1728

1728 est une année bissextile commençant un jeudi.

Chronologies
Sceau du régent du Tibet Pholané.
Sceau du régent du Tibet Pholané.
Années :
1725 1726 1727  1728  1729 1730 1731
Décennies :
1690 1700 1710  1720  1730 1740 1750
Siècles :
XVIIe siècle  XVIIIe siècle  XIXe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Architecture Arts plastiques Droit Littérature Musique classique Philosophie Santé et médecine Science Terrorisme Théâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Hégirien · Persan · Républicain

Événements

  • Juin - septembre : Seconde guerre Fox (en)[5]. Les Français envoient une armée de 400 soldats et 800 Amérindiens conduite par Jacques-René Gaultier de Varennes, à la poursuite des Renards. Les villages et les récoltes sont brûlés, mais les Renards réussissent à se dérober.
  • 25 septembre : constitution de la Real Compañía Guipuzcoana de Caracas qui obtient le monopole du commerce avec la métropole[10].

Europe

Københavnsbrand1728400dpi
Plan de Copenhague en 1728 ; les quartiers incendiés sont marqués en jaune
  • Portugal : révolte de la noblesse, mécontente de l’absolutisme royal (les cortes ne sont plus réunis)[18].
  • Le Conseil suprême privé absorbe tous les pouvoirs en Russie. Les Collèges lui sont subordonnés. Il décide de réunir une députation à Moscou pour achever la codification des lois[19].
Jean-Baptiste Siméon Chardin 007
La Raie, nature morte de Jean Siméon Chardin. Musée du Louvre (Paris).

Naissances en 1728

Décès en 1728

Notes et références

  1. Tony Jaques, Dictionary of Battles and Sieges : P-Z, vol. 3, Greenwood Publishing Group, (ISBN 9780313335396, présentation en ligne)
  2. Claude Markovits, A history of modern India, 1480-1950, Anthem Press, (ISBN 9781843311522, présentation en ligne)
  3. Tony Jaques, Dictionary of Battles and Sieges : F-O, vol. 2, Greenwood Publishing Group, (ISBN 9780313335389, présentation en ligne)
  4. José Ignácio de Abreu e Lima, Synopsis ou deducção chronologica dos factos mais notaveis da historia do Brazil, M. F. de Faria, (présentation en ligne)
  5. Antoine Champagne, Nouvelles études sur les La Vérendrye et le poste de l'Ouest, Presses Université Laval, (présentation en ligne)
  6. Peter C. Perdue, China marches west : the Qing conquest of Central Eurasia, Harvard University Press, (ISBN 9780674016842, présentation en ligne)
  7. Claude Arpi, Tibet, le pays sacrifié, Bouquineo, (ISBN 9782313002124, présentation en ligne)
  8. Anne Lumet, Le Pacte, Éditions Publibook (ISBN 9782748303612, présentation en ligne)
  9. Sabine Barth, Grönland, DuMont Reiseverlag, (ISBN 9783770173075, présentation en ligne)
  10. Raquel Rico Linage, Las Reales Compañías de Comercio con América : Los órganos de gobierno, CSIC-Dpto. de Publicaciones, (ISBN 9788400054328, présentation en ligne)
  11. Jean Modot, Jacques Pezeu-Massabuau, Evelyne Daudé, Philippe Lannois, Japan, Prentice Hall, (présentation en ligne)
  12. Kazimierz Waliszewski, op. cit, p. 86.
  13. J. G. Simms, War and Politics in Ireland, 1649-1730, Continuum International Publishing Group, (ISBN 9780907628729, présentation en ligne)
  14. Frédéric Schoell, Franz Xaver Zach, Cours d'histoire des états européens, vol. 44, de l'imprimerie royale et chez Duncker et Humblot, (présentation en ligne)
  15. Boris Ėmmanuilovich Nolʹde, La formation de l'Empire russe : études, notes et documents, vol. 1, Paris, Institut d'études slaves, (présentation en ligne)
  16. Charles Philippe de Monthenault d'Egly, Histoire des rois des deux Siciles de la maison de France, vol. 4, Paris, Nyon fils, (présentation en ligne)
  17. Dictionnaire de la conversation et de la lecture : Dab - Del, vol. 19, Belin-Mandar, (présentation en ligne)
  18. Michel Peronnet, Alain Molinier, Henri Michel, Mireille Laget, Yves-Marie Bercé, Le XVIIe siècle 1620 - 1740 De la Contre-réforme aux Lumières, Hachette Éducation Technique, (ISBN 9782011814340, présentation en ligne)
  19. Kazimierz Waliszewski, L'héritage de Pierre le Grand : règne des femmes, gouvernement des favoris, 1725-1741, Plon, (présentation en ligne)

