Daniel Johnston

Daniel Dale Johnston, né le à Sacramento (Californie) et mort le à Waller au Texas, est un auteur-compositeur-interprète américain de musique pop, folk ou rock, dans un style qualifié de lo-fi[1]. Il est également dessinateur dans un style à mi-chemin de la bande-dessinée et des dessins d'enfants.

Son parcours, sa personnalité et ses albums atypiques lui confèrent un statut d'artiste culte auprès des auditeurs et des critiques[2].

Daniel Johnston
Daniel Johnston en 2006.
Daniel Johnston en 2006.
Informations générales
Nom de naissance Daniel Dale Johnston
Naissance
Sacramento (Californie)
Décès (à 58 ans)
Waller (Texas)
Activité principale Auteur-compositeur-interprète, dessinateur
Genre musical Lo-fi, outsider music
Instruments Guitare, piano, orgue, batterie
Années actives 1978 - 2019
Labels Yip Eye Music, Atlantic Records
Site officiel hihowareyou.com

Biographie

Né le 22 janvier 1961 à Sacramento en Californie, petit dernier d'une fratrie de 5 enfants[3], il grandit dans une éducation puritaine[4],[5].

Daniel Johnston aurait commencé à écrire à l'aube des années 1980 des dizaines de chansons pour séduire une fille appelée Laurie, mais qui finira par épouser un croque-mort[6]. La chanson My baby cares for the dead évoquerait cette mésaventure.

Vendeur dans un McDonald's, Daniel Johnston a l'ambition de devenir une vedette[7]. Il enregistre ses premières chansons chez lui, sur des cassettes dont il fait des copies qu'il distribue[4]. En général un de ses dessins était collé dessus. Entre deux extraits de dialogues de série télé ou de sa mère le sermonnant, il joue du piano et chante de sa voix adolescente des choses comme Grievances, Premarital sex, An idiot's end. Ses premiers essais sont réunis dans l'album Songs of pain, de 1981.

Il accède progressivement à la célébrité : MTV réalise un film-documentaire sur lui, et il se fait remarquer par des artistes comme Dead Milkmen, Mike Watt, Sonic Youth, ou les Butthole Surfers[3].

Il rejoint le label indépendant Shimmy Disc avec qui il sort deux albums studio[4]. Il est souvent accompagné d'autres musiciens tels que des membres des Butthole Surfers et surtout Jad Fair, avec lequel il signe plusieurs albums (dont It's spooky).

À la fin des années 1980, diagnostiqué maniaco-dépressif, il fait plusieurs séjours en hôpital psychiatrique.

En février 1994, sa popularité lui permet de rejoindre une major, le label Atlantic Records, qui sort son album Fun, produit par Paul Leary de Butthole Surfers. Après l’échec commercial de cet album (5 800[8] ou 12 000[3] exemplaires vendus), Atlantic Records se sépare de Daniel Johnston en juin 1996[8].

Après de nouveaux problèmes de santés, il revient en 2001 avec l'album Rejected Unknown[4].

En 2004 sort la compilation The Late Great Daniel Johnston: Discovered Covered composée de deux CD : le premier composé de chansons écrites par Daniel et reprises par différents artistes comme Tom Waits, Beck, TV on the Radio, Jad Fair, Eels, Bright Eyes, Calvin Johnson, Death Cab for Cutie, Sparklehorse, Mercury Rev ou encore The Flaming Lips ; le second composé des versions originales enregistrées par Daniel Johnston.

En 2017, il annonce sa dernière tournée[9], où il est accompagné par Jeff Tweedy, Built to Spill, the Preservation All-Stars, the Districts, et Modern Baseball[7].

Daniel Johnston meurt le 11 septembre 2019[4], de ce qui semble être une crise cardiaque[7].

Style musical

Daniel Johnston and British Sea Power (6935765808) (cropped)
En concert en 2012.

Comme les Shaggs ou The Godz, Daniel Johnston chante « comme ça vient », même s'il possède une réelle maîtrise du piano. Derrière la fantaisie et l'humour, mais aussi une certaine crudité, ses chansons dégagent finalement une profonde émotion, un rare sentiment d'authenticité.

La lo-fi a parfois été décrite comme la version musicale de l'art brut, et c'est particulièrement vrai avec Daniel Johnston, à l'instar d'autres musiciens à fleur de peau tels que Syd Barrett ou Roky Erickson, auquel il rendra d'ailleurs hommage avec la complicité de Jad Fair (du groupe Half Japanese) sur la chanson I met Roky Erickson.

