Encyclopédie Treccani

Treccani est le nom par lequel on appelle communément l'Enciclopedia Italiana di scienze, lettere ed arti. La première édition et les sept suppléments qui ont suivi ont été édités par l'Istituto dell'Enciclopedia Italiana, fondé à Rome le 18 février 1925 par Giovanni Treccani.

Encyclopédie Treccani
Enciclopedia italiana
Les volumes de l'Enciclopedia italiana dans une bibliothèque universitaire
Titre original
(it) Enciclopedia Treccani
Langue
Auteur
Genre
Dates de parution
Pays
Site web
Torino-Fiera libro 2006-DSCF6947
Stand Treccani à la Fiera del libro 2006

L'Encyclopédie italienne

La première édition

Auparavant, il n'y avait pas en italien d'encyclopédie universelle, hormis des adaptations d'encyclopédies écrites initialement en d'autres langues. En 1920, un premier projet : la Grande Enciclopedia Italica (Grande Encyclopédie Italica) a été initié par le philosophe et éditeur Angelo Fortunato Formiggini qui avait créé cette année-là une maison d'édition : l'Istituto per la Propaganda della Cultura Italiana (Institut pour la Propagation de la Culture Italienne). Son Conseil d'administration comprenait beaucoup de noms parmi les plus illustres de la culture italienne. Ferdinando Martini le présidait et soutenait le projet de cette encyclopédie. Elle devait comprendre 18 volumes, et être une réalisation culturelle italienne de premier plan. Ce projet n'aboutira pas à cause de l'opposition de Giovanni Gentile. Qui par la suite fera disparaître l'Istituto per la Propaganda della Cultura Italiana absorbé par l'Istituto Nazionale Fascista di Cultura (Institut National Fasciste de la Culture) dont il est alors le président. Et favorisera la réalisation de l'Encyclopédie Treccani dont il sera le premier directeur scientifique.

En 1924, l'entrepreneur Giovanni Treccani (1877-1961) « a été approché par ses amis Ferdinando Martini et Bonaldo Stringher qui, connaissant son goût du mécénat (...) lui ont proposé la publication d'une grande encyclopédie italienne ».

Treccani a été très intéressé et a conçu un ouvrage encore plus ambitieux. L'acte constitutif de l'institut qui devait entreprendre l'immense travail d'organisation et de publication, a été signé à Rome le 18 février 1925. Outre le fondateur, qui n'était pas encore le président, en faisaient partie : le philosophe Giovanni Gentile en qualité de directeur scientifique, Calogero Tumminelli comme directeur éditorial, Gian Alberto Blanc, Pietro Bonfante, le maréchal Luigi Cadorna, le ministre Alberto De Stefani, l'historien Gaetano De Sanctis, l'économiste Luigi Einaudi, le peintre Vittorio Grassi, le médecin Ettore Marchiafava, le juriste Silvio Longhi, Ferdinando Martini, le journaliste Ugo Ojetti, l'historien Francesco Salata, l'homme politique Vittorio Scialoja, l'économiste Angelo Sraffa, l'amiral Paolo Thaon di Revel, le président du Sénat Tommaso Tittoni. Le rédacteur en chef de l'ouvrage était le philologue Antonino Pagliaro. Une grande partie de ceux-ci, en 1925, ont adhéré au Manifeste des intellectuels fascistes.

Le philosophe Giovanni Gentile, son premier directeur scientifique, a été l'animateur de la première édition de l'Enciclopedia Italiana en 1925, et c'est à lui que l'on doit en grande partie le très haut niveau culturel et l'ambition dans la vision de l'ouvrage. Il a invité en fait « à collaborer à la nouvelle entreprise 3 266 érudits, de diverses disciplines ».

Giovanni Gentile a réussi en outre à maintenir une importante autonomie dans la rédaction vis-à-vis du régime fasciste. Malgré cela, l'historien français Lucien Febvre la jugera « assez luxueuse dans sa présentation et de plus en plus fasciste dans sa rédaction[1]. » Ce jugement sévère est sans doute dû au fait que Mussolini en a rédigé l'article sur le fascisme. R. Collison la considère toutefois comme l'une des trois plus importantes encyclopédies du siècle, avec Britannica et Espasa[2].

De 1925 à 1928 s'est déroulée la phase préparatoire qui a vu la formation du comité technique (composé des directeurs des 48 sections), et la rédaction d'un index. Les sujets traités ont donné lieu à 60 000 entrées principales et 240 000 secondaires.

La première édition, constituée de 35 volumes et d'un index, a été publiée entre 1929 et 1937 ; chaque volume comportait environ un millier de pages et obtint un grand succès.

