Désert d'Arabie

Le désert d'Arabie est un désert immense qui s'étend du Yémen à la Jordanie et l'Irak. Il occupe la majeure partie de l'Arabie, avec une superficie de 2 330 000 kilomètres carrés. En son centre est le Rub al-Khali, l'un des plus grands corps continus de sable dans le monde[1].

Gazelles, oryx, chats des sables et lézards fouette-queue sont quelques-unes des espèces désertiques adaptées qui survivent dans cet environnement extrême.

Le climat est sec, aride avec des précipitations tournant souvent autour de 100 mm mais rarement en dessous de 50 mm, et les températures oscillent entre les fortes chaleurs estivales et le gel nocturne en saison froide. Ce désert est remarquablement chaud en été, notamment dans les endroits situés en bordure du golfe Persique, golfe maritime extrêmement chaud et salé où les températures de la mer sont de loin les plus élevés au monde et peuvent même atteindre 38 °C.

Il fait partie du biome, ou écosystème, des déserts et broussailles xérophytes, et des écozones paléarctique et afrotropicale.

Cette écorégion a peu de biodiversité, bien que quelques plantes endémiques y poussent. De nombreuses espèces, dont la hyène rayée, le chacal et le blaireau, se sont éteintes dans cette zone à cause de la chasse, de l'empiétement humain et de la destruction des habitats. D'autres espèces ont été réintroduites avec succès, comme la gazelle des sables, et sont protégées dans un certain nombre de réserves.

Actuellement, le surpâturage par le bétail, la conduite hors route, la destruction de l'habitat humain sont les principales menaces pour cette écorégion désertique[2].

Désert d'Arabie
Arabian Desert
Localisation
Pays Drapeau de l'Arabie saoudite Arabie saoudite
Drapeau de Bahreïn Bahreïn
Drapeau de l'Irak Irak
Drapeau de la Jordanie Jordanie
Drapeau du Koweït Koweït
Drapeau du Qatar Qatar
Drapeau des Émirats arabes unis Émirats arabes unis
Drapeau d'Oman Oman
Drapeau du Yémen Yémen
Superficie 2 330 000 km2
Coordonnées 25° nord, 45° est
Divers
Ressources naturelles Pétrole

Géolocalisation sur la carte : Moyen-Orient

(Voir situation sur carte : Moyen-Orient)
localisation

Géographie et géologie

Détail des caractéristiques géologiques[3] :

  • le couloir de terrain sablonneux connu comme le désert d'ad-Dahna relie le grand désert du Nefoud (65 000 km2) dans le nord de l'Arabie saoudite au Rub al-Khali, dans le sud-est,
  • l'escarpement de Tuwaiq, région de 800 km2, arc de falaises calcaires, de plateaux et de canyons,
  • les salines saumâtres, dont les sables mouvants d'Umm al-Samim,
  • les sables de Wahiba (Oman), une mer de sable isolée en bordure de la côte est,
  • le Rub al-Khali, vaste bassin sédimentaire, allongé sur un axe nord-sud-ouest, continue le plateau arabique (1 000 mètres), dont les paysages rocheux cèdent la place à une vaste étendue de sable dont l'extrême sud atteint le centre du Yémen. Le sable repose sur des plaines de gravier ou de gypse, et les dunes atteignent des hauteurs maximales de 250 m. Les sables sont principalement des silicates, composés de 80 à 90 % de quartz et, pour le reste, de feldspath, dont l'oxyde de fer colore les grains de sable en orange, violet ou rouge.

Population humaine

Le désert d'Arabie est principalement situé en Arabie saoudite, mais s'étend dans les pays voisins, l'Égypte (Sinaï), le sud de l'Irak et le sud de la Jordanie, au nord, comme au sud : Qatar, Émirats arabes unis (EAU). Le seul Rub'al-Khali traverse l'Arabie Saoudite, Oman et le Yémen oriental.

La région est le foyer de populations, de langues et de cultures diverses. L'Islam est la religion prédominante. Les Arabes constituent le principal groupe ethnique de la région. L'arabe est la langue principale[4].

Hydrocarbures

Historiquement, dans les années 1990, cette écorégion a été victime d'un énorme défi économique et environnemental le sabotage d'installations pétrolières du Koweït provoquant de gigantesques déversements d'hydrocarbures, et la libération de toxines dans l'atmosphère.

