Fiction (magazine)

Fiction est une revue de science-fiction française publiée pour la première fois en . Éditée par les éditions OPTA, c'est la revue française qui a connu la plus grande longévité dans le domaine puisqu'elle a compté 412 numéros avant de s'éteindre en 1990. Elle a été relancée sous forme semestrielle en 2005 par la maison d'édition Les Moutons électriques qui annonce l'arrêt de sa publication après le tome 20 d'[1].

Fiction
Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Genre Science-fiction
Date de fondation
Date du dernier numéro
Éditeur OPTA (1953-1990)
Les Moutons électriques (2005-2015)
Cae-20-legendrekvater1976couverturefiction270
Couverture du no 270 (juin 1976) illustrée par Philippe Legendre-Kvater

Histoire

La revue a été créée à l'origine avec un sous-titre : La revue littéraire de tous ceux qui s'intéressent à la fiction romanesque dans le domaine de l'étrange, du fantastique, du surnaturel, et de l'anticipation scientifique.

Pendant très longtemps, elle est liée à The Magazine of Fantasy and Science-Fiction et les nouvelles américaines publiées proviennent toutes de cette revue.

Alain Dorémieux y débute comme auteur dès 1954 et devient secrétaire de rédaction en novembre 1957 puis rédacteur en chef en décembre 1958. Sous son influence, la revue se distingue alors de sa sœur anglo-saxonne par la mise en place d'une importante rubrique critique qui commente toute l'actualité du domaine couvert, en littérature, bande dessinée, cinéma, arts, etc. Jacques Goimard y contribue régulièrement à partir de 1962[2].

Le magazine publie dès ses débuts des nouvelles d'auteurs confirmés comme Jean Ray, et débutants comme Gérard Klein, Philippe Curval, Jean-Pierre Andrevon et Michel Mardore, par exemple.

En mai 1959, il publie un numéro spécial entièrement consacré aux auteurs francophones, la première anthologie de science-fiction française[2].

À partir de 1969, des nouvelles provenant d'autres magazines anglo-saxons font leur apparition au sommaire.

En 1974, le rédacteur en chef Alain Dorémieux fait scandale en publiant un encadré[3] dans lequel il conseille aux auteurs français amateurs de ne plus lui envoyer de manuscrits, car il en est submergé, et de se consacrer à la culture de la pomme de terre. Cet éclat provoque l'indignation et précipite la chute de Dorémieux, malgré tout ce que le magazine lui doit.

Après une période de flottement durant laquelle des écrivains tels que Joël Houssin et Patrice Duvic tentent de la diriger, c'est Daniel Riche qui prend en charge la destinée de ce pilier de la science-fiction en France, dont la parution devient irrégulière jusqu'en 1980, année du retour d'Alain Dorémieux[4]. Lors de cette nouvelle et fructueuse direction, il publie une nouvelle génération d'auteurs français puis quitte définitivement le magazine en octobre 1984, souhaitant à cette institution de se perpétuer longtemps après son départ[5].

Une nouvelle formule démarre alors, accordant une part plus restreinte aux critiques du monde de la science-fiction qui avaient fait son originalité. Les dernières années, le magazine sans direction s'éteint peu à peu, coordonné par un trio constitué de Daniel Walther à l'éditorial, du traducteur Daniel Lemoine aux choix de nouvelles et de la secrétaire d'édition Juliette Weigand à toutes les autres tâches. La revue meurt en 1990, dans la discrétion, avec son no 412, non distribué (sauf aux abonnés).

À l'automne 2005, la maison d'édition Les Moutons électriques relance le magazine sous la forme d'une anthologie semestrielle, sous la direction d'une rédaction constituée de Étienne Barillier, Christophe Duchet, Xavier Mauméjean, Laurent Queyssi, Jean-Jacques Régnier, André-François Ruaud et Jean-Marc Tomi. Cette nouvelle version est toujours l'édition française de The Magazine of Fantasy & Science Fiction et y ajoute comme auparavant des nouvelles francophones et d'ailleurs (Canada, Espagne, Inde, Japon, Serbie, etc), ainsi que des essais et entretiens. Remaniée en 2008, puis en 2013, la rédaction comprend maintenant Marie-Pierre Najman, Xavier Dollo, Christophe Duchet, Sylvie Denis, Sara Doke, Coralie David, Alex Nikolavitch, Nicolas Nova, Julie Proust-Tanguy, Jean-Jacques Régnier et André-François Ruaud. Le rédacteur en chef en est Julien Bétan.

