1492

Cette page concerne l'année 1492 du calendrier julien.

Chronologies
Années :
1489 1490 1491  1492  1493 1494 1495
Décennies :
1460 1470 1480  1490  1500 1510 1520
Siècles :
XIVe siècle  XVe siècle  XVIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Arts plastiques Musique classique Santé et médecine
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Hégirien · Persan · Républicain

Événements

La Rendición de Granada - Pradilla
2 janvier : reddition de Grenade Tableau du peintre espagnol Francisco Pradilla y Ortiz (1882)
First Voyage, Departure for the New World, August 3, 1492
3 août : départ de Christophe Colomb de Palos.
Columbus landing on Hispaniola adj
6 décembre : Christophe Colomb prend possession d'Espanola. La découverte du continent américain par les Européens marque pour certains auteurs le début des temps modernes, qui s'achèvent à la Révolution française.
  • 6 décembre : Colomb et les frères Pinzón découvrent Haïti qu’ils appellent Espanola[20]. Ils laissent une garnison de 39 hommes au fort de Navidad construit le 25 décembre avec les débris de la Santa Maria échouée, avec pour mission de découvrir et d’entreposer l’or.

Chronologies thématiques

Ghirlandaio Christ in Heaven with Four Saints and a Donor
Christ en gloire, de Ghirlandaio

Naissances en 1492

Décès en 1492

date précise inconnue

Bibliographie

  • Jacques Attali, 1492, Fayard, , 403 p. (ISBN 978-2-253-06234-9, OCLC 490749906).
  • Bernard Vincent, 1492 : l'année admirable, Paris, Flammarion, coll. « Champs », , 243 p. (ISBN 978-2-080-81361-9 et 2-080-81361-7, notice BnF no FRBNF35848225).
  • Bartolomé Bennassar et Lucile Bennassar, 1492, un monde nouveau, Paris, Perrin, , 273 p. (ISBN 978-2-262-00752-2 et 2-262-00752-7, notice BnF no FRBNF35465560) ; rééd. 2013.
  • (fr) « 1492-1992, Espagne-Amérique latine, De la Découverte à l’Expo », Matériaux pour l’histoire de notre temps, no 27, BDIC, 1992.

