1916

1916 est une année bissextile commençant un samedi.

Chronologies
Années :
1913 1914 1915  1916  1917 1918 1919
Décennies :
1880 1890 1900  1910  1920 1930 1940
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Aéronautique Architecture Arts plastiques Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Dadaïsme et surréalisme Droit Échecs Économie Fantasy • Football Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique • Parcs de loisirs Photographie Philosophie Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Terrorisme Théâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Hégirien · Persan · Républicain

En bref

Événements

Afrique

  • 4 mars : les Français et les Britanniques se partagent la Colonie allemande du Kamerun[4].
World War I in East Africa
Les opérations en Afrique de l'Est. À partir du mois de mars, les Alliés mènent une offensive contre l’Afrique orientale allemande par le nord-est (Britanniques et Sud-Africains), l’ouest (Belges) et le sud-ouest (Britanniques). Les Allemands se réfugient dans le sud, puis au Mozambique à partir de l’automne 1917, pour y mener la guérilla. Le général von Lettow-Vorbeck résiste jusqu’à la fin de la guerre avec des forces réduites, il a réussi à mobiliser contre lui 150 000 soldats alliés.
  • 18 avril : sous la direction du général Tombeur, des colonels Olsen, Molitor et Thomas, les troupes du Congo belge répliquent pour la première fois aux agressions des troupes coloniales allemandes[8]. Les troupes belgo-congolaises utilisent des hydravions sur le lac Tanganyika.
  • 2 avril - 30 juin : répression de la révolte des Bobo contre l’administration française au Mali[9]. À la suite des révoltes, la conscription est suspendue en AOF.
Zewditu and favored priest
Zaoditou, impératrice d'Éthiopie
  • Njoya, roi du Bamum (ouest du Cameroun) entreprend la rédaction de Nuot Kuote (« poursuis pour atteindre »), un ouvrage qui expose les fondements d’une religion nationale inspirée par l’islam, le christianisme et les croyances traditionnelles[18].
  • « Conjuration » du Cuanza Norte, soulèvement anti-Portugais en Angola rassemblant des intellectuels noirs assimilés et des paysans mbundu, dirigé par le romancier Antonio de Assis Junior (1916-1917)[19]. Il est arrêté le [20].

Amérique

  • 22 février[22] : House-Grey Memorandum. Tentative de médiation de Wilson dans le conflit européen. Woodrow Wilson suggère à la France et au Royaume-Uni de proposer, à la fin de la campagne d’été, la réunion d’une conférence qu’il appuierait d’une menace d’intervention. Refus du Premier ministre britannique[23].

Asie

Proche-Orient

Ruserz
16 février : soldats russes montrant les drapeaux pris à Erzurum
030Arab
Soldats de l'armée arabe pendant la révolte arabe

Europe

  • 19 février : le Royaume-Uni demande au Portugal d’arraisonner et de réquisitionner les navires de commerce allemands présents dans ses ports. Le 23, le gouvernement promulgue un décret de réquisition aussitôt appliqué[54].
River Crossing NGM-v31-p338
Troupes françaises traversant une rivière pendant la bataille de Verdun
Alcantara 1916
29 février : duel de l'Alcantara et du Grief.
Birth of the Irish Republic
24 avril : insurrection de Pâques. Naissance de la République irlandaise, illustration de Walter Paget.
Royal Irish Rifles ration party Somme July 1916
1er juillet : soldats du Royal Irish Rifles le premier jour de la bataille de la Somme
Sausage Valley Somme August 1916
28 août : opérations près de Contalmaison pendant la bataille de la Somme
French artillery in Athens, 1917.jpeg
L'armée française à Athènes, après les vêpres grecques.
Mametz Western Front (Frank Crozier)
Le front de l’ouest durant l’hiver

Empire russe

  • 4 juillet : troubles à Khodjent en pays ouzbek contre la mobilisation pour le travail obligatoire sur le front russe[35]. Les Ouzbeks, les KirghizesPichkek, le 6 août), les Kazakhs et d’autres peuples d’Asie centrale contrôlés par la Russie se révoltent contre les autorités tsaristes. La révolte est provoquée par la question agraire et la réquisition des musulmans pour le service militaire. Les Kazakhs attaquent et tuent plusieurs milliers de colons slaves, et le 21 décembre l’état de guerre est déclaré au Kazakhstan[92]. La rébellion est durement réprimée. Des Kirghizes sont contraints de chercher refuge au-delà de la frontière chinoise. 300 000 Kazakhs sont déportés vers l’actuelle province chinoise du Xinjiang.
Khabarovsk Bridge during construction
Le pont de Khabarovsk pendant sa construction, vers 1913-1916.
Amedeo Modigliani 001
Almaiisa, toile d’Amedeo Modigliani.

