Codex Cairensis

Le Codex Cairensis, également appelé : Codex Prophetarum Cairensis ou Codex du Caire des prophètes, est le plus vieux manuscrit hébreu daté contenant le texte des Nevi'im (livres prophétiques).

Cairo-codex-nevi'im.pdf

Histoire

D'après son colophon, il aurait été achevé avec sa ponctuation par Moshe ben Asher à Tibériade « à la fin de la 827e depuis la destruction du deuxième temple » (soit 895 EC) mais des études au carbone 14 indiquent qu’il a été rédigé ou recopié au XIe siècle[1]. Offert à la communauté karaïte de Jérusalem, il fait partie du butin des Croisés en 1099 mais est racheté plus tard par la communauté karaïte du Caire.

Contenu

Le codex contient les livres qui appartiennent aux prophètes selon la terminologie juive, c'est-à-dire aussi bien Isaïe, Jérémie, Ezekiel et le livre des petits prophètes (mais pas Daniel), que les prétendus prophètes « anciens » ou « plus récents », Joshua, les Juges, Samuel et les rois. Il contient également 13 pages-tapis[2].

Évaluation scientifique

Bien que selon son colophon le livre a été écrit par un membre de la famille Ben Asher, Lazar Lipschütz et d'autres font observer qu'au sein de la tradition massorète, le Codex Cairensis semble plus proche de Ben Naphtali que de Ben Asher.

Tandis que quelques chercheurs estiment que cela constitue un argument contre son authenticité, Moshe Goshen-Gottstein (en) suppose que Ben Naphtali s'en tient plus fidèlement au système de Moses ben Asher que le propre fils de ce dernier, Aharon ben Moshe ben Asher, qui a corrigé le Codex d'Alep et ajouté sa ponctuation.

Plus récemment, d'autres doutes sur son authenticité ont été exprimés par la radio-datation au carbone et d'autres techniques scientifiques[1].

Umberto Cassuto s'est beaucoup appuyé sur ce codex quand il a publié son édition de la Massorah, ce qui signifie que dans les prophètes, son édition est plus proche de la tradition ben Naphtali que dans la Torah ou les Écritures.

Sources

  • (de) Ernst Würthwein, Der Text des Alten Testaments, Stuttgart, , 4e éd. (ISBN 3-438-06006-X)
  • The Hebrew University Bible Project: Ezekiel, ed. S. Talmon; pub. The Hebrew University Magnes Press, Jerusalem, 2004; (ISBN 965-493-186-9)

Voir aussi

Notes et références

  1. The Hebrew University Bible Project: Ezekiel, p.xli, note 116: "It was recently proven conclusively that the scribe and the naqdan (vocaliser) of the Cairo Prophets codex cannot be identified as Moshe Ben-Asher, and cannot be dated to 895 but rather to the 11th century CE. Cf. M. Beit-Arié et al., Codices Hebraicis litteris exarati quo tempore scripti fuerint exhibentes (Monumenta palaeographica medii aevi. Series Hebraica; Paris/Jerusalem: Brepols, 1997) 25-29; D. Lyons, The Cumulative Masora: Text, Form and Transmission (Beer-Sheva: Ben-Gurion University Press, 1999 [4]-7 (Hebrew).
  2. The City and the Book I
  • Portail de l’écriture
  • Portail de l’enluminure
  • Portail de la culture juive et du judaïsme
  • Portail du christianisme
Aharon ben Moshe ben Asher

Aharon ben Asher (hébreu : אהרון בן משה בן אשר Aharon ben Moshe ben Asher, arabe : Abū Saʿīd Hārūn) est un scribe juif. Membre d’une éminente famille de massorètes tibériens, il est l'auteur du codex d'Alep, considéré comme la copie la plus fiable du texte de la Bible hébraïque, ainsi que de nombreux ouvrages fixant le système de vocalisation et de cantillation de l'hébreu biblique. Les marques de vocalisation, qui sont écrites sous, sur, et dans la lettre, sont toujours d'usage en hébreu moderne.

Codex de Léningrad

Le Codex de Léningrad (Codex Leningradensis), daté en 1008 de notre ère, est la plus ancienne copie du texte massorétique de la Bible hébraïque subsistant dans son entièreté. Il a, selon son colophon, été écrit sur base du Codex d'Alep, rédigé quelques décennies plus tôt, mais dont certaines pièces ont été endommagées ou manquent depuis 1947.

Le Codex de Léningrad a servi de base à la Biblia hebraica en 1937 et à la Biblia Hebraica Stuttgartensia en 1977, qui en sont une transcription presque exacte. Il sert également de source primaire pour les chercheurs tentant de reconstituer les détails de la partie manquante du Codex d'Alep.

Ezekiel 20

Ézéchiel 20 est le vingtième chapitre du Livre d'Ézéchiel dans la Bible hébraïque ou Ancien Testament des Chrétiens de la Bible. Ce livre contient les prophéties prononcées par le prophète Ézéchiel, et est l'un des Livres des Prophètes.

Jérémie 38

Jérémie 38 est le trente-huitième chapitre du Livre de Jérémie dans la Bible hébraïque ou Ancien Testament de La Bible Chrétienne. Il est numéroté comme Jérémie 45 dans la Septante. Ce livre contient les prophéties prononcées par le prophète Jérémie, et est une partie des Livres des Prophètes. Ce chapitre évoque l'ordonnance royale qui vise à punir Jérémie, Jérémie 38:1-6; le confinement et le sauvetage de Jérémie de la citerne, Jérémie 38:7-13; la conversation de Jérémie avec Sédécias, Jérémie 37:14-26; l'enquête de Jérémie, par les fonctionnaires, Jérémie 38:27-28. Une partie narrative composée des chapitres Jérémie 37-44.

Dans d’autres langues

This page is based on a Wikipedia article written by authors (here).
Text is available under the CC BY-SA 3.0 license; additional terms may apply.
Images, videos and audio are available under their respective licenses.