de sa famille pour y rejoindre l’Irak.

Pour les Musulmans Husayn Ibn Ali s’est rendu à Koufa pour mettre fin à la rébellion des khariji ramener la concorde entre les musulmans conformément au récit prophétique.

La secte khariji est responsable des meurtres d'Hussein et d'Ali.

Les khariji n’avaient pas supporté que Husayn Ibn Ali décline leur proposition de les rejoindre dans leur rébellion contre l’émir, alors que ces khariji se considéraient comme les « partisans de Husayn Ibn Ali »

Les commémorations de l'Achoura et de l'Arbaïn commémorant la mort et la décapitation d'Hussein, s'y déroulent chaque année. Les chiites posent leur front à l'endroit même où Hussein a été décapité. Ils s’autoflagelent aussi à cette occasion.

Karbala
(ar) كربلاء
Mosquée Al Husayn (1975)

Mosquée Al Husayn (1975)
Administration
Pays Drapeau de l'Irak Irak
Province Karbala
Démographie
Population 498 347 hab.
Géographie
Coordonnées 32° 36′ 58″ nord, 44° 02′ 03″ est
Altitude 36 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Irak

Voir la carte administrative d'Irak
City locator 14.svg
Karbala

Géolocalisation sur la carte : Irak

Voir la carte topographique d'Irak
City locator 14.svg
Karbala
Sources
« Index Mundi »

Histoire

En 680, les Omeyyades ont vaincu à Kerbala l'armée d'Al-Hussein ibn Ali, petit-fils de Mahomet, événement fondateur du chiisme.

En 1555, le traité d'Amasya transfère Kerbala, ainsi que Nadjaf, de la domination séfévide à celle des Ottomans, tout en garantissant le maintien du pèlerinage chiite.

Le , Abdelaziz ben Saoud à la tête des wahhabites envahit l'Irak et pille Kerbala[1],[2],[3]. Iconoclastes, ils y détruisent des sanctuaires, dont celui d'Al-Hussein ibn Ali, ainsi que son tombeau[4],[5],[6]. Entre 2 000 et 3 000 habitants sont tués[7],[5] (sac de Kerbala (en)).

Lors de la guerre d'Irak, d'intenses combats urbains s'y sont déroulés au début du mois d'avril 2003.

Personnalités

Notes et références

  1. Roger Joint Daguenet, Histoire de la Mer Rouge: De Lesseps à nos jours, L'Harmattan, 566 p. (ISBN 2738458548, lire en ligne), p. 11
  2. Olivier Da Lage, Géopolitique de l'Arabie Saoudite, Complexe, , 143 p. (ISBN 2804801217, lire en ligne), p. 28
  3. Le massacre de Karbala est souvent placé en 1802 ; il semble que 1801 soit la bonne date, notamment selon Hamadi Redissi, Le Pacte de Nadjd : ou comment l'islam sectaire est devenu l'islam, Seuil (ISBN 9782021124316, présentation en ligne)
  4. (en) Martin S. Kramer, Arab awakening and Islamic revival: the politics of ideas in the Middle East, Transaction Publishers, , 297 p. (ISBN 1560002727, lire en ligne), p. 164
  5. (en) Thabit Abdullah, A Short History of Iraq: from 636 to the Present, Pearson Education, , 234 p. (ISBN 0582505798, lire en ligne), p. 89
  6. (en) Wayne H. Bowen, The History of Saudi Arabia, Greenwood Publishing Group, , 153 p. (ISBN 0313340129, lire en ligne), p. 73
  7. (en) Heinz Halm, Janet C. E. Watson, Marian Hill, Shi'ism, Edinburgh University Press, , 216 p. (ISBN 0748618880, lire en ligne), p. 98
  • Portail de l’Irak
Achoura

L'Achoura, (le 10e jour du mois de mouharram) est un évènement religieux des pays musulmans. Il est appelé Tamkharit au Sénégal. Cette commémoration est très importante pour les sunnites (principal courant de l'islam) et pour les chiites.

Al-Hussein ibn Ali

Abû ʿAbd Allah al-Husayn ben ʿAlî îbn Abî Tâlib Sayyîd ach-Shuhâdâʾ ou Husayn, Hussein, surnommé Sayyd ach-Chuhâdâ (prince des martyrs), (né le 8 janvier 626 - mort le 10 octobre 680 lors de la bataille de Karbala) est le petit-fils du prophète de l'islam Mahomet, fils d'Ali et de Fatima et le troisième des douze imams du chiisme duodécimain, à la mort de son frère aîné Hasan en 670. Sa mort fut un des éléments motivant les mouvements chiites.

Les formes équivalentes sont Hossein en persan, Hüseyin en turc et Ousseynou pour l'Afrique noire

Son soulèvement contre l'oppression fait l'objet de millions d'adorateurs (entre 17 et 20 millions) qui viennent chaque année (pour un évènement surnommé Arbaïn qui signifie 40 soit 40 jours près son martyr) près de sa tombe à Kerbala pour lui rendre hommage.