Notes et références

  1. Christian Roche, L'Afrique noire et la France au XIXe siècle : conquêtes et résistances, Karthala Éditions, (ISBN 9782811104931, présentation en ligne)
  2. Tony Jaques, Dictionary of Battles and Sieges : P-Z, vol. 3, Greenwood Publishing Group, (ISBN 9780313335396, présentation en ligne)
  3. Greville Stewart Parker Freeman-Grenville, The New Atlas of African History, Simon & Schuster, (ISBN 9780136121510, présentation en ligne)
  4. Richard A. Joseph, Le mouvement nationaliste au Cameroun: les origines sociales de l'UPC, Karthala, (ISBN 9782865371570, présentation en ligne)
  5. Spencer Tucker, Priscilla Mary Roberts, World War One : Encyclopedia, vol. 1, ABC-CLIO, (ISBN 9781851094202, présentation en ligne)
  6. André Salifou, Les Français, Fihroun et les Kounta, 1902-1916, vol. 43, Journal de la Société des Africanistes, (présentation en ligne), p. 190
  7. Bernard Lanne, Répertoire de l'administation territoriale du Tchad (1900-1994), Éditions l'Harmattan, (ISBN 9782738436009, présentation en ligne)
  8. Joseph Mbungu Nkandamana, L'indépendance du Congo belge et l'avènement de Lumumba, L'Harmattan, (ISBN 978-2-296-04162-2, présentation en ligne)
  9. Bakari Kamian, Des tranchées de Verdun à l'église Saint-Bernard : 80 000 combattants maliens au secours de la France, 1914-18 et 1939-45, Karthala, (ISBN 9782845861381, présentation en ligne)
  10. Fortunatus Rudakemwa, L'évangélisation du Rwanda (1900-1959), L'Harmattan, (ISBN 978-2-7475-9741-8, présentation en ligne)
  11. André Salifou, La question touarègue au Niger, Karthala, (ISBN 9782865374342, présentation en ligne)
  12. Spencer Tucker, Priscilla Mary Roberts, op. cit, p. 1074.
  13. Tshiyembe Mwayila, Congos dans la tourmente, Karthala, (ISBN 978-2-84586-115-2, présentation en ligne)
  14. Moussa Niakaté, Calendrier historique du Soudan français (République du Mali) 1090 à 1960, (présentation en ligne)
  15. L'empire colonial belge, Éditions du "Soir", (présentation en ligne)
  16. Pierre Macaire, Fascinante Éthiopie, époustouflante Érythrée : (récit de voyage), le plein des sens, (ISBN 9788791524028, présentation en ligne)
  17. Albert Adu Boahen, Histoire générale de l'Afrique. L'Afrique sous domination coloniale, 1880-1935, vol. 7, UNESCO, (ISBN 9789232017130, présentation en ligne)
  18. Claude Tardits, Le royaume bamoum, Peeters Publishers, (ISBN 9782859440237, présentation en ligne)
  19. Albert Adu Boahen, Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique sous domination coloniale 1880-1935, vol. 7, UNESCO, (ISBN 9789232024992, présentation en ligne)
  20. René Pélissier, La Colonie du minotaure: nationalismes et révoltes en Angola, 1926-1961, R. Pélissier, (présentation en ligne)
  21. Memoria Política de México, Universidad de Guanajuato
  22. First World War.com - Primary Documents - House-Grey Memorandum, 22 February 1916
  23. Yves Henri Nouailhat, op. cit, p. 325.
  24. Frank Everson Vandiver, How America Goes to War, Greenwood Publishing Group, (ISBN 9780275985141, présentation en ligne)
  25. Yves Henri Nouailhat, France et États-Unis : août 1914-avril 1917, Publications de la Sorbonne, (ISBN 9782859440183, présentation en ligne)
  26. Tangled Destinies : Latin America and the United States, UNM Press, (ISBN 9780826321176, présentation en ligne)
  27. (es) Traité Muñoz Vernaza-Suárez [PDF], sur http://www.sogeocol.edu.co
  28. Sergio de la Peña, Teresa Aguirre, Enrique Semo, Historia económica de México ; De la Revolución a la industrialización, vol. 4, UNAM, (ISBN 9789707772373, présentation en ligne)
  29. Anne Cipriano Venzon, The United States in the First World War : An Encyclopedia, Routledge, (ISBN 9781135684464, présentation en ligne)
  30. Luis Alberto Romero, Breve historia contemporánea de la Argentina, Fondo de Cultura Economica, (présentation en ligne)
  31. François Cochet, La Grande Guerre : Fin d'un monde, début d'un siècle, EDI8 (ISBN 9782262044473, présentation en ligne)
  32. (en) Cette information est issue du document Benaras Hindu University Speech, disponible sur Wikisource en anglais.
  33. Edwin Pak-Wah Leung, Modern Chinese History Essentials, Research & Education Assoc., (ISBN 9780738668475, présentation en ligne)
  34. Xavier Guillaume, La Terre du Dragon, vol. 2, Éditions Publibook (ISBN 9782748316476, présentation en ligne)
  35. Hélène Carrère d'Encausse, Nicolas II, la transition interrompue : Une biographie politique, Fayard, (ISBN 9782213649764, présentation en ligne)
