Armée

Une armée est une organisation structurée d'individus armé visant à conquérir ou à défendre un territoire, détruire ou protéger d'autres unités militaires ou des unités civiles (entreprises, administrations…).

Lorsqu'une armée est organisée par un État, elle est une institution et ses objectifs sont subordonnés aux objectifs politiques de cet État ; on parle alors de l'armée, avec l'article défini.

L'armée peut également s'occuper de divers travaux et remplir diverses fonctions, comme les travaux de déblaiement en cas de catastrophe naturelle ou de police en cas d'occupation.

Enfin, lorsque l'État est en grand danger (par exemple en cas de guerre totale), l'institution militaire prend habituellement une très grande extension, et toute la vie civile est militarisée à des degrés divers.

Lorsque la fusion entre l'appareil d'État et l'appareil de l'armée est complète, on parle de dictature militaire.

Organisation

Troupes SherH entraînement
Sherbrooke Hussars, une unité réserviste de blindés canadienne, en entraînement.

Les armées, régulières (émanant d'un gouvernement légitime) et permanentes, sont organisées en armées professionnelles (leurs membres sont des militaires de carrière ou engagés sur contrat) ou en armées de conscription (une partie de leur effectif est composée de conscrits qui effectuent un service militaire).

Elles peuvent être complétées par des réserves, constituées, soit par des civils volontaires ayant reçu une formation spécifique, soit par d'anciens conscrits. Les réservistes sont appelés pour des missions particulières ou en cas de crise.

Historiquement, les armées n'ont pas toujours été permanentes (l'ost du Moyen Âge), ni régulières (franc-tireurs, milices, corsaires…).

Le contrôle politique sur les armées s'exerce généralement par l'intermédiaire d'un ministère de la défense.

Selon les pays, ces composantes sont plus ou moins indépendantes dans leur domaine d'emploi (terre, mer, air), mais de plus en plus, elles s'intègrent dans une organisation interarmées responsable de la conduite des opérations, de la cohérence des moyens et coiffant un certain nombre de services communs (santé, renseignement militaire, systèmes d'information et de commandement, infrastructures, etc.), chaque armée conservant alors ses prérogatives en matière de préparation et de disponibilité des forces (entraînement et soutien).

Le caractère très organisé d'une armée se traduit par la hiérarchisation de ses membres (les militaires) dans des grades militaires. L'organisation d'une armée est également apparente dans sa propre structure qui, malgré quelques variations locales, reprend presque partout le même schéma et les mêmes règles (Chef d'état major…).

Ce type d'organisation est suffisamment caractéristique pour être entré dans les habitudes communes et une armée est largement synonyme de structure, où respect de l'autorité et obéissance sont la règle. Dans les démocraties modernes, cette notion d'obéissance est limitée au cadre strict des lois en vigueur et des conventions internationales.

Les différentes forces au sein des armées

Les « Forces armées » d’une nation s'articulent généralement en différentes composantes :

  • l'« Armée de terre » ou « Forces terrestres » ou encore « Force terrestre » ;
  • l'« Armée de l'air » ou « Force aérienne » ou « Forces aériennes », armée apparue avec l'aviation au cours du XXe siècle ;
  • la « Marine » (sous-entendu une marine « nationale », ou « militaire » ou « de guerre » en raison de l'emploi de la majuscule initiale) ou « Force navale » ou « Forces navales » ;
  • des services communs, ou interarmées, dont le « Service de santé des armées » qui existe dans l'armée de la plupart des pays.

Les forces de maintien de l'ordre (police) ne font généralement pas partie des forces armées et dépendent d'un ministère de l'Intérieur. Certains pays ont des forces de police sous statut militaire, appelées gendarmerie, comme c'est le cas en France avec la Gendarmerie nationale française.

Il est à noter qu'il est fréquent que la traduction vers l’anglais (ou vers d’autres langues étrangères) de « Forces terrestres » soit tout simplement « Army » (ou par exemple « Exército » en portugais) ; cette appellation « Army » (ou par exemple « Exército » dans le cas du Portugal ou du Brésil) n'inclut ni les Forces aériennes, ni les Forces navales. Il en résulte que traduire le mot anglais « Army » (ou par exemple le mot portugais « Exército ») vers le français par « Armée » est erroné ; en effet, le mot anglais « Army » (ou par exemple le mot portugais « Exército ») doit se traduire vers le français par « Forces terrestres » ou « Armée de terre ». Inversement, l'expression « Forces armées » — qui désigne l'ensemble des forces armées d’un pays — peut se traduire vers l'anglais par « Military » ou « Armed forces », comme dans « United States Armed Forces » par exemple.