Il s'accompagne au piano, puis par la suite à la guitare.

De nombreux thèmes se retrouvent dans ses chansons : l'amour, le diable, la mort, King Kong, les Beatles, Captain America, Casper le gentil fantôme et les pompes funèbres.

Dessin

Hi How Are You Austin 2005
Un de ses dessins à Austin (Texas).

Ses dessins au style enfantin sont inspirés de la culture populaire : super héros, bandes dessinées...

Il est exposé en 2006 à la Biennale du Whitney Museum à New York[9].

Réception et notoriété

Dans Paris bouge, Laetitia Macherey donne cet hommage[10] :

« Cultes pour tous les fans de pop lo-fi, Daniel Johnston a réalisé une improbable collection de chansons [...] Impossible de résumer sa carrière tourmentée en quelques lignes sans faire injure à son talent, la meilleure manière de comprendre son œuvre est d'écouter The Story of an Artist, une de ses plus belles chansons. Sur celle-ci, le perturbé songwriter, seul au piano chez lui, livre un texte touchant de simplicité et de justesse sur le statut de l'artiste, tout en jouant une mélodie belle à pleurer. »

Kurt Cobain le décrit comme le « meilleur songwriter de la terre »[6], et porte régulièrement un tee-shirt Hi, how are you? en son honneur[9] contribuant ainsi à sa notoriété.

D'autres artistes comme Sonic Youth, Beck, TV on the Radio, Butthole Surfers, Yo La Tengo, Tom Waits, Conor Oberst (Bright Eyes), Mark Linkous (Sparklehorse), Jean-Luc Le Ténia, Lana Del Rey font également parti de ses fans.

Discographie

  • Songs of Pain (Stress Records cassette, 1981)
  • Don't Be Scared (Stress Records cassette, 1982)
  • The What of Whom (Stress Records cassette, 1982)
  • More Songs of Pain (Stress Records cassette, 1983)
  • Yip/Jump Music (Stress Records cassette, 1983; CD Homestead, 1989)
  • Hi, How Are You (Stress Records cassette, 1983; avec Continued Story Homestead, 1989)
  • Retired Boxer (Stress Records cassette, 1984)
  • Respect (Stress Records cassette, 1985; 10" Spain's Munster label)
  • Continued Story avec Texas Instruments (Stress Records cassette, 1985; avec Hi, How Are You Homestead, 1989)
  • Merry Christmas (Stress Records cassette, 1988)
  • Live at South by Southwest (Stress Records cassette, 1990)
  • 1990 (Shimmy Disc, 1990)
  • Artistic Vice (Shimmy Disc, 1991)
  • Frankenstein Love live 1992 (Stress Records cassette, 2000)
  • Fun (Atlantic, 1994)
  • Why Me live en Berlin 1999 (Trikont, 2000)
  • Rejected Unknown (Gammon Records/Pickled Egg Records, 2001)
  • Fear Yourself, produit par Mark Linkous (Gammon Records, 2003)
  • Lost and Found (Sketchbook Records, UK, 2006)
  • Is and Always Was (Eternal Yip Eye Music, 2009)
  • Beam Me Up! (2010) (avec Beam)
  • Space Ducks (2012)

EP et singles

  • Casper The Friendly Ghost (1988)
  • The River Of No Return (1991)
  • Big Big World recorded 1986 (Seminal Twang, UK, 1991)
  • Laurie (Seminal Twang, UK, 1992)
  • Happy Time (1994)
  • Dream Scream (Pickled Egg Records, 1998)
  • Impossible Love (2001)
  • Sinning Is Easy (Pickled Egg Records, 2002)
  • Mountain Top (Rough Trade, 2003)
  • Fish (Sketchbook Records, UK, 2003)