  36. Eduard J. M. Schmutzer, Dutch Colonial Policy and the Search for Identity in Indonesia : 1920 - 1931, Brill Archive, (ISBN 9789004054011, présentation en ligne)
  37. Sibranjan Chatterjee, Governor's Role in the Indian Constitution, Mittal Publications (ISBN 9788170993254, présentation en ligne)
  38. Paul Dumont, Mustafa Kemal invente la Turquie moderne, Éditions Complexe, (ISBN 9782804800956, présentation en ligne)
  39. Spencer Tucker, Priscilla Mary Roberts, op. cit, p. 397.
  40. Martin J. Manning, Clarence R. Wyatt, Encyclopedia of Media and Propaganda in Wartime America, vol. 1, ABC-CLIO, (ISBN 9781598842272, présentation en ligne)
  41. Mohammad Gholi Majd, The Great Famine & Genocide in Iran : 1917-1919, University Press of America, (ISBN 9780761861683, présentation en ligne)
  42. Denise Ammoun, Histoire du Liban contemporain : 1860-1943, Fayard, (ISBN 9782213649122, présentation en ligne)
  43. Les Grands Articles d'Universalis : Jordanie, vol. 57, Encyclopaedia Universalis, (ISBN 9782852297968, présentation en ligne)
  44. Kristian Coates Ulrichsen, The First World War in the Middle East, Hurst, (ISBN 9781849042741, présentation en ligne)
  45. Tony Jaques, Dictionary of Battles and Sieges : A-E, vol. 1, Greenwood Publishing Group, (ISBN 9780313335372, présentation en ligne)
  46. worldstatesmen.org Qatar
  47. David F. Burg, L. Edward Purcell, Almanac of World War I, University Press of Kentucky, (ISBN 9780813137711, présentation en ligne)
  48. Guides illustrés Michelin des champs de bataille. Les Batailles de Champagne, Michelin & Cie, (présentation en ligne)
  49. Spencer Tucker et Priscilla Mary Roberts, World War I : A Student Encyclopedia, vol. 1, ABC-CLIO, (ISBN 978-1-851-09879-8, présentation en ligne)
  50. G. Vissering, De Watervloed Van 13-14 Januari 1916, Leide, Brill Archive, (présentation en ligne)
  51. Henry Corda, La guerre mondiale (1814-1918) : les grandes opérations sur terre et sur mer, Chapelot, (présentation en ligne)
  52. Jean Jacques Becker, 1917 en Europe : l'année impossible, Éditions Complexe, (ISBN 9782870276815, présentation en ligne)
  53. Atlas de la Première Guerre mondiale : témoignages de poilus, Éditions Atlas, (ISBN 9782723461016, présentation en ligne)
  54. Jean Derou, Les relations franco-portugaises (1910-1926), Paris, 1986, Publications de la Sorbonne (présentation en ligne)
  55. William Martin, Verdun 1916 : 'They Shall Not Pass'=, Osprey Publishing, (ISBN 9781855329935, présentation en ligne)
  56. Jean-Yves Le Naour, 1916, L'enfer, Perrin (ISBN 9782262049652, présentation en ligne)
  57. John J Eddleston, Southampton in the Great War, Pen and Sword, (ISBN 9781473844544, présentation en ligne)
  58. William M. Mahoney, The History of the Czech Republic and Slovakia, ABC-CLIO, (ISBN 9780313363054, présentation en ligne)
  59. David Eggenberger, An Encyclopedia of Battles : Accounts of Over 1,560 Battles from 1479 B.C. to the Present, Courier Corporation, (ISBN 9780486142012, présentation en ligne)
  60. Ian V. Hogg, The A to Z of World War I, Scarecrow Press, (ISBN 9780810868625, présentation en ligne)
  61. Pierre Broué, The German Revolution, 1917-1923, Haymarket Books, (ISBN 9781931859325, présentation en ligne)
  62. Jacqueline Genet, La poétique de W. B. Yeats, Presses Univ. Septentrion, (ISBN 9782859393601, présentation en ligne)
  63. Spencer C. Tucker, The European Powers in the First World War : An Encyclopedia, Routledge, (ISBN 9781135507015, présentation en ligne)
  64. Francis W. Halsey, The Literary Digest History of the World War : Compiled from Original and Contemporary Sources : American, British, French, German, and Others - Western Front July 1915 - May 1917, Cosimo, Inc., (ISBN 9781616400811, présentation en ligne)
  65. Jay Winter, La Première Guerre mondiale : Combats, vol. 1, Fayard, (ISBN 9782213670393, présentation en ligne)
  66. Joseph Joffre, Mémoires du Maréchal Joffre, Nouveau Monde éditions (ISBN 9782365835220, présentation en ligne)
  67. Ernest Weibel, Histoire et géopolitique des Balkans de 1800 à nos jours, Ellipses, (ISBN 9782729809072, présentation en ligne)
  68. Adrian Gilbert, Encyclopedia of Warfare : From the Earliest Times to the Present Day, Routledge, (ISBN 9781135956974, présentation en ligne)
  69. Carol Iancu, L'émancipation des juifs de Roumanie (1913-1919) : de l'inégalité civique aux droits de minorité : l'originalité d'un combat à partir des guerres balkaniques et jusqu'à la Conférence de paix de Paris, Centre de recherches et d'études juives et hébraïques, Université Paul Valéry, (ISBN 9782905397447, présentation en ligne)