Histoire

Comme une armée suppose une organisation stable et des infrastructures consacrées aux activités militaires, il n'est pas forcément facile d'identifier la première armée de l'histoire de l'humanité.

Il s'est peut-être agi d'un regroupement plus ou moins organisé (à la limite, une milice) de quelques individus d'un groupe humain ancestral, qui se sont donné (ou ont reçu) la tâche de défendre et protéger le groupe. C'était peut-être une garde pour un monarque et des dignitaires. Ou c'était peut-être un groupe qui s'est organisé pour mener une attaque.

Toutefois, les scientifiques sont toujours à la recherche de traces d'armée organisée ou de guerre sur les sites archéologiques. Il est convenu pour l'instant que les premiers conflits organisés remontent à moins de 10 000 ans en Mésopotamie, mais les informations sont très éparses et difficiles à interpréter avec certitude.

La plus vieille armée encore en exercice, si l'on peut dire, est celle du Vatican. Elle comptait encore en 1977, quatre-vingt-neuf officiers et hommes de troupes, recrutés, depuis 1506, exclusivement dans les cantons suisses germanophones, parmi les hommes ayant accompli leur service militaire. Les troupes pontificales ne sont plus montées au feu des combats depuis leur défaite par les troupes italiennes, survenue en 1870[1].

Dictature militaire

Au cours de l'histoire, l'armée fut utilisée par de nombreux dictateurs pour asservir leurs peuples et contrer un régime démocratique, ou pour provoquer des coups d'État. À l’inverse, certaines armées ont provoqué des mutineries et se sont retournées contre leur régime dictatorial, à l’image de l’armée portugaise, durant la révolution des œillets. Certains pays sont encore aujourd'hui dirigés par une dictature militaire.

Médailles militaires

Ordre de Leopold CKS plaque p1090312
Ordre de Léopold, haute distinction Belge

Dans une majorité des différentes armées, des médailles ou décorations sont décernées pour récompenser le mérite, l'expérience ou la participation à une mission. Elles peuvent être décernées par un pays ou une organisation internationale, qui gère des missions militaires, telle que l'ONU ou l'OTAN.

Certaines médailles peuvent être attribuées à des civils ou à des militaires pour services rendus à la société civile ou à un pays.

Notes et références

  1. Pierre Germa, Depuis quand ? : le dictionnaire des inventions, France Loisirs, , 447 p., p. 29

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de l’histoire militaire
Armée d'Italie

L'armée d'Italie est une armée de la Révolution française.

Son théâtre d'opérations se cantonna sur le littoral et l'arrière-pays des Alpes-Maritimes, jusqu'à ce que Napoléon Bonaparte en prenne la tête et triomphe en Italie durant deux campagnes mémorables.

Armée de l'air (France)

L'Armée de l'air est l’une des quatre composantes des Forces armées de la République française ; les autres composantes militaires étant l’Armée de terre, la Marine nationale et la Gendarmerie nationale. Au 1er juillet 2019, 40 531 militaires et 5 312 civils servent dans ses rangs. Elle totalise 170 000 heures de vol par an. Son budget annuel est de 5,5 milliards d’euros en 2012, soit 20 % du budget du ministère de la Défense.

En juillet 2019, le président Emmanuel Macron annonce la renommer "Armée de l'air et de l'espace" et créer en son sein un Grand Commandement de l'espace.

Armée de terre (France)

L'Armée de terre est l'une des composantes des Forces armées françaises. Comme les autres composantes (la Marine nationale, l'Armée de l'air, la Gendarmerie nationale et les services de soutien interarmées), elle est placée sous la responsabilité du Gouvernement,.

La préparation opérationnelle des unités de l'Armée de terre est placée sous l'autorité du chef d'état-major de l'Armée de terre (CEMAT), qui est le général d'armée Thierry Burkhard depuis le 31 juillet 2019. Il est responsable, devant le chef d'État-Major des armées (CEMA) et le ministre des Armées, de l'organisation, de la préparation, de l'emploi de ses forces ainsi que de la planification et la programmation de ses moyens, équipements et matériels futurs.

En opération, les unités de l'Armée de terre sont placées sous l'autorité du chef d'État-Major des armées (CEMA), qui est responsable, devant le Président de la République, de la planification et de l'emploi des forces.