Notes et références

  1. Marc Zuili, Société et économie de l'Espagne au XVIe siècle, Editions Ecole Polytechnique, (ISBN 9782730214766, lire en ligne)
  2. Jean Chrétien Ferdinand Hoefer, Nouvelle biographie générale, Firmin Didot Frères, Fils et Cie, (lire en ligne)
  3. Esther Benbassa, Pierre Gisel, Jean-Christophe Attias, Lucie Kaennel, L'Europe et les juifs, Labor et Fides, (ISBN 9782830910483, lire en ligne)
  4. Nicolas Valori, Claude-Pierre Goujet, La vie de Laurent de Médicis, surnommé le Grand, et le père des lettres, chef de la république de Florence, Nyon, (lire en ligne)
  5. René Massoni, Christophe Colomb, Nouvelles Editions Latines, (ISBN 9782723304511, lire en ligne)
  6. Annuaire de l'École Pratique Des Hautes Études, Librairie Droz, (ISBN 9782600053334, lire en ligne)
  7. Leo Noordegraaf, Van vlas naar glas : aspecten van de sociale en economische geschiedenis van Nederland, Uitgeverij Verloren, (ISBN 9789087040840, lire en ligne)
  8. Friedrich Engels, The Peasant War in Germany, International Publishers Co, (ISBN 9780717807208, lire en ligne)
  9. Karl Heinrich J. von Coeckelberghe-Duetzele, Histoire de l'empire d'Autriche, Vienne, (lire en ligne)
  10. Mihnea Berindei, Gilles Veinstein, L'Empire Ottoman et les pays roumains, 1544-1545 : étude et documents, Éditions de l'École des hautes études en sciences sociales, (ISBN 9782713208584, lire en ligne)
  11. Henry Charles Lea, The Inquisition in the Spanish Dependencies: Sicily, Naples, Sardinia, Milan, the Canaries, Mexico, Peru, New Granada, Cambridge University Press, (ISBN 9781108014588, lire en ligne)
  12. Serge Briffaud, 1492, c'est aussi l'ascension du Mont-Aiguille !, L'Histoire, 1er octobre 1991
  13. Serge Briffaud, « Une montagne de paradis », Communications, vol. 87, no 87, p. 129-135
  14. Bruno Demoulin, Principauté de Liège, Volume 30, Peter Lang, (ISBN 9782110891556, lire en ligne)
  15. Jean-Jacques Monnier, Toute l'histoire de Bretagne, Skol Vreizh, (ISBN 9782911447099, lire en ligne)
  16. Dictionnaire de statistique religiense et de l'art de vérifier les dates, Jacques-Paul Migne, (lire en ligne)
  17. Alexander von Humboldt, Examen critique de l'histoire de la géographie du nouveau continent, Volume 3, Gide, (lire en ligne)
  18. Jesús Ávila Granados, El Libro Negro de la Historia de Espana, Ediciones Robinbook, (ISBN 9788496746411, lire en ligne)
  19. André Joseph Ghislain Le Glay, Correspondance de l'empereur Maximilien Ier et de Marguerite d'Autriche, J. Renouard et cie, (lire en ligne)
  20. Claude Brézinski, Les images de la Terre : Cosmographie, géodesie, topographie et cartographie à travers les siècles, Editions L'Harmattan, (ISBN 9782296117228, lire en ligne)
  21. Emile de Bonnechose, Histoire d'Angleterre, Volume 2, Didier et Cie, (lire en ligne)
  22. Pierre-Marie-Sébastien Bigot Morogues, Mémoire historique et physique sur les chutes des pierres tombées sur la surface de la terre à diverses époques, Impr. de Jacob ainé, (lire en ligne)
  23. Alberto Ferrero della Marmora, Voyage en Sardaigne de 1819 à 1825, Delaforest, (lire en ligne)
  24. selon Frédéric Godefroy

Liens externes

  • Portail du Moyen Âge tardif
  • Portail de l'époque moderne
  • Portail de la Renaissance
Alexandre VI

Rodrigo de Borja, né Roderic Llançol i de Borja le 1er janvier 1431 à Xàtiva (royaume de Valence, couronne d'Aragon), mort le 18 août 1503, devenu Rodrigo Borgia après son arrivée en Italie, fut le 214e pape de l’Église catholique sous le nom d’Alexandre VI de 1492 à 1503.

Il est connu pour ses mœurs dissolues. Son pontificat est marqué en 1493 par la bulle Inter cætera, qui partageait le Nouveau Monde entre l'Espagne et le Portugal.

Anne de Montmorency (1493-1567)

Anne de Montmorency, né à Chantilly le 15 mars 1493 et mort à Paris le 12 novembre 1567, est duc et pair de France, maréchal puis grand maître de France, baron des Baux et connétable et émule de Bayard. Cet homme extrêmement puissant, qui a symbolisé la Renaissance française, fut un ami intime des rois François Ier et Henri II.

Années 1490

XIVe siècle |

XVe siècle |

XVIe siècle

Années 1470 | Années 1480 | Années 1490 | Années 1500 | Années 1510

1490 | 1491 | 1492 | 1493 | 1494 | 1495 | 1496 | 1497 | 1498 | 1499

Années 1490 av. J.-C.

XVIIe siècle av. J.-C. |

XVIe siècle av. J.-C. |

XVe siècle av. J.-C. |

XIVe siècle av. J.-C. |

XIIIe siècle av. J.-C.

../.. | Années 1510 av. J.-C. | Années 1500 av. J.-C. | Années 1490 av. J.-C. | Années 1480 av. J.-C. | Années 1470 av. J.-C. | ../..

Casimir IV Jagellon

Casimir IV Jagellon (Kazimierz Jagiellonczyk en polonais, Kazimieras Jogailaitis en lituanien), né le 30 novembre 1427 et mort le 7 juin 1492, fut grand-duc de Lituanie de 1440 à sa mort et roi de Pologne de 1447 à sa mort.