Le semestriel a obtenu en 2006 un prix spécial du grand prix de l'Imaginaire.

Notes et références

  1. La revue Fiction c'est fini par Jean-Laurent Del Socorro sur le site ActuSF.com.
  2. Jacques Sadoul, Histoire de la science-fiction moderne, p. 426–427
  3. Fiction 244, avril 1974
  4. « Fiction a repris une production régulière en février, et j'en suis redevenu responsable depuis le numéro daté de mai », édito d'Alain Domérieux ; Fiction no 312 d’octobre 1980
  5. Édito d'Alain Dorémieux, Fiction no 355 d’octobre 1984

Source

Liens externes

  • Revues SF (site consacré aux revues de SF de langue française, hébergé par nooSFere) ;
  • « Fiction », revue relancée par l'éditeur « les Moutons électriques», à parution semestrielle entre 2005 à 2015 (20 numéros), puis arrêtée de nouveau.
  • Portail de la science-fiction
  • Portail de la presse écrite
  • Portail de la France
1957 en science-fiction

L'année 1957 a été marquée, en matière de science-fiction, par les événements suivants.

1977 en science-fiction

L'année 1977 a été marquée, en matière de science-fiction, par les événements suivants.

Asimov's Science Fiction

Asimov's Science Fiction (anciennement Isaac Asimov's Science Fiction Magazine ou IASFM) est un magazine de science-fiction américain créé en 1977.

Le magazine a été créé à l'initiative de Joel Davis de Davis Publications par Isaac Asimov, editorial director, et George H. Scithers, redacteur en chef. À l'origine il était trimestriel. Il est devenu bimestriel en 1978 et mensuel en 1979.

Quelques mois avant la mort d'Asimov, le magazine est racheté par Bantam Doubleday Dell en janvier 1992. C'est à cette occasion qu'il est rebaptisé Asimov's Science Fiction.

Ewoks (série télévisée d'animation)

Ewoks (Star Wars: Ewoks) est une série télévisée d'animation américano-canadienne diffusée en 1985 et inspirée des personnages créés par George Lucas pour la saga Star Wars .

Elle raconte les exploits de Wicket et de sa tribu Ewok avant les événements du Retour du Jedi et les téléfilms L'Aventure des Ewoks et sa suite La Bataille d'Endor.

Greg Egan

Gregory Mark Egan, né le 20 août 1961 à Perth, est un écrivain de science-fiction australien spécialisé en hard science-fiction.

Gregory Frost

Gregory Frost, né le 13 mai 1951, est un auteur américain de science-fiction et fantasy, vivant en Pennsylvanie.

Histoires de fins du monde

Histoires de fins du monde est le cinquième volume de la première série de La Grande Anthologie de la science-fiction.

Préfacé par Jacques Goimard, il réunit dix-huit nouvelles et a été publié en 1974.

Jean-Christophe Delpierre

Jean-Christophe Delpierre est un journaliste et éditeur français. Il a dirigé de nombreux magazines tels que Beaux Arts magazine, Science-Fiction magazine, Vivre plus et Fluide glacial. Au cours de sa carrière, il a dirigé plusieurs collections et des maisons d'édition comme AUDIE, Dargaud, Éditions Chronique...

Jean-Jacques Régnier

Jean-Jacques Régnier est un nouvelliste et essayiste français de science-fiction.

Il débute dans la revue québécoise imagine… en 1994, puis publie dans d'autres supports, dont Galaxies, Fiction (magazine) (nouvelle série), Yellow Submarine et diverses anthologies.

La Caresse

La Caresse (titre original : The Caress) est une nouvelle de l'écrivain de science-fiction Greg Egan, publiée en janvier 1990 dans la revue Isaac Asimov's Science Fiction Magazine et reprise dans le recueil Axiomatique en 1995 (trad. fr. 2006).