Elle a été fondée par Charles VII le 26 mai 1445, avec les Compagnies d'ordonnance. Redevenue entièrement professionnelle depuis le départ des derniers appelés en 2001, l'Armée de terre dispose en 2017 d’un effectif de 112 502 militaires d'active. Son budget était de 8,3 milliards d’euros en 2011.

Armée du Nord (1791-1797)

L’armée du Nord est une armée française créée le 14 décembre 1791 pendant la Révolution française qui exista sous ce nom jusqu'en 1797. Des armées qui s'illustrèrent contre l’Europe coalisée, c'est l’armée du Nord qui supporta l'essentiel de la guerre en 1792 et 1793.

Armée du Rhin (1791-1801)

L'armée du Rhin est une unité militaire française créée le 14 décembre 1791 pendant la Révolution française. Destinée à opérer aux alentours du Rhin elle est dissoute définitivement le 5 mai 1801.

Armée rouge

L’Armée rouge (en russe : Красная армия, ou plus exactement Рабоче-крестьянская Красная армия, Rabotche-krestianskaïa Krasnaïa armia, « l’Armée rouge des ouvriers et paysans ») est l’armée mise sur pied dans l’ancien Empire russe par le nouveau pouvoir bolchevik, à la suite de la révolution d'Octobre, afin de combattre la contre-révolution des Armées blanches soutenues par les puissances étrangères (France, Royaume-Uni, Tchécoslovaquie, États-Unis, empire du Japon). Le terme rouge a une connotation révolutionnaire.

En 1946, un an après la fin de la Seconde Guerre mondiale cette armée, tout en gardant en Occident le surnom d'Armée rouge, prend le nom officiel d'Armée soviétique (Советская армия, Sovetskaïa armia), qu'elle conserve jusqu’à la dislocation de l'Union soviétique en décembre 1991.

British Army

La British Army (en français : « Armée britannique ») est la branche terrestre de l'Armée du Royaume-Uni. Elle fait partie, avec la Royal Navy et la Royal Air Force, des Forces armées britanniques (en anglais : British Armed Forces). Elle a pris part à de nombreux conflits dans l'histoire récente et à travers le monde, ceci lui conférant un grand prestige dans l'histoire militaire. Il s'agit aujourd’hui d'une armée professionnelle, qui ne fait donc pas appel à la conscription.

Elle est composée, au 1er avril 2017 de 78 407 militaires réguliers alors que l'objectif est de 82 000 postes. En 2015, elle avait 80 500 soldats réguliers,. En termes d'effectifs, la British Army est la deuxième armée de l'Union européenne, après l'Armée de terre française. Elle est déployée dans de nombreuses zones de conflit, en tant que force expéditionnaire ou force de maintien de la paix sous couvert des Nations unies : elle est ainsi présente en ce moment au Kosovo, à Chypre, en Allemagne, en Afghanistan, etc.

Contrairement à la Royal Navy, aux Royal Marines et à la Royal Air Force, la British Army ne possède pas le terme « Royal » dans son nom, ce pour des raisons historiques : elle fut déclarée « Armée du Parlement » (au lieu de « Armée de la Couronne ») par la Déclaration des droits (Bill of Rights) de 1689. Cependant, beaucoup des régiments et unités de la British Army ont conservé le préfixe « Royal » dans leur nom, et bénéficient du commandement honorifique de certains membres de la famille royale.

Le chef d'état-major général de cette armée professionnelle est depuis septembre 2014 le général Nick Carter (en).

Confederate States Army

L'Armée des États confédérés (en anglais : Confederate States Army) est formée en février 1861 afin de défendre les États confédérés d'Amérique qui voient le jour la même année lorsque les sept premiers États du Sud font sécession des États-Unis. Elle disparaît après sa défaite lors de la guerre de Sécession.

Forces armées (France)

Les Forces armées, couramment appelées l'Armée française, constituent la puissance militaire de la République française, chargée de la défense de la population, du territoire et des intérêts nationaux. Elles comprennent principalement les commandements et leurs états-majors, les trois armées (l'Armée de terre, la Marine nationale et l'Armée de l'air) ainsi que la Gendarmerie nationale, les services de soutien et les organismes interarmées.

Depuis la suspension par le président Jacques Chirac du service national pour tous les Français nés après le 31 décembre 1978, l'Armée française est devenue une armée de métier composée de militaires d'active professionnels, de militaires réservistes (anciens militaires du service actif ou volontaires issus du civil) et de civils, représentant un effectif global d'environ 270 000 personnels militaires et civils.