Liens externes

  • Portail de l'époque moderne
  • Portail du XVIIIe siècle
1727

1727 est une année commune commençant un mercredi.

Erwählte Pleißenstadt

Erwählte Pleißenstadt, (Ville de la Pleisse élue) (BWV 216a), est une cantate profane de Johann Sebastian Bach composée à Leipzig après 1728 pour une fête municipale. La musique en est perdue. Elle parodie la cantate nuptiale BWV 216.

Le texte en était probablement de Christian Friedrich Henrici, (Picander).

Gott, wie dein Name, so ist auch dein Ruhm

Gott, wie dein Name, so ist auch dein Ruhm (Dieu, ta renommée, comme ton nom), (BWV 171), est une cantate religieuse de Johann Sebastian Bach composée à Leipzig en 1728 pour le jour du nouvel an 1729 ou 1730.

Pour cette destination liturgique, cinq autres cantates ont franchi le seuil de la postérité : les BWV 16, 41, 143, 190 et 248/4 (quatrième cantate de l'Oratorio de Noël). La pièce a été jouée de nouveau en 1735/1737 à Leipzig.

Gott ist unsre Zuversicht

Gott ist unsre Zuversicht, (Dieu est notre espérance) (BWV 197), est une cantate religieuse de Jean-Sébastien Bach composée à Leipzig en 1728 pour un mariage. Le nom des heureux époux n'est pas parvenu à la postérité.

Le texte est de Martin Luther pour le 5e mouvement et de Georg Neumark pour le 10e mouvement. Le reste est d'un auteur inconnu. Il s'agissait à l'origine d'une cantate de NoëlEhre sei Gott in der Höhe BWV 197a écrite à Leipzig en 1728 dont la musique est aujourd'hui perdue. Cette cantate de mariage a été chantée à Leipzig en 1736 -1737.

Le thème du choral s'inspire du psaume « Wer nur den lieben Gott läßt walten ». Cette composition de Georg Neumark (1621-1681) fut d'abord imprimée au « Fortgepflantzter Musikalisch-Poetischer Lustwald » à Iéna en 1657 mais on retrouve l'origine du texte et de la mélodie à Kiel en 1641.

James Cook

James Cook est un navigateur, explorateur et cartographe britannique, né le 7 novembre 1728 (27 octobre 1728 selon le calendrier grégorien) à Marton (Middlesbrough) et mort le 14 février 1779 à Hawaï.

Accédant au grade de capitaine de la Royal Navy, il fait trois voyages dans l’océan Pacifique à l’occasion desquels il est le premier Européen à débarquer sur la côte Est de l’Australie, en Nouvelle-Calédonie, aux îles Sandwich du Sud et à Hawaï. Il est également le premier navigateur à faire le tour de l'Antarctique et à cartographier Terre-Neuve et la Nouvelle-Zélande.

Après son service dans la marine marchande britannique, il intègre en 1755 la marine royale britannique au cours de la guerre de Sept Ans. Pendant le siège de Québec, il se consacre à la cartographie de l’embouchure du fleuve Saint-Laurent, ce qui permet au général James Wolfe de mener son attaque décisive sur les plaines d'Abraham. Le jeune James Cook attire ainsi l’attention de l’Amirauté et de la Royal Society à un instant crucial de sa carrière personnelle et de la direction des expéditions britanniques outre-mer. Il est alors nommé commandant du HMB Endeavour pour la première de ses trois expéditions dans le Pacifique, en 1766. Il s'ensuit deux autres expéditions établissant les premières cartes précises de nombreuses îles et côtes.