Collaborations

  • avec Jad Fair: It's Spooky (50 Skidillion Watts, 1989; Jagjaguwar, 2001)
  • avec Yo La Tengo: Speeding Motorcycle single (1990)
  • Danny and the Nightmares (Eternal Yip Eye Music, 1999)
  • avec Ron English et Jack Medicine : Hyperjinx Tricycle (Important Records, 2000)
  • avec Chris Bultman et Jad Fair (The Lucky Sperms) : Somewhat Humorous (Jagjaguwar, 2001)
  • Danny and the Nightmares: Natzi single (2001)
  • avec Hyperjinx Tricycle: Long Lost Love single (2002)
  • avec Hyperjinx Tricycle: Alien Mind Control 3" CD (Important Records, 2003)
  • Danny and the Nightmares: The End Is Near Again (Cool Beans, 2003)
  • avec Rule of Thirds: "Rin Tin Soldier" (Eternal Yip Eye Music, 2003)
  • Danny and the Nightmares: Freak Brain (Sympathy Records, 2005)
  • avec Jack Medicine: The Electric Ghosts (Important Records, 2006)

Compilation et albums tributes

  • The Lost Recordings (Stress Records, 1983) cassette
  • The Lost Recordings II (Stress Records, 1983) cassette
  • Please Don't Feed The Ego (Eternal Yip Eye Music, 1994)
  • Dead Dog's Eyeball par Kathy McCarty (1994)
  • The Early Recordings of Daniel Johnston Volume 1 (Dualtone, 2003) - Songs of Pain et More Songs of Pain
  • The Late Great Daniel Johnston: Discovered Covered (Gammon Records, 2004) - Tribute
  • White Magic: From The Cassette Archives 1979-1989 (Eternal Yip Eye Music, 2004)
  • Welcome To My World (Eternal Yip Eye Music, 2006)

Notes et références

  1. Hihowareyou
  2. Stéphane Deschamps, « Rejected unknown - Les Inrocks », Les Inrocks,‎ (lire en ligne, consulté le 3 janvier 2017)
  3. « Daniel Johnston, l'outsider du genre lo-fi, est mort », Rolling Stone, (consulté le 18 septembre 2019)
  4. « Mort de Daniel Johnston, chanteur américain aux multiples facettes », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 12 septembre 2019)
  5. Rémi Boiteux, « Daniel Johnston (1961-2019), cœur fêlé et émouvant », sur lesinrocks.com, (consulté le 18 septembre 2019)
  6. « Quand Daniel Johnston est coupé au montage », sur rtbf.be, (consulté le 18 septembre 2019)
  7. (en-US) Kevin Curtin et 2:45PM, « Austin Songwriting Genius Daniel Johnston Dead at 58 », sur www.austinchronicle.com (consulté le 11 septembre 2019)
  8. (en) The Devil and Daniel Johnston [Documentaire], Jeff Feuerzeig ()
  9. « Daniel Johnston, le destin incroyable d’une icône de la contre-culture américaine », sur Télérama.fr (consulté le 25 août 2019)
  10. Daniel Johnston et Jad Fair, Laetitia Macherey, Paris, Gaîté Lyrique, 8 avril 2012

Liens externes

  • Portail du rock
  • Portail de la bande dessinée
  • Portail des États-Unis
Anti-folk

L'anti-folk (ou antifolk) est un sous-genre musical du punk, qui mêle des éléments de punk rock et de musique folk américaine. Le mouvement a fait son apparition au milieu des années 1980 à New York.

Caroline du Nord durant la guerre de Sécession

L'État de Caroline du Nord est une source importante de soldat, de ravitaillement, et de matériels de guerre pour les États confédérés d'Amérique pendant la guerre de Sécession. La ville de Wilmington est un des ports majeurs de la Confédération, maintenant un lien vital commercial avec le Royaume Uni et les autres pays, spécialement après l'étranglement par le blocus de l'Union de la plupart des autres ports confédérés. De grandes quantités d'armes, de munitions, et de fournitures militaires irriguent le Sud à partir de Wilmington.

Les troupes de Caroline du Nord jouent un rôle majeur lors de la douzaine de batailles majeures, dont la bataille de Gettysburg, où les Tar Heels sont proéminents lors de la charge de Pickett. L'une des dernières principales armées confédérées, celle de Joseph E. Johnston, se rend près de Bennett Place en Caroline du Nord après la campagne des Carolines.

Eats Music!!!

Eats Music!!! est la deuxième compilation du groupe de rock français Dionysos après Old School Recordings, sortie le 12 octobre 2009 sous le label Disques Barclay durant la tournée acoustique du groupe. Ce double-album recueille divers morceaux jusqu'alors non édités ou rares. Cet album fête les 15 ans du groupe, formé en 1993.