Littératures de l'imaginaire

Les littératures de l'imaginaire sont un ensemble de styles littéraires ayant pour point commun de faire évoluer le récit dans un univers physique et social entièrement construit par leur auteur.

Contrairement aux littératures réalistes (Stendhal, Honoré de Balzac, Giovanni Verga, Fiodor Dostoïevski, Charles Dickens...) ou naturaliste comme Émile Zola, les littératures de l'imaginaire ne réfléchissent pas le monde par l'art de la description fidèle mais plutôt par l'art de l'allégorie (la description n'en est pas absente pour autant, comme ne l'est pas l'allégorie dans les littératures réalistes).

La science-fiction, l'anticipation, le fantastique et la fantasy sont généralement reconnus comme littératures de l'imaginaire.

Il est néanmoins aussi possible d'y inclure les contes et les mythes ainsi que, plus spécifiquement, les récits surréalistes et le réalisme magique. Des auteurs comme Franz Kafka ou Mikhaïl Boulgakov peuvent à ce titre être considérés comme ayant produit des littératures de l'imaginaire.

Pierre Bordage

Pierre Bordage, né le 29 janvier 1955 à La Réorthe, en Vendée, est un auteur de science-fiction français. C'est avec sa trilogie Les Guerriers du silence, publiée aux éditions de l'Atalante et vendue à 50 000 exemplaires, qu'il rencontre le succès. Ce space opera ainsi que le cycle de Wang sont salués par la critique littéraire comme des œuvres majeures du renouveau de la science-fiction française des années 1990, genre qui était alors dominé par les auteurs anglophones.

Au fil de ses publications, Pierre Bordage acquiert la notoriété et une reconnaissance parmi les meilleurs romanciers populaires français. Auteur d'une quarantaine d'ouvrages ainsi que de nouvelles, publiés chez différents éditeurs (notamment Au diable vauvert) et de différents genres (fantasy historique avec L'Enjomineur, science fantasy avec Les Fables de l'Humpur, polar, etc.), il a aussi conçu des novélisations et réalisé quelques scénarios pour le cinéma, pour ensuite s'essayer à l'adaptation théâtrale, ainsi qu'à celle de sa propre œuvre en bande dessinée.

Les ouvrages de Pierre Bordage ont une orientation humaniste, axée sur la découverte de la spiritualité, la lutte contre le fanatisme, ou encore le détournement du pouvoir politico-religieux au profit de quelques-uns. Bien qu'issu de la science-fiction, il travaille davantage sur ses personnages que sur la science et les technologies qu'il met en scène, et s'inspire des épopées et des mythologies du monde entier.

Pierre Bordage a reçu de nombreux prix littéraires tels que le grand prix de l'Imaginaire (1993) et le grand prix Paul-Féval de littérature populaire (2000).

Piotr Dolgov

Piotr Ivanovitch Dolgov (en russe : Пётр Иванович Долгов) est un colonel de l’armée de l’air soviétique.

Il trouve la mort le 1er novembre 1962, alors qu’il tente un saut en parachute depuis l’altitude de 28 640 mètres, depuis un ballon Volga. Il meurt d’une dépressurisation brutale de sa combinaison spatiale lorsque la visière de son casque heurte le montant de la cabine et se fend. Même en cas de succès, ce saut en altitude extrême n’aurait toutefois pas battu celui qu’effectua Joseph Kittinger, le 16 août 1960, d’une altitude record de 31 300 mètres.

Au cours des années sont apparues plusieurs rumeurs selon lesquelles Dolgov aurait trouvé la mort le 11 octobre 1960 à bord d’un vaisseau Vostok expérimental, six mois avant le vol historique de son compatriote Youri Gagarine. Ces rumeurs (qui donnèrent lieu à plusieurs rapports erronés) firent de Dolgov un cosmonaute fantôme, bien qu’il n’ait jamais été sélectionné en tant que cosmonaute.