  70. Don Farr, Silent General : Horne of the First Army : a Biography of Haig's Trusted Great War Comrade-in-arms, Helion & Company Limited, (ISBN 9781874622994, présentation en ligne)
  71. Everard Wyrall, History of the King's Regiment (Liverpool) 1914-1919, vol. 2, Andrews UK Limited, (ISBN 9781781507957, présentation en ligne)
  72. Franck Bruyere, Henry James Nicholas, VC, MM, Mon Petit Editeur, (ISBN 9782748365498, présentation en ligne)
  73. Martin Gilbert, The Somme : Herosim and Horror in the First World War, Macmillan, (ISBN 9781429966887, présentation en ligne)
  74. Douglas Boyd, The Other First World War : The Blood-Soaked Russian Fronts 1914-1922, The History Press, (ISBN 9780750957861, présentation en ligne)
  75. Gérard Guicheteau, Jean-Claude Simoën, Histoire anecdotique de la Première Guerre mondiale, EDI8 (ISBN 9782262048600, présentation en ligne)
  76. Paul Robert Magocsi, Historical Atlas of Central Europe, University of Toronto Press, (ISBN 9780802084866, présentation en ligne)
  77. Les Inventaires d'Universalis. La Grande Guerre, vol. 1, Encyclopædia Universalis, (ISBN 9782852291324, présentation en ligne)
  78. Jeremy Black, The Great War and the Making of the Modern World, Bloomsbury Publishing, (ISBN 9781441134615, présentation en ligne)
  79. David Burg, Almanac of World War I, University Press of Kentucky, (ISBN 9780813127453, présentation en ligne)
  80. Spencer C. Tucker, The European Powers in the First World War op. cit, p. 603.
  81. Spencer C. Tucker, World War I : The Definitive Encyclopedia and Document Collection [5 volumes], ABC-CLIO, (ISBN 9781851099658, présentation en ligne)
  82. Tony Jaques, Dictionary of Battles and Sieges : P-Z, vol. 3, Greenwood Publishing Group, (ISBN 9780313335396, présentation en ligne)
  83. Wolfdieter Bihl, Der Erste Weltkrieg : 1914 - 1918 ; Chronik - Daten - Fakten, Böhlau Verlag Wien, (ISBN 9783205783794, présentation en ligne)
  84. Elizabeth Greenhalgh, The French Army and the First World War, Cambridge University Press, (ISBN 9781316060681, présentation en ligne)
  85. Julien Wilmart, La bataille de la Somme : 1916, l’offensive alliée qui a sauvé Verdun, 50 Minutes, (ISBN 9782806254078, présentation en ligne)
  86. Henri-Mathias Berthelot, Jean-Noël Grandhomme, Michel Roucaud, Thierry Sarmant, La Roumanie dans la Grande Guerre et l'effondrement de l'Armée russe : édition critique des rapports du général Berthelot, chef de la Mission militaire française en Roumanie, 1916-1918, Harmattan, (ISBN 9782747501545, présentation en ligne)
  87. Jean-Yves Le Naour, op. cit, p. 256.
  88. Gérard Piouffre, Les Grands naufrages, EDI8, (ISBN 9782754040044, présentation en ligne)
  89. (en) James Cornell, The great international disaster book, New York, Scribner, , 3e éd. (ISBN 978-0-684-17345-0, lire en ligne)
  90. C. A. Macartney, The Habsburg Empire: 1790-1918, Faber & Faber, (ISBN 9780571306299, présentation en ligne)
  91. Dzovinar Kévonian, Réfugiés et diplomatie humanitaire : les acteurs européens et la scène proche-orientale pendant l'entre-deux-guerres, Publications de la Sorbonne, (ISBN 9782859444532, présentation en ligne)
  92. Bakyt Alicheva-Himy, Les Allemands des steppes : histoire d'une minorité de l'Empire russe à la CEI, Peter Lang, (ISBN 9783039103331, présentation en ligne)
  93. Laurent Batsch, Michel Bouvet, CGT : autour de la scission de 1921, vol. Éditions La Brèche, (présentation en ligne)
  94. Tony Cliff, Trotsky : Towards October, 1879-1917, vol. 1, Bookmarks, (ISBN 9780906224519, présentation en ligne)
  95. Ralf Roth, Marie-Noëlle Polino, The City and the Railway in Europe, Ashgate, (ISBN 9780754607663, présentation en ligne)
  96. Ėduard Nikolaevich Burdzhalov, Russia's Second Revolution : The February 1917 Uprising in Petrograd, Indiana University Press, (ISBN 9780253204400, présentation en ligne)
  97. Geoffrey Jukes, Peter Simkins, Michael Hickey, The First World War: The Eastern Front, 1914-1918, Osprey Publishing, (ISBN 9781841763422, présentation en ligne)
  98. Joshua A. Sanborn, Imperial Apocalypse : The Great War and the Destruction of the Russian Empire, Oxford University Press, (ISBN 9780199642052, présentation en ligne)
  99. Jean-Yves Le Naour, op. cit, p. 260.
  100. Richard Pipes, The Russian Revolution, Knopf Doubleday Publishing Group, (ISBN 9780307788573, présentation en ligne)