Ali Akbar Salehi

Ali Akbar Salehi, (en persan : علی‌اکبر صالحی) né le 24 mars 1949, est un scientifique et homme politique iranien. Il dirige l'organisation de l'énergie atomique d'Iran (OEAI) après avoir occupé les fonctions de ministre des Affaires étrangères entre 2010 et 2013.

Ali Rehema

Ali Hussein Rehema Al-Ka'abi (en arabe : علي حسين رحيمة الكعبي) né le 8 août 1985 à Kerbala, est un joueur de football irakien, qui joue au poste de défenseur avec l'équipe d'Irak et le club qatari d'Al-Wakrah. Il est international irakien.

Arbaïn

L'Arbaïn signifie le quarantième et coïncide avec le 20 safar du calendrier hégirien. Selon Cheikh Al-Moufid, les captifs de Kerbala sont retournés à Médine dans le jour de l'Arbaïn. Arbaïn est un jour important dans l'Islam chiite qui marque la fin du deuil de l'assassinat à Kerbala en Irak de l'imam Hussein ben Ali, petit-fils du prophète de l'Islam Mahomet, fils de l'Imam Ali. La commémoration de la mort de celui-ci a lieu le dixième jour du mois musulman de mouharram, lors du jour de Achoura.

L'Arbaïn à proprement parler a lieu quarante jours après l'Achoura, le 20 ou 21 du mois musulman de safar. Les pèlerins se rendent alors à pied vers la ville de Kerbala en Irak. Il s'agit de l'un des plus grands rassemblements religieux au monde,, avec environ 17 millions de fidèles..

Bataille de Kerbala

La bataille de Kerbala eut lieu le 10 octobre 680 en Irak. Dans le calendrier musulman c'est le 10 de muharram 61 A.H. La commémoration de cette bataille est le deuil chiite d'Achoura. Cette commémoration se célèbre tous les 10 muharram, c’est-à-dire, en suivant le calendrier lunaire et non pas le calendrier grégorien.

La bataille opposa la puissante armée de Yazid Ibn Mu'awiyya (environ 30 000 hommes)[réf. nécessaire] à l'armée des partisans de Hussein, fils d'Ali et petit-fils du prophète Mahomet, qui se réduisait à 72 hommes.

Bataille de Kerbala (2003)

La bataille de Kerbala oppose les forces de la Coalition (Américains) aux forces irakiennes (principalement composées de Fedayin) à Kerbala du 31 mars 2003 au 6 avril 2003, dans le cadre de l'opération Liberté irakienne. C'est une victoire américaine décisive, puisqu'elle permet aux forces américaines de lancer leur assaut final sur Bagdad qui se déroulera en avril.

Chiisme duodécimain

Le chiisme duodécimain (arabe : اثنا عشرية, Ithnā'ashariyya) désigne le groupe des chiites qui croient dans l'existence des douze imams.

Ils sont majoritaires en Azerbaïdjan, à Bahreïn, en Iran, en Irak, et constituent la communauté musulmane majoritaire au Liban.

Le chiisme duodécimain est le madhhab officiel de l'Iran depuis la fondation de la dynastie safavide par Ismaïl 1er en 1501.

Emad Mohammed

Emad Mohammed Ridha (en arabe : عماد محمد رضا) né le 24 juillet 1982 à Karbala, est un joueur de football irakien, qui joue au poste d'attaquant. Il est international irakien.

Ibrahim al-Jaafari

Ibrahim al-Jaafari (ابراهيم الجعفري) (né en 1947 à Kerbala en Irak) est un homme politique irakien.

Président du Conseil de gouvernement du 1er au 31 août 2003 .

Vice-président dans le gouvernement intérimaire de juin 2004 à avril 2005.

Premier ministre du 7 avril 2005 au 22 avril 2006.

Ministre des Affaires étrangères du 8 septembre 2014 au 25 octobre 2018.

Imamat

L'imamat (arabe : إِمامة [imāma], imamat) est le système de direction spirituelle et politique par les imams chiites.

Karbala (province)

La province de Karbalâʾ est une des 18 provinces d'Irak.

Koufa

Koufa ou Kûfa (الكوفة [al-kūfa]) est une ville d'Irak, environ 170 km au sud de Bagdad, et à 10 km au Nord-est de Nadjaf. Elle est située sur les rives du fleuve Euphrate. La population en 2003 était estimée à 110 000 habitants. C'est la deuxième ville de la province de Nadjaf.

Avec Kerbala, et Nadjaf, Koufa est une des trois villes irakiennes de grande importance pour les musulmans chiites.

Lieux saints de l'islam

Les lieux saints de l'islam sont les endroits auxquels l'islam voue la plus grande importance.