En janvier 1991 lors de la Guerre du Golfe, les forces irakiennes ont déversé environ 1,7 million de m3 (11 millions de barils) de pétrole des réservoirs de stockage et des bateaux pétroliers directement dans le golfe Persique. En février, elles ont également détruit 1164 puits de pétrole koweïtiens. Il a fallu neuf mois pour éteindre les feux d'hydrocarbures. Ces déversements de pétrole ont contaminé 1 000 km de côtes du golfe Persique.

Le résultat de la pollution a été la mort de milliers d'oiseaux aquatiques et de graves dommages causés à l'écosystème aquatique du golfe Persique, particulièrement les crevettes, les tortues de mer, les dugongs, les baleines, les dauphins et diverses variétés de poissons

Les puits endommagés ont également libéré 210 millions de m3 (60 millions de barils) de pétrole dans le désert et les lacs artificiels (pour une surface totale de 49 kilomètres carrés), ce qui a contaminé le sol et les eaux souterraines.

Activités militaires

Les armes utilisées par les États-Unis pendant la guerre du Golfe présentent également un risque énorme pour la stabilité de l'environnement de la région.

La circulation de colonnes de tanks dans les plaines désertiques peut perturber la stabilité fragile qui existe. En , le mouvement des chars américains dans le désert a endommagé la couche supérieure de protection du sol du désert. En conséquence, une dune a été libérée, a commencé lentement de bouger, et pourrait à terme menacer la ville de Koweït.

L'utilisation de munitions radioactives à l'uranium appauvri par l’A-10 Warthog présenterait un risque de développement de cancers dans les populations et une source de contamination de l'eau. En 1991, les États-Unis et l'OTAN ont largué près de 300 tonnes d'uranium appauvri sur des cibles irakiennes. Les éclats résultant de l'explosion ont contaminé les sols environnants.

Écologie et ressources naturelles

Les ressources minérales exploitées sont principalement les hydrocarbures (pétrole et gaz naturel), les phosphates, le soufre.

Le Rub'al-Khali a une diversité floristique très limitée : seulement 37 espèces enregistrées, 20 dans les zones de sable et 17 dans les marges extérieures. Parmi ces 37 espèces, seules une ou deux sont endémiques. La végétation, très diffuse, reste assez uniformément répartie, avec quelques interruptions venant de la proximité des dunes stériles.

Certaines plantes sont typiques :

  • Calligonum crinitum sur les pentes des dunes,
  • Cornulaca arabica (sel de brousse),
  • Cyperus conglomeratus.

D'autres espèces sont répandues :

  • Dipterygium glaucum,
  • Limeum arabe,
  • Zygophyllum mandavillei (Mandaville 1986)...

Menaces écologiques

  • Le surpâturage des chameaux et des chèvres, avec sédentarisation des Bédouins et augmentation de la taille des troupeaux,
  • la destruction de l'habitat humain,
  • les projets agricoles,
  • la production pétrolière et gazière,
  • les guerres et leurs conséquences.

Préservation de l'environnement

L'état de conservation du désert est critique / en danger :

  • les espèces menacées : oryx blanc, gazelle des sables, hyène rayée,
  • les espèces déjà éteintes : chacal, blaireau à miel.

Il n'existe pas formellement de zone protégée (de taille suffisante). Certaines zones protégées sont prévues en Arabie saoudite et à Abu Dhabi.

Notes et références

  1. « Rare expédition dans le désert d'Arabie, plus grande étendue de sable du monde », sur L'Express.fr (consulté le 22 août 2016).
  2. « 1 255 km à pied dans le désert du Hedjaz, en Arabie saoudite », sur National Geographic (consulté le 22 août 2016).
  3. « Dans les oasis perchées d'Arabie », sur Le Figaro, (consulté le 22 août 2016).
  4. « Une forêt de croix gravées dans le désert d’Arabie saoudite », sur Caritaspatrum (consulté le 22 août 2016)

Compléments

Articles connexes

Liens externes

  • « Les déserts d'Afrique et d'Arabie », La Lettre de l'Académie des sciences n°25,‎ (lire en ligne [PDF]).
  • Portail du Moyen-Orient
  • Portail de la géographie
  • Portail de la géologie
  • Portail du monde arabe
  • Portail du désert
Abarim

Abarim (en hébreu : הָרֵי הָעֲבָרִים) est une chaîne de montagnes au-delà du Jourdain. Elle s'étend jusqu'à l'est et le sud-est de la mer Morte voire jusqu'au désert d'Arabie, et comprend le mont Nébo au nord où Moïse contempla la terre promise, avant de mourir.