Liens externes

  • Portail des années 1910
  • Portail de la Première Guerre mondiale
1915

1915 est une année commune commençant un vendredi.

1916 en football

Chronologie du football

1915 en football - 1916 en football - 1917 en football

Les faits marquants de l'année 1916 en football

Années 1910

Les années 1910 couvrent la période de 1910 à 1919.

Années 1910 en sociologie

Ci-dessous figurent les événements relatifs à la Sociologie survenus au cours des années 1910.

Bataille de Verdun

La bataille de Verdun est une bataille qui s'est déroulée du 21 février au 18 décembre 1916 dans la région de Verdun en Lorraine, durant la Première Guerre mondiale. Elle a opposé les armées françaises et allemandes.

Conçue par le général Erich von Falkenhayn, commandant en chef de l'armée allemande, d'après la version qu'il en donne dans ses mémoires, comme une bataille d'attrition pour « saigner à blanc l'armée française » sous un déluge d'obus dans un rapport de pertes de un pour deux, elle se révèle en fait presque aussi coûteuse pour l'attaquant : elle fait plus de 700 000 pertes (morts, disparus ou blessés), 362 000 soldats français et 337 000 allemands, une moyenne de 70 000 victimes pour chacun des dix mois de la bataille. On peut noter que selon les travaux historiques récents, notamment ceux de l'historien allemand Holger Afflerbach, l'objectif allemand était plus simplement de prendre le saillant de Verdun, la version d'une bataille d'attrition étant une justification inventée après coup par Falkenhayn pour masquer son échec.

Parallèlement, de juillet à novembre, les armées britannique et française sont engagées dans la bataille de la Somme, encore plus sanglante. De plus, du 4 juin au 20 septembre, l'Armée russe est engagée dans l'offensive Broussilov, la plus grande offensive sur le front de l'Est de l'armée tsariste de toute la guerre : elle contraint l'état-major allemand à retirer des divisions sur le front de l'Ouest pour les envoyer à l'Est, ce qui contribue à alléger la pression allemande sur Verdun.

Alors que, côté allemand, ce sont pour l'essentiel les mêmes corps d'armée qui livrent toute la bataille, l'armée française fait passer à Verdun, par rotation, 70 % de ses poilus, ce qui contribue à l'importance symbolique de cette bataille et à la renommée du général Pétain qui en a commandé à partir officiellement du 25 février 1916. C'est au général Robert Nivelle qui remplace Pétain à parti du 1er mai, que revient le mérite de la récupération définitive de tout le terrain perdu, depuis le 21 février, par l'offensive allemande (juin-juillet 1916), puis de la reconquête du terrain perdu entre octobre et novembre 1916, avec la récupération du fort de Douaumont, aidé en cela par son subordonné le général Charles Mangin. La bataille se termine par un retour à la situation antérieure le 18 décembre 1916. Bien qu'elle n'ait pas été décisive, sans conséquences stratégiques, militaires et politiques notables, la mémoire collective en a rapidement fait une victoire défensive de l'armée française, jugée a posteriori par les Allemands comme de même nature que la victoire de l'Armée rouge dans la bataille de Stalingrad.

C'est la plus longue bataille de la Première Guerre mondiale et l'une des plus dévastatrices, ce qui a donné lieu au mythe de Verdun, la « mère des batailles », une des plus inhumaines auxquelles l'homme se soit livré : l'artillerie y cause 80 % des pertes. Le discours mémoriel typique brosse le portrait de soldats dont le rôle consiste surtout à survivre — et mourir — dans les pires conditions sur un terrain transformé en enfer, tout cela pour un résultat militaire nul, ce qui en fait le symbole de la futilité de toute guerre industrielle.