Son héritage colossal peut être attribué à son grand sens marin, des aptitudes poussées pour la cartographie, son courage pour explorer des zones dangereuses afin de vérifier l’exactitude des faits rapportés par d’autres, sa capacité à mener les hommes et à se préoccuper de leur condition sanitaire dans les conditions les plus rudes, ainsi qu’à ses ambitions, cherchant constamment à dépasser les instructions reçues de l’Amirauté.

Cook meurt à Hawaï en 1779 durant une querelle contre des indigènes, alors qu’il commande sa troisième expédition en quête du passage du Nord-Ouest.

Jean-Baptiste Ogée

Jean-Baptiste Ogée, né le 25 mars 1728 à Chaourse (Aisne), mort le 4 janvier 1789 à Nantes, est un ingénieur géographe français du XVIIIe siècle.

Matsudaira Tadachika

Matsudaira Tadachika (松平 忠周, 19 avril 1661 - 1er mai 1728) est un fudai daimyo de l'époque d'Edo. Il exerce une très grande influence pendant le shogunat Tokugawa lorsque le shogun Tokugawa Ieshige en est à la tête.

Tadachika exerce la fonction de Kyoto Shoshidai de 1717 jusqu'en 1724. Il est promu rōjū en 1724 quand il quitte Kyoto pour Edo.

Meine Seele rühmt und preist

Meine Seele rühmt und preist est une cantate religieuse composée par Georg Melchior Hoffmann. Précédemment attribuée à tort à Johann Sebastian Bach elle a donc été numérotée BWV 189. L’œuvre avait été composée en 1728 pour l'Annonciation.

NGC 1721

NGC 1721 est une galaxie lenticulaire située dans la constellation de l'Éridan à environ 205 millions d'années-lumière de la Voie lactée. Elle a été découverte par l'astronome américain Edward Barnard en 1885.

NGC 1721 présente une large raie HI.

NGC 1721 fait partie du groupe de NGC 1723 comprend au moins 4 galaxies. Les trois autres galaxies sont NGC 1723, NGC 1725 et NGC 1728. Dans un article publié en 1993, A.M. Garcia fait mention de deux galaxies appartenant à un groupe qu'il nomme groupe de NGC 1721. Avec NGC 1721, il n'inclut que deux autres galaxies à ce groupe, soit NGC 1728 et MCG -2-13-21. La vitesse radiale indiquée par Garcia dans son article pour MCG -2-13-21 est de 4447 km/s. Or, la vitesse radiale de cette galaxie est plutôt de 4533 km/s, ce qui la place à 63,3 ± 4,5 Mpc (∼206 millions d'a.l.) de la Voie lactée. La moyenne des quatre autres galaxies est de 54,4 Mpc. La galaxie MCG -2-13-21 semble trop éloignée pour appartenir à ce groupe. Si elle appartenait à ce groupe, elle serait la plus grosse galaxie du groupe (voir groupe de NGC 1723, dernière ligne du tableau).

Le professeur Seligman mentionne l'existence de ce groupe, mais il lui donne le nom de groupe de NGC 1721, ce qui va à l'encontre de l'habitude de choisir la plus brillante galaxie du groupe. NGC 1721 est entourée d'un grand anneau qui vient peut-être d'une collision avec une autre galaxie de ce groupe.

NGC 1723

NGC 1723 est une galaxie spirale barrée située dans la constellation de l'Éridan à environ 170 millions d'années-lumière de la Voie lactée. Elle a été découverte par l'astronome allemand Wilhelm Tempel en 1882.

La classe de luminosité de NGC 1721 est I et elle présente une large raie HI.