Ad-Dahna

Le désert d’ad-Dahna est la partie centrale du désert d'Arabie, un couloir de terrain sablonneux formant une sorte d'arc, qui relie le désert du Nefoud (Al Jawf), au Rub al-Khali (al-Hassa), sur plus de 1 000 km de long, pour 40 à 80 km de large, sur une superficie d'environ 65 000 km2.

Ad-Dahna est formé de hautes dunes de sable s'étalant horizontalement, appelées veines (en arabe : عروق), surtout de couleur rouge, car contenant des oxydes de fer.

Dans une partie karstique, à l'est, au plateau calcaire de Summan, dans une zone d'exploitation des sables, sous la surface, se trouvent de dahls, trous, cavités souterraines, labyrinthes complexes, remplis de structures cristallines, de stalactites et de stalagmites. Certaines grottes ont des entrées minuscules conduisant dans un dédale de passages parfois de plusieurs kilomètres.

L'eau de pluie d'infiltration contient du dioxyde de carbone, qui se transforme en acide carbonique, qui travaille les roches friables, comme le calcaire.

Ces formations karstiques sont connues et utilisées par la population locale depuis très longtemps, en partie comme citerne.

Elles sont étudiées systématiquement depuis 1981 par l'organisme Saudi Geological Survey.

Arabette

« Arabette » est un nom vernaculaire désignant diverses espèces de plantes herbacées, annuelles, bisannuelles ou vivaces, de la famille des Brassicaceae appartenant au genre Arabis et à quelques genres voisins. Le genre Arabis comprenait de nombreuses espèces, dont un certain nombre ont été reclassées dans des genres voisins.

Le nom d'« arabette » fait référence au fait que ces plantes affectionnent les sols sablonneux, qui font penser au désert d'Arabie. Leur aire de répartition couvre l'ensemble des régions tempérées et froides de l'Eurasie.

Arabie

L'Arabie, ou péninsule arabique (شبه الجزيرة العربية (shibh al-jazīra al-ʿarabīyah) « la presqu'île arabe » ou جزيرة العرب (jazīratu Al-ʿArab) « l'île des Arabes »), est une vaste péninsule située au sud-ouest de l'Asie, à la jonction entre ce continent et l'Afrique. Cette région fait partie du Moyen-Orient et joue un rôle géopolitique fondamental, du fait de ses importantes réserves de pétrole et de gaz naturel.

Arabis

Arabis est un genre de plantes herbacées de la famille des Brassicaceae, notamment l'un des genres des « arabettes ».

Ce genre difficile, en raison de la nature polymorphe d'un grand nombre de ses espèces, a vu un certain nombre d'entre elles reclassées dans des genres voisins.

Le nom Arabis, créé par Carl von Linné, faisait référence au fait que ces plantes affectionnent les sols sablonneux, des sols qui lui évoquaient le désert d'Arabie.

L'aire de répartition de ce genre couvre l'ensemble des régions tempérées et froides de l'Eurasie.

Bataille de Ninive (627)

La bataille de Ninive a été la bataille décisive de la guerre ayant opposé l'Empire byzantin à l'Empire sassanide entre 602 et 628. La victoire des Byzantins fut le signe du déclin de la dynastie sassanide et restaura pour un temps les anciennes frontières de leur empire. Cette résurgence de prestige ne dura toutefois que quelques décennies puisque les premiers califats musulmans émergeaient dans le même temps dans le désert d'Arabie et allaient amener l'Empire byzantin au bord de la destruction.

Croissant fertile

Le Croissant fertile est une expression désignant une région (non officielle) biogéographique du Proche-Orient formant une bande de terres cultivables grâce à un climat suffisamment pluvieux, délimitée au sud par le désert de Syrie (la partie nord du désert d'Arabie), à l'ouest par la mer Méditerranée, et par les montagnes du Taurus et du Zagros au nord et à l'est. Il traverse les États actuels d'Israël, la Palestine, la Jordanie, la Syrie, le Liban, le sud-est de la Turquie, le nord et l'est de l'Irak, et le bord ouest de l'Iran. Le terme fut introduit en 1916 par l'archéologue James Henry Breasted car l'arc formé ressemble à un croissant.