Verdun est, comme la Somme, une terrible leçon que certains théoriciens militaires allemands, analysant les causes de la défaite de 1918, sauront comprendre. L'immobilité du front, malgré les moyens engagés, est due à l'absence de moyens moteurs : à l'inverse, en 1940, soumise au feu motorisé des panzers, Verdun tombe en 24 heures. La théorie du blitzkrieg (guerre éclair) triomphe sur la guerre de positions surestimée par les théoriciens français suite à la victoire de 1918.

Bien que cette bataille ait montré les fautes stratégiques et tactiques des état-majors belligérants, et qu'elle ne soit pas la plus meurtrière ni la plus décisive de la Première Guerre mondiale, l'histoire officielle française a suscité un ensemble de mythologies nationales et sacralisé cette bataille de défense du territoire national. Elle en a fait le lieu de mémoire par excellence de la Première Guerre mondiale alors que l'historiographie institutionnelle allemande a privilégié la construction mémorielle de la bataille de la Somme, liée au sentiment des soldats allemands d'avoir participé à une bataille défensive. Malgré ces enjeux mémoriels concurrentiels qui participent à la fabrication du « roman national » avec ses batailles et ses héros, s'est opéré un changement de « régime de mémoire » depuis les années 1970 qui se traduit dans la réconciliation franco-allemande et l'image symbolique de la poignée de main de François Mitterrand et Helmut Kohl à Douaumont en 1984. Cette évolution se traduit également dans les études historiographiques sur la Grande Guerre, qui à l’origine s’intéressaient essentiellement à la question des responsabilités et aux opérations militaires. À notre époque, elles ont replacé l’humain au centre de cette histoire et ont mis l'accent sur l'histoire des représentations à travers la culture de guerre (corps et état d'esprit des soldats de Verdun passés du statut de héros à celui de victime, vision de la bataille à l'arrière et chez les civils, survivance de la bataille dans la culture nationale).

Bataille de la Somme

La bataille de la Somme, en 1916 lors de la Première Guerre mondiale, a opposé les Alliés britanniques et français aux Allemands, à proximité du fleuve Somme, essentiellement dans le département de même nom. Il s'agit de l'une des tragédies les plus sanglantes du conflit.

Conçue en décembre 1915, par Joffre, commandant en chef des armées françaises, l'offensive de la Somme dut être amendée du fait du déclenchement de la bataille de Verdun, le 21 février 1916. Foch fut chargé par Joffre de sa mise en œuvre. Les Français, qui devaient fournir l'effort principal, épuisés par la bataille de Verdun, durent le confier aux Britanniques.

Ce fut la première offensive conjointe franco-britannique de la Grande Guerre. Les forces britanniques lancèrent là leur première opération d’envergure, et tentèrent avec les troupes françaises de percer les lignes allemandes fortifiées sur une ligne nord-sud de 45 km, proche de la Somme, dans un triangle entre les villes d'Albert du côté britannique, Péronne et Bapaume du côté allemand.

Il s'agit de l'une des batailles les plus meurtrières de l'histoire (hors victimes civiles) avec, parmi les belligérants, environ 1 060 000 victimes, dont environ 442 000 morts ou disparus. Pour la Première Guerre mondiale, dans ce sinistre classement, elle se place derrière l'offensive Broussilov, qui s'est déroulée sur le front de l'Est en Galicie, mais devant Verdun. La première journée de cette bataille, le 1er juillet 1916, fut, pour l'armée britannique, une véritable catastrophe, avec 58 000 soldats mis hors de combat, dont 19 240 morts.

La bataille prit fin le 18 novembre 1916. Son bilan militaire fut peu convaincant. Les gains de territoires des Alliés furent très modestes, une douzaine de kilomètres vers l'est tout au plus, et le front ne fut pas percé. Les combats usèrent les adversaires, sans vainqueurs ni vaincus.

La bataille de la Somme se singularise, cependant, par deux innovations :

sur le plan militaire, par l'utilisation, pour la première fois sur un champ de bataille, d'une arme nouvelle, le char d'assaut ;

par l'utilisation du cinéma à des fins de propagande ; pour la première fois, un film, La Bataille de la Somme, saisit une grande partie des horreurs de la guerre moderne en incluant des images tournées lors des premiers jours de la bataille.Ces événements furent également couverts par des photographes et peintres, comme François Flameng, peintre officiel des armées françaises, dont les nombreux croquis et dessins de ces événements parurent dans la revue L'Illustration.

La mémoire collective des Français n'a pas gardé un souvenir de la bataille de la Somme aussi important que celles des Britanniques, des Canadiens, des Sud-Africains, et surtout des Australiens et des Néo-Zélandais qui la considèrent comme un des événements fondateurs de leurs jeunes Nations. Le 1er juillet est une journée de commémoration sur les principaux lieux de mémoire du Commonwealth dans le département de la Somme, de même que l'ANZAC Day, la journée du 25 avril, notamment. Le mémorial national australien à l'étranger le plus connu se trouve à Villers-Bretonneux ; de même, les Britanniques ont fait édifier un imposant mémorial à Thiepval.