NGC 1723 est la plus grosse galaxie et la plus brillante d'un groupe de galaxies qui porte son nom. Le groupe de NGC 1723 comprend au moins 4 galaxies. Les trois autres galaxies sont NGC 1721, NGC 1725 et NGC 1728. Dans un article publié en 1993, A.M. Garcia fait mention de deux galaxies appartenant à un groupe qu'il nomme groupe de NGC 1721. Avec NGC 1721, il n'inclut que deux autres galaxies à ce groupe, soit NGC 1728 et MCG -2-13-21. La vitesse radiale indiquée par Garcia dans son article pour MCG -2-13-21 est de 4447 km/s. Or, la vitesse radiale de cette galaxie est plutôt de 4533 km/s, ce qui la place à 63,3 ± 4,5 Mpc (∼206 millions d'a.l.) de la Voie lactée. La moyenne des quatre autres galaxies est de 54,4 Mpc. La galaxie MCG -2-13-21 semble trop éloignée pour appartenir à ce groupe. Si elle appartenait à ce groupe, elle serait la plus grosse galaxie du groupe (voir groupe de NGC 1723, dernière ligne du tableau).

Le professeur Seligman mentionne l'existence de ce groupe, mais il lui donne le nom de groupe de NGC 1721, ce qui va à l'encontre de l'habitude de choisir la plus brillante galaxie du groupe.

Des mesures non basées sur le décalage vers le rouge (redshift) donnent une distance de 43,980 ± 6,736 Mpc (∼143 millions d'a.l.)

, ce qui est à l'intérieur des distances calculées en employant la valeur du décalage .

NGC 1725

NGC 1725 est une galaxie lenticulaire située dans la constellation de l'Éridan à environ 177 millions d'années-lumière de la Voie lactée. Elle a été découverte par l'astronome américain Edward Barnard en 1885.

NGC 1725 fait partie du groupe de NGC 1723 comprend au moins 4 galaxies. Les trois autres galaxies sont NGC 1721, NGC 1723 et NGC 1728. Dans un article publié en 1993, A.M. Garcia fait mention de deux galaxies appartenant à un groupe qu'il nomme groupe de NGC 1721. Avec NGC 1721, il n'inclut que deux autres galaxies à ce groupe, soit NGC 1728 et MCG -2-13-21. La vitesse radiale indiquée par Garcia dans son article pour MCG -2-13-21 est de 4447 km/s. Or, la vitesse radiale de cette galaxie est plutôt de 4533 km/s, ce qui la place à 63,3 ± 4,5 Mpc (∼206 millions d'a.l.) de la Voie lactée. La moyenne des quatre autres galaxies est de 54,4 Mpc. La galaxie MCG -2-13-21 semble trop éloignée pour appartenir à ce groupe. Si elle appartenait à ce groupe, elle serait la plus grosse galaxie du groupe (voir groupe de NGC 1723, dernière ligne du tableau).

Le professeur Seligman mentionne l'existence de ce groupe, mais il lui donne le nom de groupe de NGC 1721, ce qui va à l'encontre de l'habitude de choisir la plus brillante galaxie du groupe.

Une mesure non basée sur le décalage vers le rouge (redshift) donne une distance de environ 52,600 Mpc (∼172 millions d'a.l.)

. L'incertitude sur cette valeur n'est pas donnée sur la base de données NED et elle est à l'intérieur l'extérieur des distances calculées en employant la valeur du décalage .

NGC 1728

NGC 1728 est une galaxie spirale vue par la tranche et située dans la constellation de l'Éridan à environ 171 millions d'années-lumière de la Voie lactée. Elle a été découverte par l'astronome américain Edward Barnard en 1885.

La classe de luminosité de NGC 1728 est I et elle présente une large raie HI.

NGC 1728 fait partie du groupe de NGC 1723 comprend au moins 4 galaxies. Les trois autres galaxies sont NGC 1721, NGC 1723 et NGC 1725. Dans un article publié en 1993, A.M. Garcia fait mention de deux galaxies appartenant à un groupe qu'il nomme groupe de NGC 1721. Avec NGC 1721, il n'inclut que deux autres galaxies à ce groupe, soit NGC 1728 et MCG -2-13-21. La vitesse radiale indiquée par Garcia dans son article pour MCG -2-13-21 est de 4447 km/s. Or, la vitesse radiale de cette galaxie est plutôt de 4533 km/s, ce qui la place à 63,3 ± 4,5 Mpc (∼206 millions d'a.l.) de la Voie lactée. La moyenne des quatre autres galaxies est de 54,4 Mpc. La galaxie MCG -2-13-21 semble trop éloignée pour appartenir à ce groupe. Si elle appartenait à ce groupe, elle serait la plus grosse galaxie du groupe (voir groupe de NGC 1723, dernière ligne du tableau).