Désert Arabique

Le désert Arabique est un désert de l’Est de l’Égypte situé à l’extrémité Nord-Est du Sahara. Il est délimité par le delta du Nil au nord, la mer Rouge à l’est, la vallée du Nil à l’ouest et le désert de Nubie au sud au-delà du lac Nasser.

Désert d'Arabie et brousses xériques saharo-arabiques orientales

Le désert d'Arabie et les brousses xériques saharo-arabiques orientales forment une écorégion terrestre définie par le Fonds mondial pour la nature (WWF), qui appartient au biome des déserts et brousses xériques de l'écozone paléarctique. Il s'agit de la plus grande écorégion de la péninsule Arabique, qui s'étend principalement en Arabie saoudite, de la frontière avec le Yémen et Oman jusqu'au Sud de la Jordanie et de l'Irak. Elle comprend le désert du Rub al-Khali, qui est certainement la plus grande étendue de sable de la planète, ainsi que le Sinaï israélo-égyptien. Au bord du golfe Persique, le désert s'étend encore sur la plus grande partie du Qatar et de l'émirat d'Abu Dhabi.

Les conditions climatiques qui y règnent rendent la biodiversité peu riche, malgré la présence de quelques plantes endémiques. De nombreuses espèces, comme l'Hyène rayée, le Chacal commun et le Ratel ont disparu de cette zone à cause de la chasse et de la destruction des habitats. D'autres espèces ont été réintroduites avec succès, comme l'Oryx blanc ou la Gazelle des sables, et sont protégées par un certain nombre de réserves naturelles. Le surpâturage, la conduite hors route, et la destruction des habitats par l'humain sont les principales menaces pour cette écorégion désertique.

Désert de Syrie

Le désert de Syrie ou la Chamiyé (en arabe : بادية الشام) est un désert chaud situé au nord du désert d'Arabie et qui s'étend en Syrie, en Irak et en Jordanie. C'est une région de steppes et désert de sable qui recouvre le nord de la péninsule arabique sur une zone d'environ 520 000 km2. Ce désert est très rocailleux et avec peu de reliefs.

Freya Stark

Freya Madeline Stark, née le 31 janvier 1893 à Paris et morte le 9 mai 1993 à Asolo, est une voyageuse et exploratrice britannico-italienne.

Fascinée par l'Orient, elle a écrit plus de deux douzaines de livres sur ses voyages au Moyen-Orient et en Afghanistan, ainsi que plusieurs ouvrages et essais autobiographiques.

Elle a été l'une des premières femmes non arabes à voyager à travers le désert d'Arabie.

Grande Syrie

La Grande Syrie, aussi appelée (dans un contexte historique) Syrie, ou Bilad el-Cham (en arabe : بلاد الشام), est un terme irrédentiste qui désigne une région historique du Moyen-Orient, sur les bords de la Méditerranée. On considère généralement qu'elle comprend grossièrement les territoires des États de Syrie, du Liban, de Jordanie, d'Israël des territoires Palestiniens, certaines parties de l'Irak, le Sinaï et la province de Hatay en Turquie.

Selon l'idéologie syrienne nationaliste, développée par le fondateur du Parti social nationaliste syrien Antoun Saadé, la Grande Syrie est vue comme l'environnement géographique dans lequel l'État-nation syrien a évolué. À l'origine considéré comme coïncidant avec les frontières historiques de la Syrie telles que décrites au-dessus, Saadé y ajouta l'Irak, le Koweït et Chypre. Il a désigné ce qu'il considérait comme les frontières naturelles de la région, allant des monts Taurus au nord-ouest, aux monts Zagros au nord-est, en passant par le canal de Suez et la mer Rouge au sud, tout en incluant la péninsule du Sinaï et le golfe d'Aqaba et l'île de Chypre et enfin passant par l'arc du désert d'Arabie et du golfe Persique à l'est.

Jordanie

La Jordanie (en arabe : الأردن, al-urdunn), en forme longue le royaume hachémite de Jordanie (en arabe : المملكة الأردنيّة الهاشميّة, al-mamlaka al-urduniyya al-hāšimiyya) , est un pays d'Asie occidentale. Sa capitale est Amman. Son territoire est entouré à l'ouest par la Palestine et Israël, le long du Jourdain et de la mer Morte, au sud par l'Arabie saoudite, à l'est par l'Irak et au nord par la Syrie, avec en outre un accès sur le golfe d'Aqaba, celui-ci communiquant plus au sud avec la mer Rouge.