Confédération sud-américaine de football

La Confédération sud-américaine de football (CSF), plus connue sous l'acronyme CONMEBOL construit à partir de ses appellations officielles (en espagnol : Confederación sudamericana de fútbol ; en portugais : Confederação Sul-Americana de Futebol), est l'organisme continental qui regroupe, sous l'égide de la FIFA, les fédérations de football d'Amérique du Sud.

Fondée le 9 juillet 1916, la CONMEBOL compte aujourd'hui dix membres : les fédérations d'Argentine, d'Uruguay, du Brésil et du Chili, membres fondatrices, rejointes ensuite par celles du Paraguay, du Pérou, de la Bolivie, de l'Équateur, de la Colombie et du Venezuela. La CONMEBOL organise depuis sa création les compétitions internationales des sélections nationales et des clubs à l'échelle du continent. La plus ancienne est la Copa América, qui oppose depuis 1916 les sélections masculines. À destination des clubs, elle organise la Copa Libertadores et la Copa Sudamericana.

En 2018, les sélections affiliées à la CONMEBOL ont remporté neuf des vingt-et-une éditions de la Coupe du monde de football (dont cinq pour le seul Brésil), et ses clubs ont remporté quatre des quinze éditions de la Coupe du monde des clubs. Ce palmarès en fait la deuxième confédération du monde juste après l'Union des associations européennes de football (UEFA). Les meilleurs clubs des deux confédérations se sont opposés chaque année entre 1960 et 2004 dans le cadre de la Coupe intercontinentale, dont les Sud-américains ont gagné vingt-deux des quarante-trois éditions (dont trois pour le CA Peñarol, Boca Juniors et le Nacional).

Copa América

La Copa América (en espagnol : Campeonato Sudamericano Copa América, en portugais : Campeonato Sul-Americano Copa América), la Coupe d'Amérique en français, est la plus importante compétition internationale de football organisée par la CONMEBOL (avec des invitations pour des équipes de la CONCACAF). Elle a lieu alternativement tous les deux, trois ou quatre ans depuis la première édition en 1916. Depuis 1984 et la disparition du British Home Championship, la Copa América est le plus vieux tournoi continental de l'histoire du football. L'actuel tenant du titre est le Brésil, vainqueur en 2019.

Le format actuel du tournoi implique douze équipes nationales en compétition sur les sites d'un pays hôte au cours d'une période d'environ un mois. La confédération sud-américaine ne compte que dix membres, des équipes nationales des autres confédérations de la FIFA sont donc invitées à combler les deux places vacantes. Le Mexique, membre de la CONCACAF, est ainsi régulièrement convié depuis sa première participation en 1993. Depuis 1999, des équipes de la Confédération asiatique de football sont également conviées, comme c'est le cas pour le Japon et le Qatar en 2019. En 45 éditions, huit équipes nationales ont remporté le titre. L'Uruguay mène au nombre de victoires avec 15 titres. L'Argentine en possède 14, le Brésil a remporté neuf trophées, le Chili, le Paraguay et le Pérou suivent avec deux titres chacun. Les deux autres champions sont la Bolivie et la Colombie, avec un titre chacun.

La Copa América est un des événements sportifs mondiaux les plus suivis. L'édition 2007 a eu une audience estimée à 530 millions de téléspectateurs en Amérique latine et une audience mondiale cumulée de quatre milliards de personnes à travers 185 pays. Le tenant du titre de la Copa América était invité à participer à l'édition suivante de la Coupe des confédérations avant la suppression de cette dernière en 2019.

Frank Borzage

Frank Borzage est un acteur et un réalisateur américain né le 23 avril 1893 à Salt Lake City (Utah), mort le 19 juin 1962 à Hollywood (Californie). Les Français ont tendance à prononcer [Bɔrzɛjdʒe], alors que cela se prononce [Bɔrzegi], anglicisme pour Borzaga qui était le vrai nom de son père, d'origine italienne.

Première Guerre mondiale

La Première Guerre mondiale, aussi appelée la Grande Guerre, est un conflit militaire impliquant dans un premier temps les puissances européennes et s'étendant ensuite à plusieurs continents, qui s'est déroulé de 1914 à 1918,.

L'élément déclencheur du conflit a lieu le 28 juin 1914, lorsqu'un jeune nationaliste serbe, Gavrilo Princip, parvient à assassiner le couple héritier du trône austro-hongrois, le prince François-Ferdinand d'Autriche et son épouse la duchesse de Hohenberg à Sarajevo. L'Autriche-Hongrie réagit à l'attentat en formulant un ultimatum à l'encontre du royaume de Serbie, en accord avec son allié allemand. Les exigences austro-hongroises étant jugées inacceptables par les Serbes, ceux-ci rejettent l'ultimatum, ce qui conduit l'Autriche-Hongrie à déclarer la guerre à la Serbie. Ce conflit local provoque l'activation d'une série d'alliances entre les grandes puissances européennes qui les entraînent sur la voie de la guerre. Plusieurs de ces nations européennes sont à la tête d'empires s'étendant sur plusieurs continents, ce qui explique la portée mondiale du conflit.