La France, le Royaume-Uni et l'Allemagne sont les trois États d'Europe occidentale ayant le plus gros budget militaire en valeur absolue. En décroissance rapide dans les années 1990 et graduelle après 2000, leurs dépenses militaires sont désormais à la hausse, depuis 2017 en Allemagne et depuis 2018 en France, tendance confirmée par les budgets 2019. Depuis le début des années 2010, les dépenses militaires de la Russie leur sont supérieures. La France, le Royaume-Uni et la Russie sont les trois seuls États en Europe à posséder une force de dissuasion nucléaire.

Forces armées des États-Unis

Les Forces armées des États-Unis (en anglais United States Armed Forces), souvent appelées Armée américaine dans le langage courant français, abrégées en anglais par « US Armed Forces » ou « US Military », sont l'armée entretenue par les États-Unis. Au 30 juin 2010, elle compte 1 434 761 militaires actifs ; si les garde-côtes sont exclus du décompte, il s'agit, en effectifs, de la deuxième ou troisième armée mondiale, derrière l'Armée populaire de libération chinoise, et pratiquement à égalité avec les Forces armées indiennes. Le département de la Défense des États-Unis (DoD ou DOD) emploie également, au 30 juin 2010, 770 569 civils dont 12 851 étrangers.

En termes de budget (environ 640 milliards de dollars en 2013 soit 36 % du budget officiel de la Défense dans le monde), de force de frappe et de capacité de déploiement, il s'agit de la première armée mondiale.

Une partie relativement importante de l'armée des États-Unis est déployée hors du territoire national. Elle joue un grand rôle dans la politique étrangère du pays.

L'Armée américaine comprend cinq composantes. Il s'agit, par nombre décroissant de militaires actifs, de :

l'US Army ;

l'US Navy ;

l'US Air Force ;

l'US Marine Corps, ;

l'US Coast Guard,.

Grande Armée

La Grande Armée est l'armée impériale de Napoléon Ier de 1804 à 1814 et enfin pendant l'épisode des Cent-Jours en 1815.

Général de brigade

Le grade de général de brigade, brigadier général, brigadier-général ou brigadier est un grade militaire de certaines armées, le premier dans l'ordre des officiers généraux pour une armée de terre ou une force aérienne. Cependant, certaines armées ne considèrent pas le grade de brigadier comme étant un grade de général même si celui-ci se situe au même niveau hiérarchique. Il se situe généralement après celui de colonel et avant celui de général de division ou de major-général en suivant l'ordre hiérarchique croissant.

Un général de brigade, s'il est affecté à une mission de « terrain », commande habituellement une brigade, unité composée de plusieurs régiments. Les régiments comptant en moyenne environ mille hommes, une brigade rassemble en général une dizaine de milliers d'hommes. Toutefois, leur effectif peut être d'autant plus réduit que le métier est spécialisé (ce qui est vrai de tous les commandements, l'exemple ultime étant celui de l'officier pilote de chasse, qui n'a parfois aucun autre homme sous ses ordres).

En s'appuyant sur l’exemple de la classification des grades de l'OTAN, « général de brigade » correspond souvent au rang « OF-6 », parfois au rang « OF-7 » dans certains pays.

Dans quelques pays, comme en France, l'appellation « brigadier » peut aussi correspondre à un grade de militaire du rang, plus précisément de « caporal » en France, dont c’est une autre appellation coutumière.

Luftwaffe

Le terme « Luftwaffe » (prononcé en allemand : [ˈlʊftvafə] ), littéralement « arme de l'air », est quelquefois improprement utilisé pour désigner les différentes armées de l'air de l'Allemagne au cours de son histoire. En fait, du 20 novembre 1916 au 10 janvier 1920 (date d'entrée en vigueur du traité de Versailles et de leur dissolution officielle), les forces aériennes allemandes issues de différents services s'appelaient « Luftstreitkräfte ». La première « Luftwaffe » n'exista, elle, que du 1er mars 1935 au 8 mai 1945 au sein de la Wehrmacht du Troisième Reich. Lui succédèrent dans la République démocratique allemande (RDA), au sein de la Nationale Volksarmee, les « Luftstreitkräfte der Nationalen Volksarmee » (1er mars 1956 - 2 octobre 1990) et dans la République fédérale d'Allemagne (RFA), au sein de la Bundeswehr, une nouvelle « Luftwaffe » à partir du 9 janvier 1956. C'est cette dernière qui existe à l'heure actuelle.