Si l'arabe est la langue officielle, l'anglais est aussi bien répandu dans l'éducation et les médias.

La Jordanie est une monarchie constitutionnelle dont l'actuel souverain est, depuis le 7 février 1999, le roi Abdallah II, dont l'épouse est la reine Rania.

Liste des principaux déserts

Voici une liste des principaux déserts.

Rub al-Khali

Le Rub al Khali (en arabe : الربع الخالي), littéralement le « Quart Vide », est l'un des plus grands déserts et la plus grande étendue ininterrompue de sable au monde. Il occupe environ 650 000 kilomètres carrés dans le tiers le plus méridional de la péninsule Arabique.

Il a approximativement la forme d'un rectangle de 1 000 kilomètres de longueur et 500 kilomètres de largeur. Il est situé pour l'essentiel sur le territoire de l'Arabie saoudite et pour une bien moindre part sur les territoires du Yémen, d'Oman et des Émirats arabes unis. Son altitude varie du niveau de la mer dans son nord-est, à environ 800 m d'altitude dans son sud-ouest.

Certaines dunes atteignent 250 mètres de haut. Sous l'effet des vents, elles se déplacent en quelques heures. Elles sont parfois entrecoupées de plaines de gravier et de gypse. Le sable est d'une couleur orange rougeâtre due à la présence de feldspath. On rencontre également des marais salants saumâtres dans certaines zones, comme Umm al Samim.

Le sous-sol du Rubu' al Khali est très riche en pétrole. Mais il reste globalement inexploré pour d'autres richesses moins monnayables[pas clair].

Saklawi

Saklawi (en arabe : صقلاوي, ṣaqlāwiyy), ou Siglavy en Europe centrale, est l'une des cinq lignées majeures du cheval arabe reconnues comme pures par les Bédouins, les Al Khamsa. Sélectionnée par les Ruwallah et les `Anizzah, deux tribus nomades du désert d'Arabie, cette lignée a été importée à plusieurs reprises en Égypte aux XIXe et XXe siècles, et reste élevée de nos jours en Arabie saoudite et en Iran. De type « féminin », les chevaux Saglawi sont d'assez petite taille, mais réputés pour leur beauté, leur finesse et leur endurance supérieures à celles des autres lignées du cheval arabe. Ils portent une robe généralement baie. Importés en Europe centrale depuis le début du XIXe siècle, ils y ont influencé plusieurs autres races de chevaux locales, en particulier le Lipizzan, le Shagya et le Gidran.

Simoun

Le simoun est un vent chaud, sec et violent qui souffle sur les côtes orientales de la mer Méditerranée : au Sahara, en Palestine, en Syrie et dans le désert d'Arabie.

Valésiens

Les Valésiens étaient des sectateurs chrétiens du IIIe siècle qui professaient que l’homme ne peut sauver son âme s’il ne se fait pas eunuque. S’ils n’étaient pas encore eunuques, ils devaient se priver de viande.

Menés par un certain Valésius ou Valens, sûrement inspiré par l’exemple d’Origène, ils se mutilaient et mutilaient de même les étrangers sur leur passage. Leur doctrine était partiellement inspirée du gnosticisme et ils se donnaient eux-mêmes le nom de « Gnotistes ». Ils rejetaient par ailleurs les prophètes.

Le concile d’Achaïe tenu en 250 les déclara hérétiques, ce qui les obligea à se réfugier dans le désert d’Arabie. La secte s’étiola ensuite faute de membres.

Vilayet de Bassora

Le vilayet de Bassora (لايت بصره, Vilâyet-i Basra en turc ottoman) est un vilayet (province) de l'Empire ottoman qui a existé de 1875 à 1918. Il s'étendait de la frontière de l'Empire perse jusqu'au golfe Persique et au désert d'Arabie. Sa capitale était Bassora.

Moyen-Orient
Histoire
Géographie
Culture
Religion
Économie
Géopolitique

Dans d’autres langues

This page is based on a Wikipedia article written by authors (here).
Text is available under the CC BY-SA 3.0 license; additional terms may apply.
Images, videos and audio are available under their respective licenses.