Considérée comme un des événements marquants du XXe siècle, cette guerre — parfois qualifiée de totale — atteint une échelle et une intensité inconnues jusqu'alors. Elle implique plus de soldats, provoque plus de morts et cause plus de destructions que toute autre guerre antérieure. Plus de soixante millions de soldats y prennent part,. Pendant cette guerre, environ dix millions de civils et de militaires sont morts et environ vingt millions sont blessés.

D'autres événements historiques majeurs surviennent pendant ce conflit, comme le génocide arménien (1915-1916), la Révolution russe (1917) ou la grippe de 1918, qui augmentent la mortalité et la détresse des populations. Pour toutes ces raisons, cette époque marque profondément ceux qui la vivent. Cette guerre entraîne de nombreux changements géopolitiques et infléchit fortement le cours du XXe siècle.

Elle cause l'effondrement ou la fragmentation des empires allemand, austro-hongrois, russe et ottoman. L'Allemagne voit son territoire réduit ainsi que sa puissance économique et militaire amputée lors du traité de Versailles. En conséquence, les frontières européennes et du Proche-Orient sont redessinées. Des monarchies sont remplacées par des États communistes ou par des républiques démocratiques. Pour la première fois, une institution internationale est créée dans le but de régler les différends internationaux : la Société des Nations (SDN).

Cette guerre met essentiellement aux prises deux grandes alliances : la Triple-Entente (ou « Alliés ») et l'alliance formée par les Empires centraux. La Triple-Entente est composée de la France, du Royaume-Uni, de la Russie, et des empires coloniaux que ces États contrôlent. Plusieurs autres États se joignent à cette coalition, dont la Belgique, envahie par l'Allemagne, qui fait appel à la France et au Royaume-Uni, garantes de son indépendance. Le Japon rejoint la coalition en août 1914, l'Italie en avril 1915, la Roumanie en août 1916 et les États-Unis en avril 1917, ainsi que de nombreux autres pays moins puissants.

Les Empires centraux sont l'Allemagne et l'Autriche-Hongrie, et les colonies qu'elles contrôlent. L'Empire ottoman les rejoint en octobre 1914, suivi un an plus tard du royaume de Bulgarie. Parmi les nations européennes, seuls les Pays-Bas, la Suisse, l'Espagne, le Danemark, la Norvège, la Suède, le Liechtenstein et Monaco demeurent officiellement neutres, bien que certains d'entre-eux participent financièrement ou matériellement aux efforts de guerre des protagonistes.

Les combats se déroulent sur différents fronts situés principalement en Europe, mais une petite partie de l’Asie, de l'Océanie et de l'Afrique, ainsi que l’Atlantique Nord connaissent des actions militaires. Le front de l'Ouest est caractérisé par un ensemble de tranchées et de fortifications séparées par une aire surnommée le no man's land. Ces fortifications s'étendent sur plus de 600 kilomètres, et donnent lieu à la « guerre des tranchées ». Sur le front de l'Est, l'étendue des plaines et la faible densité ferroviaire empêchent la stabilisation des champs de bataille, mais le conflit est tout aussi étendu. Il y a d'importants combats dans les Balkans, au Moyen-Orient et en Italie.

Cette guerre est la première où les aéronefs (ballons fixes ou dirigeables puis, de plus en plus, les avions) jouent un rôle tactique important, d'abord pour l'observation et la reconnaissance, puis pour la chasse et le bombardement. Les premiers véhicules blindés motorisés apparaissent alors, essentiellement au sein de la Triple-Entente à la supériorité de laquelle ils contribuent. Elle donne également lieu au premier engagement massif de sous-marins de combat, et à une guerre de course menée contre des flottes commerciales, qui atteint son paroxysme lors de la première bataille de l'Atlantique.

Robert Laffont

Robert Laffont, né à Marseille le 30 novembre 1916 et mort à Neuilly-sur-Seine le 19 mai 2010 (à 93 ans),, est le fondateur des éditions Robert Laffont (en 1941), une importante maison d'édition française. « C'est lui qui, le premier, a introduit en France des méthodes inspirées des États-Unis : études de marché, à-valoir aux auteurs […], gros lancements de best-sellers. »

Technicolor (procédé)

Technicolor est une série de procédés de films en couleurs lancés par la Technicolor Motion Picture Corporation, fondée par Herbert Kalmus, Daniel F. Comstock et W. B. Westcott en 1914. Le premier procédé de cette série a été mis au point en 1916.

Dans d’autres langues

This page is based on a Wikipedia article written by authors (here).
Text is available under the CC BY-SA 3.0 license; additional terms may apply.
Images, videos and audio are available under their respective licenses.