La pochette a été réalisée par Daniel Johnston, dessinateur et musicien américain.

L’intérieur de la boîte présente un poster de fans « dévorant leurs instruments de musiques » ; Dionysos avait pour cela demandé à ses fans de se prendre en photo et de les envoyer au groupe pour former une mosaïque. Le livret n’offre pas les paroles comme à l’habitude des disques du groupe, mais il raconte des anecdotes liées aux chansons.

L’album est composé de deux disques, pour un total de 45 chansons.

Gontard!

Gontard! est un artiste originaire de Valence. Toujours affublé d'un masque de lapin, il se fait connaître par des chansons à base de samples et de textes parlés-chantés (talk over). Sorti en 2012, son premier album CD Bagarre Lovesongs comporte 30 titres accompagnés d'un journal au format A3,. Gontard! est comparé à des mavericks, comme Daniel Johnston dont l’œuvre est à la fois prolifique et peu connue du grand public. Sorti en 2014, Mostla Mixtape est considéré comme un album de sample et de hip-hop complexe de par ses paroles et ses audaces musicales.

Pour l'album Repeupler, il s'entoure de musiciens expérimentés afin de proposer des instrumentations aux sonorités rock, voire jazzy sur certains titres. Si certains textes relèvent de l'introspection intimiste, d'autres ont une dimension politique affirmée et font figure d'appel au combat. L'univers musical du groupe a été comparé à celui de Labradford, Arab Strap, Fauve, Daniel Darc ou encore Michel Cloup. Gontard! est soutenu par les Innocents qui est également l'une de ses influences revendiquées. Il cite également le philosophe Gilles Deleuze et fait sienne la formule de Proudhon « la propriété, c'est le vol ». Il dit également être influencé par la lecture du journal l'Humanité, les lettres de Karl Marx à sa femme et ainsi que par les films français des années 1970. Archiviste pop, il puise dans une discothèque riche de milliers de disques pour les arrangements de ses morceaux.

En 2016, le groupe sort un album composé de reprises de Jean-Luc Le Ténia, chanteur décédé en 2011. En 2018, avec l'album Tout naît/Tout s'achève dans un disque, Gontard! s'affirme comme « un conteur du quotidien dégueulasse, du désœuvrement exaspéré ».

Homestead Records

Homestead Records était un sous-label de Dutch East India Trading, fondé en 1983. Il s'est principalement consacré à la production de musique expérimentale et est considéré comme un des principaux acteurs du lancement du noise rock. Le label fut longtemps dirigé par Gerard Cosloy, qui a donné durablement son empreinte au label. Ses successeurs furent Ken Katkin puis Steve Joerg. La dernière sortie du label fut le Cama de terra de Ivo Perelman en 1996.

Important Records

Important Records est un label indépendant créé en 2001. La structure a fait ses débuts, simultanément en tant que label discographique et en tant que magasin de vente en ligne, avec la sortie du single Impossible Love de Daniel Johnston et l'album de Merzbow Amlux.

Important Records a depuis développé une activité florissante, en sortant tout à la fois des artistes reconnus et d'autres émergents, toujours en quête de sonorités modernes et innovantes. En 2006, le cinquième anniversaire du label et sa centième publication ont été célébrés avec la sortie d'IMPREC100, une collection de pistes tirées des 100 premières productions.

Jad Fair

Jad Fair, né le 9 juin 1954, est le chanteur-guitariste du groupe Half Japanese.

Jagjaguwar

Jagjaguwar est un label discographique de rock indépendant américain situé à Bloomington dans l'Indiana. Ce label a été créé en 1996 par Darius Van Arman. Le plus en vogue de ses artistes étant en ce moment Bon Iver. Le nom de Jagjaguwar vient du jeu de rôle Donjons et Dragons.

Jeff Feuerzeig

Jeff Feuerzeig, né en 1964, est un réalisateur et scénariste américain connu pour The Devil and Daniel Johnston, film sur l'artiste et musicien culte Daniel Johnston et pour lequel il a reçu le prix du meilleur réalisateur de film documentaire au Festival du film de Sundance 2005.

Kids

Kids est un film dramatique américain réalisé par Larry Clark, sorti en 1995. Il s’agit de son premier long métrage, démontrant la vie d'adolescents new-yorkais, leurs désirs et comportements sexuels pendant l'apparition du sida. Il met en scène aussi la consommation par les jeunes de cannabis, d'alcool et de tabac, de gaz hilarant, et de kétamine.