Maréchal de camp

Maréchal de camp était un titre d’officier général dans différentes armées européennes.

Officier

Un officier est un membre d'une force armée ou d'un service public en uniforme (police, sapeurs-pompiers, etc.) qui détient une position d'autorité hiérarchique élevée indiquée par des signes distinctifs (galons, aigle, étoiles, etc.).

Dans le cas des forces armées il s'agit d'un militaire étant le titulaire d'un grade ou d'un commandement plus ou moins important.

La composition et les types de grades d'officiers varient selon les pays et les forces militaires.

Pratiquement toutes les forces armées du monde distinguent trois sortes d'officiers :

les officiers généraux ;

les officiers supérieurs ;

les officiers subalternes ;qui sont, pour les anglo-saxons, des commissionned officers.

En dessous d'eux, on trouve dans ce dernier cas en position d'autorité hérarchique, des non-commissionned officers appelés sous-officiers en Europe.

Royal Air Force

La Royal Air Force (« Force aérienne royale » en français, abrégée en RAF) est la force aérienne de l'armée britannique. Elle forme avec la British Army et la Royal Navy les Forces armées britanniques. Sa devise (motto) est Per Ardua ad Astra qui signifie « À travers les embûches jusqu'aux étoiles ».

Crée le 1er avril 1918, devenant la 1re force aérienne indépendante du monde, par regroupement des Royal Flying Corps (RFC) et Royal Naval Air Service (RNAS).

Union Army

L'Armée de l'Union ou en anglais : Union Army ou Northern Army ou the Federal Army désigne l'Armée des États-Unis lors de la Guerre de Sécession.

Elle était composée de la petite United States Army (l'armée régulière qui comptait 16 000 hommes en 1861), massivement renforcée d'unités fournies par les États du Nord, composées de volontaires aussi bien que de conscrits.

L'Armée de l'Union combattit et défit l'Armée du Sud ou Armée des États confédérés (en anglais : Confederate States Army, C.S.A.). Elle compta jusqu'à 2 500 000 hommes, dont environ 9,5 % étaient des Afro-Américains. Lors des combats, elle perdit environ 360 000 hommes et compta plus de 280 000 blessés.

United States Air Force

La United States Air Force (en français : « Force aérienne des États-Unis ») souvent abrégé en US Air Force et USAF, est la branche aérienne des Forces armées des États-Unis. Sa mission actuelle est la défense des États-Unis par le contrôle de l'air, de l'espace et du cyberespace.

Elle est initialement connue comme le United States Army Air Corps (USAAC) puis les United States Army Air Forces (USAAF), toutes deux dépendantes de l'US Army. Le National Security Act du 18 septembre 1947 a eu comme effet de faire de la force aérienne américaine une branche distincte sous le nom de US Air Force. Celle-ci reprit les missions et effectifs auparavant confiés aux US Army Air Forces. Elle est la dernière branche de l'armée américaine à avoir été formée.

L’USAF est, en 2008, la plus importante et la plus avancée technologiquement des armées de l'air dans le monde avec 5 778 avions en service, environ 156 drones, 2 130 missiles de croisière et 450 missiles balistiques intercontinentaux. L’USAF a 330 000 personnes en service actif, 74 000 dans la réserve et 105 708 dans la garde nationale aérienne. De plus, elle emploie 168 900 personnes civiles incluant l'emploi indirect de ressortissants étrangers .

Pour le budget de la Défense 2009, il était prévu que l’USAF recevrait 143,8 milliards de dollars américains et que son personnel actif soit de 316 600 personnes. En 2015, il est de 137,8 milliards au 2e rang des branches des forces américaines.

L'US Air Force dépend du département de la Force aérienne des États-Unis (United States Department of the Air Force), dirigé par le secrétaire à la Force aérienne, un civil. Ce département est l'un des trois départements militaires du département de la Défense des États-Unis, lequel est dirigé par le secrétaire à la Défense.

United States Army

L'United States Army (en français : « Armée de Terre des États-Unis ») souvent abrégée en U.S. Army est l’armée de terre des États-Unis. Elle est l'une des cinq branches des Forces armées des États-Unis.

Statuts
Attributs
Histoire et théories
Domaines spécifiques
Organisations et groupes

Dans d’autres langues

This page is based on a Wikipedia article written by authors (here).
Text is available under the CC BY-SA 3.0 license; additional terms may apply.
Images, videos and audio are available under their respective licenses.