Les suppléments

De 1932 à 1943 ont été publiés de nouvelles entrées dans des fascicules séparés; la première de celles-ci concerne le mot "Fascisme" signée par Benito Mussolini (mais rédigée en réalité par Giovanni Gentile) et Gioacchino Volpe. En 1938 a été publié le volume du Ier appendice.

Huit autres appendices ont suivi après la guerre (1948, 1961, 1978, 1992, 2000, 2007, 2012, 2015). Le VIIe appendice, intitulé XXIe siècle, comporte cinq volumes. En tout, l'Encyclopédie est composée de 70 volumes, pour un total de 75 000 pages. Les entrées sont généralement signées par les initiales de leurs auteurs.

Une version de l'encyclopédie est maintenant distribuée sur DVD.

Collaborateurs de l'Encyclopédie et de l'Institut

Après la guerre ont contribué à l'organisation et aux travaux de l'Istituto Treccani de nombreuses personnes de premier plan dans les domaines scientifiques et culturels, aussi bien italiennes qu'étrangères. Parmi celles-ci:

Sources

Références

  1. Encyclopédie française, 18.24
  2. Collison, Encyclopædias: their history throughout the ages, New York, Hafner, 1964, p. 207.

Bibliographie

  • Vincenzo Cappelletti, Gabriella Nisticò, Istituto della Enciclopedia italiana, in Enciclopedia italiana di scienze, lettere e arti, V appendice 1979-1992, vol. 2. E-Is, Roma, Istituto della Enciclopedia italiana, 1991, p. 106-108
  • Amedeo Benedetti, L'Enciclopedia Italiana Treccani e la sua biblioteca, "Biblioteche Oggi", Milano, n. 8, ottobre 2005, p. 39-46.
  • Giovanni Treccani degli Alfieri, Enciclopedia italiana Treccani: idea, esecuzione, compimento, Milano, E. Bestetti, 1939.
  • Giovanni Treccani degli Alfieri, Enciclopedia italiana Treccani: come e da chi è stata fatta, Milano, Edizioni d'arte Emilio Bestetti, 1947.

Liens externes

  • Portail de la culture
  • Portail de l’Italie
  • Sciences de l’information et bibliothèques
  • Portail de l’édition numérique
Bande dessinée documentaire

La bande dessinée documentaire est un genre de bande dessinée qui témoigne du réel, souvent pour le commenter. Elle est un genre engagé et militant. Elle n'est généralement pas distinguée de la bande dessinée de reportage. Les pionniers du genre sont : Joe Sacco, Guy Delisle, Étienne Davodeau Emmanuel Guibert, Frédéric Lemercier et Philippe Squarzoni.

La bande dessinée autobiographique peut être considérée comme un de ses sous-genres.

Beetle Bailey

Beetle Bailey est un comic strip humoristique américain de Mort Walker mettant en scène des soldats de l'armée américaine dans un camp d'entraînement. Publié depuis le 4 septembre 1950, il est diffusé en 2009 dans 52 pays et près de 1200 journaux. Walker y a participé jusqu'à son décès en 2017.

Botanique

La botanique, nommée auparavant phytologie, est la science consacrée à l'étude des végétaux (du grec βοτανική ; féminin du mot βοτανικός qui signifie « qui concerne les herbes, les plantes »). Elle présente plusieurs facettes qui la rattachent aux autres sciences du vivant. La botanique générale recouvre la taxinomie (description des caractères diagnostiques et différentiels), la systématique (dénombrement et classification des taxons dans un certain ordre), la morphologie végétale (décrivant les organes ou parties des végétaux), l'histologie végétale, la physiologie végétale, la biogéographie végétale et la pathologie végétale. Certaines disciplines, comme la dendrologie, sont spécialisées sur un sous-ensemble des végétaux. La connaissance fine des végétaux trouve des applications dans les domaines de la pharmacologie, de la sélection et de l'amélioration des plantes cultivées, en agriculture, en horticulture, et en sylviculture.

Coire

Coire (en allemand Chur, en romanche Cuira, en italien Coira) est une commune et une ville suisse, chef-lieu du canton des Grisons et de la région de Plessur.

Diorama

Le diorama (de panorama avec le préfixe dia- qui se substitue au préfixe) est un dispositif de présentation par mise en situation ou mise en scène d'un modèle d'exposition (un personnage historique, fictif, un animal disparu ou encore vivant à notre ère...), le faisant apparaître dans son environnement habituel.

C'est un mode de reconstitution d'une scène (historique, naturaliste, géologique ou même religieuse) en volume (au moins pour le sujet principal placé au centre de la scène).

Démocratie prolétarienne

Démocratie prolétarienne (en italien : Democrazia Proletaria, abrégé en DP ; parfois traduit en français en Démocratie prolétaire) est une formation politique italienne d'extrême gauche qui a existé entre 1975 et 1991.