Ils ont été le lieu des événements marquants les origines de l'islam. Ce sont également les seuls lieux reconnus pour le pèlerinage.

En plus de trois sites communs à tous les courants de l'islam, les chiites considèrent comme sacrés plusieurs édifices répartis en Iran et en Irak.

Pour être un lieu saint, le nom de la ville doit être explicitement écrit et non suggéré.

Mausolée de l'imam Ali

Le mausolée de l'imam Ali ou mausolée d'Ali (en arabe : حرم الإمام علي) est un sanctuaire situé dans la ville irakienne de Najaf. Abritant les restes de l'imam Ali Ibn Abi Talib, cousin du prophète Mahomet et premier imam du chiisme et quatrième calife de l'islam (656-661), il est un lieu de pèlerinage important pour les chiites. Selon la tradition chiite, les prophètes Adam et Noé y seraient également enterrés.

Selon Ja'far al-Sadiq, sixième imam chiite et important théologien du VIIIe siècle, le mausolée d'Ali est, en termes d'importance, le quatrième des six principaux lieux saints de l'islam, derrière les villes saintes de La Mecque, Médine et Jérusalem, et devant les mausolées d'Hussein à Kerbala et le sanctuaire de Fatima Masoumeh à Qom.

Mausolée de l'imam Hussein

Le mausolée de l'imam Hussein (en arabe : مقام الامام الحسين), également appelé mosquée de l'imam Hussein, est un lieu sacré islamique situé à Kerbala, en Irak. Abritant le tombeau de Al-Hussein ibn Ali, petit-fils du prophète Mahomet, mort au cours de la bataille de Kerbala (680), il est un des lieux les plus sacrés de l'islam chiite. Elle est visitée par des millions de pèlerins chaque année, notamment au cours des commémorations de l'achoura.

Selon Ja'far al-Sadiq, sixième imam chiite et important théologien du VIIIe siècle, le mausolée d'Hussein est, en termes d'importance, le cinquième des six principaux lieux saints de l'islam, derrière les villes saintes de La Mecque et de Médine, Jérusalem, le mausolée d'Ali à Najaf et devant le mausolée de Fatima à Qom.

Une première mosquée est bâtie à cet endroit en 684, mais est détruite à de nombreuses reprises au cours de l'histoire (763, 787, 850, 886, 1016). Le sanctuaire actuel, qui reprend une partie du vocabulaire architectural perse, date du XIe siècle, mais a été considérablement modifié au cours des siècles qui ont suivi. Il est remarquable par ses minarets et son dôme monumental, couverts d'or, et par son mur d'enceinte couvert de faïences turquoise, rythmé par une série d'iwans.

Opération Kerbala 5

L’opération Kerbala 5 est une importante offensive iranienne menée en 1987 pendant la guerre Iran-Irak avec pour objectif de capturer la ville portuaire irakienne de Bassorah. Du fait de la lourdeur des pertes et des combats féroces ayant eu lieu entre Irakiens et Iraniens, elle marque le début de la fin du conflit.

Le front reste stable jusqu'au déclenchement de l'opération En Dieu nous Croyons (Tawakalna ala Allah) par les Irakiens en 1988 qui aboutit au retrait des forces iraniennes d'Irak.

Passion d'al-Husayn

La Passion d’al-Husayn est le récit du martyr en 680 à Kerbala d’Al-Hussein ibn Ali, second fils d’Ali ibn Abi Talib et de Fatima, fille de Mahomet.

Husayn fut décapité le 10 octobre 680 lors de la bataille de Kerbala, et sa tête fut rapportée au calife omeyyade Yazīd Ier.

La théologie chiite a développé un martyrologe à partir de cet événement qui est commémoré annuellement par une fête le 10 mouharram. Cette fête est l’occasion de manifestations de mortification, en particulier l’autoflagellation avec les mains, parfois avec des chaînes ou des lames de rasoir.

Cette Passion fait également l’objet de représentations théâtrales analogues à celles des mystères (ou passions) de la passion du Christ, appelées ta'zieh en Iran et jouées dans des endroits créés spécialement à cette fin, les tekiyehs.

Yazīd Ier

Yazīd Ier ou ʾAbū Ḫālid Yazīd ibn Muʿāwiya (en arabe : أبو خالد يزيد بن معاوية), né en 645 et mort en 683, est le deuxième calife omeyyade. Il succède à son père Muʿawiya Ier en 680.

L'événement le plus important de son règne est la bataille de Kerbala, au cours de laquelle Hussein, petit fils de Mahometet fils d'Alî ibn Abî Tālib, est tué lui et toute sa famille.

Dans d’autres langues

This page is based on a Wikipedia article written by authors (here).
Text is available under the CC BY-SA 3.0 license; additional terms may apply.
Images, videos and audio are available under their respective licenses.