Une version romancée de la mort de Dolgov, par l'écrivain américain de science-fiction Andy Duncan, est parue en 2001 sous forme de nouvelle publiée dans la revue Asimov's Science Fiction magazine et fut sélectionnée pour le prix Hugo. Il est fort probable que cette nouvelle contribua, involontairement, à accréditer la thèse des « cosmonautes fantômes » dans l’opinion publique.

Portrait de famille (nouvelle)

Portrait de famille (titre original : Portraits of His Children) est le titre d'une nouvelle de George R. R. Martin, parue pour la première fois en novembre 1985 dans Isaac Asimov's Science Fiction Magazine. Cette nouvelle a donné son nom au recueil original Portraits of His Children, regroupant onze histoires de Martin, publié en juillet 1987.

La nouvelle n'a été traduite et publiée en français qu'en mai 2011 dans le recueil Dragon de glace paru aux éditions ActuSF.

Prix Locus

Le prix Locus (Locus Award) est un prix littéraire américain décerné chaque année depuis 1971, par les lecteurs du magazine américain mensuel de science-fiction Locus lors d'un banquet annuel organisé par la Locus Science Fiction Foundation. Ce prix récompense les meilleures œuvres de science-fiction, de fantasy ou d'horreur.

Prix Ozone

Le prix Ozone, créé en 1997, est un prix littéraire français concernant la science-fiction, la fantasy et le fantastique. Créé par le magazine Ozone, ce prix des lecteurs a gardé son nom d'origine bien que la revue ait changé le sien en Science-Fiction magazine. Il a cessé d’être délivré après l'année 2000.

Science-Fiction magazine

Science-Fiction magazine : Toutes les dimensions de l'Imaginaire, ou encore SF-Mag est un magazine trimestriel consacré à la science-fiction (littérature, films, jeux...), et plus généralement aux domaines de l'imaginaire (SF, fantasy, fantastique). Créé en 1998, ce magazine vendu en kiosque a connu une histoire tourmentée, plusieurs changements d'éditeurs et de responsables, une périodicité variable (mensuel ou bimestriel) ainsi que quelques interruptions de publications.

Le rédacteur en chef dés le 1999 est Alain Pelosato, alias l'écrivain Pierre Dagon.

Science-fiction

La science-fiction est un genre narratif, principalement littéraire (littérature et bande dessinée) et cinématographique. Comme son nom l'indique, elle consiste à raconter des fictions reposant sur des progrès scientifiques et techniques obtenus dans un futur plus ou moins lointain (il s'agit alors également d'anticipation), ou physiquement impossibles, du moins en l'état actuel de nos connaissances. Elle met ainsi en œuvre les thèmes devenus classiques du voyage dans le temps, du voyage interplanétaire ou interstellaire, de la colonisation de l'espace, de la rencontre avec des extra-terrestres, de la confrontation entre l'espèce humaine et ses créations, notamment les robots et les clones, ou de la catastrophe apocalyptique planétaire.

L'intrigue des récits de science-fiction peut se dérouler sur Terre (utopie, dystopie, contre-utopie) ou dans l'espace (vaisseau spatial, exoplanètes).

Elle peut décrire la science dure avec le biopunk, le cyberpunk et postcyberpunk (robots) en partant des connaissances actuelles (scientifiques, technologiques, et ethnologiques).

Elle peut parfois être associée à d'autres genres, comprenant une dimension inexplicable ou imaginaire comme la religion qui associe à la fois le fantastique (steampunk et réalisme fantastique : mythologie, extra-terrestre, monde perdu, mondes parallèles) et la fantasy (space fantasy faisant souvent intervenir la magie), ainsi que la guerre ou l'humour.

Space Science Fiction Magazine

Space Science Fiction Magazine est un magazine éphémère de science-fiction américain qui n'a existé que le temps de deux numéros en 1957. Publié par Republic Features Syndicate, Inc. en relation avec une émission radio et d'autres magazines du genre, il publie des nouvelles d'auteurs célèbres comme Arthur C. Clarke ou Jack Vance. Le succès n'est toutefois pas au rendez-vous et la publication s'arrête après le deuxième numéro.

This page is based on a Wikipedia article written by authors (here).
Text is available under the CC BY-SA 3.0 license; additional terms may apply.
Images, videos and audio are available under their respective licenses.