La version originale du film fut classée NC-17 aux États-Unis, soit interdite aux moins de dix-sept ans. En France, le film est interdit aux moins de douze ans. De par ses thèmes pouvant choquer un certain public, concernant de jeunes adolescents, le film fut fortement controversé à sa sortie, malgré des critiques unanimes et enthousiastes. Le film contient de nombreux dialogues très crus. Il dépeint aussi des scènes de viol, de violences physiques, de drogues et de vols. Il dépeint la situation de la jeunesse des années de la mi-1990 et de celle du sida.

Kim (chanteur)

Kim, de son vrai nom Kim Stanislas Giani, est un chanteur et multi-instrumentiste français né à Cannes en 1977.

Kurt Cobain

Kurt Donald Cobain [kɝt ˈdɑnl̩d ˈkoʊbeɪn], né le 20 février 1967 à Aberdeen (État de Washington) et mort le 5 avril 1994 à Seattle, est un auteur-compositeur-interprète et guitariste américain. Il forme le groupe Nirvana en 1987 avec Krist Novoselic dans lequel il est le chanteur et guitariste.

En deux ans, le groupe devient un pilier de la scène grunge de Seattle alors en pleine émergence. En 1991, le groupe rencontre un énorme succès avec leur second album, Nevermind, devenu un des albums les plus vendus au monde avec plus de 30 millions d'exemplaires écoulés.

Durant les dernières années de sa vie, Kurt Cobain lutte contre sa dépendance à l'héroïne et subit avec son épouse Courtney Love une importante pression médiatique. Le 8 avril 1994, il est retrouvé mort dans sa maison à Seattle. Il s'est suicidé d'une balle dans la tête trois jours plus tôt. Cependant, plusieurs théories ont tenté de démontrer qu'il pourrait s'agir d'un homicide.

Cobain est décrit comme étant l'icône de la Génération X. En 2014, il fut introduit, lui, ainsi que ses compères de Nirvana au Rock and Roll Hall of Fame. En 2003, il fut classé par le magazine Rolling Stone, 12ème meilleur guitariste de tous les temps.

Lo-fi

Lo-fi (abr. de low-fidelity, « de basse fidélité ») est une expression apparue à la fin des années 1980 aux États-Unis pour désigner certains groupes ou musiciens underground adoptant des méthodes d'enregistrement primitives pour produire un son « sale », volontairement opposé aux sonorités jugées aseptisées de certaines musiques populaires. L'expression est l'antonyme de hi-fi (abr. de high-fidelity, « de haute fidélité »).

Louise-Michel (film)

Louise-Michel est une comédie française réalisée par Gustave Kervern et Benoît Delépine, connus également comme coauteurs et acteurs des émissions humoristiques sur le pays fictif du Groland. Tourné en 2007, le film a été diffusé lors du festival du film grolandais en septembre 2008. Sa sortie nationale a eu lieu le 24 décembre 2008.

Mark Linkous

Mark Linkous est un auteur-compositeur-interprète américain, né le 9 septembre 1962 dans le comté d'Arlington en Virginie et mort le 6 mars 2010 à Knoxville, Tennessee.

Il commence sa carrière durant les années 1980 au sein du groupe Dancing Hoods, puis en 1995 fonde Sparklehorse, dont il est le seul membre permanent. Entre 1995 et 2006 Linkous réalise quatre albums, édités par le label Capitol. Durant les années 2000, il produit le premier album de A Camp et l'album Fear Yourself de Daniel Johnston.

The Folk Implosion

The Folk Implosion est un groupe de rock indépendant américain, originaire du Massachusetts. Il est formé au début des années 1990 par Lou Barlow, fondateur de Sebadoh, et John Davis. Le duo connait une brève notoriété au milieu des années 1990 en signant la bande originale du film Kids de Larry Clark. Le nom du groupe fait écho au Blues Explosion de Jon Spencer.

The Unicorns

The Unicorns est un groupe de rock indépendant canadien, originaire de Campbell River, en Colombie-Britannique. Le groupe est désormais basé à Montréal, au Québec.

Dans d’autres langues

This page is based on a Wikipedia article written by authors (here).
Text is available under the CC BY-SA 3.0 license; additional terms may apply.
Images, videos and audio are available under their respective licenses.