Foggia

Foggia est une ville italienne de la province du même nom dans les Pouilles en Italie.

Istituto dell'Enciclopedia Italiana

L’Istituto dell'Enciclopedia Italiana est une maison d'édition italienne, fondée en 1925 et surtout connue pour avoir édité l’Encyclopédie italienne de sciences, lettres et arts, plus connue comme Encyclopédie Treccani.

Jeux (Rome antique)

Les Jeux de la Rome antique, ou les Ludi, comprennent les courses de chevaux, l'athlétisme (athletae), la boxe et même du théâtre. Pour Jean-Paul Thuillier « d’une certaine façon, Rome est [...] la fille des jeux du cirque, de ces courses de chars sans lesquelles elle n'aurait pas pu exister ». La gladiature ne fait pas partie des ludi et bénéficie d'un calendrier propre, les munera. À quelques très rares occasions, les combats de gladiateurs sont admis dans le programme des ludi, sous Caligula.

La Repubblica

La Repubblica (« La République ») est un quotidien italien de centre gauche d'envergure nationale, appartenant au groupe éditorial L'Espresso. C'est le deuxième journal le plus vendu en Italie après le Corriere della Sera.

Lido

Le Lido (pluriel ; lidi) est le nom donné à la formation géologique sableuse très allongée qui ferme la lagune de Venise ; par extension le mot s'emploie pour tout cordon littoral fermant une lagune.

Également en Italie, le terme lido indique aussi une plage de sable généralement équipée d'établissements balnéaires. Associé à une frazione ou à un quartier, il devient un toponyme tel le Lido d'Ostie, le Lido de Camaiore, les Lidi di Comacchio ou Catanzaro Lido, le quartier balnéaire de la ville de Catanzaro, en Calabre.

Le Lido, en Serbie, désigne une plage située sur le Danube, dans la municipalité de Zemun et sur le territoire de la Ville de Belgrade.

Marco Bellocchio

Marco Bellocchio est un réalisateur, scénariste et producteur italien, né le 9 novembre 1939 à Bobbio sur les collines de[réf. nécessaire] la province de Plaisance, Italie.

Palazzo Sauli Pallavicino

Palazzo Sauli Pallavicino est le nom attribué au XIXe siècle, d'après celui de sa propriétaire Luisa Sauli Pallavicino, à l'immeuble situé au numéro 13 de la Via San Giacomo, dans le quartier de Carignano (it) à Gênes. Il fut la première des résidences hivernales génoises de Giuseppe Verdi et de son épouse Giuseppina Strepponi.

Parti d'unité prolétarienne (Italie)

Le Parti d'unité prolétarienne (Partito di Unità Proletaria, PdUP) est un ancien parti politique italien, qui a existé de 1972 à 1974.

Parti socialiste italien d'unité prolétarienne

Le Parti socialiste italien d'unité prolétarienne (Partito Socialista Italiano di Unità Proletaria, PSIUP) est un ancien parti politique italien, de type socialiste, qui a existé de 1964 à 1972.

Pathologie

La pathologie (grec ancien παθολογία [pathologia], « examen des passions », soit « étude des maladies »), est la science qui a pour objet l'étude des maladies et notamment leurs causes (étiologie) et leurs mécanismes (physiopathologie). La nosologie quant à elle a pour objet la classification des maladies. La pathologie cardiaque désigne ainsi l'étude des maladies du cœur ; la pathologie du bétail pour parler de l'étude des maladies des veaux, vaches, moutons.

Selon le type d'être vivant étudié, on distingue :

pour les plantes, la pathologie végétale ;

pour les animaux, la pathologie animale ;

pour l'Homme, la pathologie humaine.

Seconde épître de Clément

La Seconde épître de Clément (Κλήμεντος πρὸς Κορινθίους, Klēmentos pros Korinthious) est un apocryphe rédigé en grec entre la fin du Ier siècle et l'année 140 par un chrétien anonyme.

Sécularisation

La sécularisation (étymologiquement "rendre au siècle, au monde", de séculier, du mot latin seculum, « siècle ») consiste à faire passer des biens d’Église dans le domaine public, ou encore, à soustraire à l’influence des institutions religieuses des fonctions ou des biens qui lui appartenaient.

Vauro

Vauro Senesi, souvent appelé Vauro, est un auteur de bande dessinée, éditeur et acteur italien, qui participe également à des émissions de télévision. Né le 14 mars 1955 à Pistoia, il est connu en Italie pour ses dessins satiriques.

Dans d’autres langues

This page is based on a Wikipedia article written by authors (here).
Text is available under the CC BY-SA 3.0 license; additional terms may apply.
Images, videos and audio are available under their respective licenses.