Le professeur Seligman mentionne l'existence de ce groupe, mais il lui donne le nom de groupe de NGC 1721, ce qui va à l'encontre de l'habitude de choisir la plus brillante galaxie du groupe.

Des mesures non basées sur le décalage vers le rouge (redshift) donnent une distance de 46,650 ± 3,198 Mpc (∼152 millions d'a.l.)

, ce qui est à l'intérieur des distances calculées en employant la valeur du décalage .

Régiment d'Ernest

Le régiment d’Ernest est un régiment d’infanterie suisse du Royaume de France créé en 1672.

Régiment de Vexin (1762)

Le régiment de Vexin est un régiment d’infanterie du Royaume de France créé en 1674.

Samuel Auguste Tissot

Samuel Auguste André David Tissot, né le 20 mars 1728 dans le village vaudois de Grancy et mort le 13 juin 1797 à Lausanne, est un médecin suisse.

Il connut de son vivant une notoriété extraordinaire et fut le médecin attitré de nombreuses personnalités européennes de haut rang, notamment du roi de Pologne et du prince-électeur de Hanovre. On a dit de lui qu'il fut « le médecin des princes et le prince des médecins ».

Il dut cette célébrité à ses nombreux travaux, notamment ceux consacrés à l'onanisme, et ses études sur l'épilepsie.

Sei Lob und Ehr dem höchsten Gut

Sei Lob und Ehr dem höchsten Gut (Louange et gloire au Bien suprême) (BWV 117), est une cantate de Johann Sebastian Bach composée à Leipzig dans la période 1728-1731 pour une occasion inconnue, peut-être un mariage.

Le texte est de Johann Jakob Schütz. Le thème du chœur est repris de la cantate Es ist das Heil uns kommen her BWV 9.

Vergnügte Pleissenstadt

Vergnügte Pleißenstadt (Joyeuse cité de la Pleisse) (BWV 216) est une cantate de Johann Sebastian Bach composée à Leipzig et jouée le jeudi 5 février 1728 pour le mariage du commerçant Johann Heinrich Wolff avec Susanna Regina Hempel, fille d'un fonctionnaire des impôts de Leipzig. Seuls des fragments subsistaient - le livret et une partition de soprano et une autre d'alto - jusqu'à ce qu'un professeur de musique japonais retrouve la partition le 3 avril 2004 dans les biens personnels d'une pianiste décédée.

Le texte est de Christian Friedrich Henrici (Picander).

Wünschet Jerusalem Glück (I)

Wünschet Jerusalem Glück (I) (Appelez la paix sur Jérusalem) (BWV Anh. 4a) est une cantate religieuse composée par Johann Sebastian Bach à Leipzig en 1726. Le livret, de Picander, est connu mais la musique est totalement perdue. Elle commence par paraphraser le Psaume 122 et se termine par le choral de Luther, Verleih uns Freiden gnädiglich (Seigneur Dieu, dans ta grâce, donne-nous la paix pour notre vie). Destinée à célébrer l'élection d'un nouveau conseil municipal, elle fut jouée pour la première fois soit le 26 août 1726 soit le 30 août 1728 en l'église Saint-Nicolas et fut reprise le 28 août 1741 dans la même église.

La cantate BWV Anh. 4b, du même nom, composée pour l'anniversaire de la confession d'Augsbourg et jouée à l'église Saint-Thomas de Leipzig le mardi 27 juin 1730, est une parodie de la 4a.

Dans d’autres langues

This page is based on a Wikipedia article written by authors (here).
Text is available under the CC BY-SA 3.0 license; additional terms may apply.
Images, videos and audio are available under their respective licenses.