Casimir IV Jagellon eut une politique étrangère tenace pour préserver l'union politique de la Lituanie et de la Pologne. Il tenta de recouvrir les territoires perdus de l'ancienne Pologne. Sa grande victoire fut de soumettre les chevaliers teutoniques.

Christophe Colomb

Christophe Colomb (en italien : Cristoforo Colombo ; en espagnol : Cristóbal Colón), né en 1451 sur le territoire de la république de Gênes et mort le 20 mai 1506 à Valladolid, est un navigateur génois au service des monarques catholiques espagnols Isabelle de Castille et Ferdinand d'Aragon.

Christophe Colomb n'est pas le premier homme à mettre le pied en Amérique. L’être humain a migré en Amérique probablement depuis l’Asie, il y a de cela 13 000 à 40 000 ans. Ce n'est pas non plus le premier navigateur à traverser l'océan Atlantique depuis l'Europe : des fouilles archéologiques ont établi que certaines populations européennes, comme les Vikings, avaient déjà eu connaissance de ce nouveau continent. En revanche, Christophe Colomb fut celui qui, en cherchant une nouvelle route vers les Indes orientales, inaugura une longue période d'exploration des Européens vers le continent américain. Il est aussi celui qui le premier aurait documenté ses voyages vers l'Amérique, même si le texte n'est pas sûr[Quoi ?].

Il effectue en tout quatre voyages en tant que navigateur pour le compte des souverains espagnols, qui le nomment avant son premier départ amiral, vice-roi des Indes et gouverneur général des territoires qu'il découvrirait. La découverte des Caraïbes marque le début de la colonisation de l'Amérique par les Européens et fait de Colomb un acteur majeur des grandes découvertes des XVe et XVIe siècles. Son premier voyage est retenu par l'historiographie de la civilisation occidentale comme l'événement majeur marquant le passage du Moyen Âge aux temps modernes.

Christophe Colomb accoste sur une île du continent américain (qu'il nomme San Salvador, dans l'archipel des Bahamas) pour la première fois dans la nuit du 11 au 12 octobre 1492. Il faudra cependant attendre son troisième voyage pour qu'il découvre effectivement le continent lui-même, le 5 août 1498, au Venezuela actuel. Il meurt moins de deux ans après sa quatrième et dernière expédition en Amérique, toujours persuadé d'avoir atteint les Indes orientales, le but originel de son expédition.

Découverte et exploration de l'Amérique

La « découverte de l'Amérique » correspond usuellement au débarquement sur l'actuel continent américain (aussi appelé « Nouveau Monde ») d’un groupe d'une centaine de personnes commandées par l'amiral Christophe Colomb et mandatées par les rois espagnols Isabelle Ire de Castille et Ferdinand II d'Aragon, dans l'idée d'atteindre les Indes orientales par la mer, ignorant qu'un continent se trouve sur la route. La « découverte » est donc celle, documentée, du continent américain par les européens de la Renaissance. Durant la nuit du 11 au 12 octobre 1492, ils abordent ainsi l'île de Guanahani (actuel San Salvador, Caraïbes) avec deux caravelles (La Pinta et La Niña) et une caraque, La Santa María. Les deux caravelles, bateaux inventés par les Portugais, sont plus légères, rapides et maniables que la caraque qui, quant à elle, est beaucoup plus lourde. Ce moment marque la rencontre de deux sociétés qui avaient quasiment évolué indépendamment l’une de l’autre pendant environ 12,000 ans, après la disparition du pont terrestre de la Béringie. Le nom « Amérique » vient du navigateur italien Amerigo Vespucci qui est l’un des premiers Européens à comprendre qu’il s’agit d’un continent différent de l’Asie.

Rapidement, les Européens ont commencé à explorer le continent au détriment de ses habitants autochtones nommés 'indiens" par les premiers explorateurs occidentaux : à la fin du XIXe siècle, on ne compte plus que 260 000 Amérindiens sur les 2 à 20 millions estimés au XVe siècle sur le territoire des États-Unis actuels. Certains estiment le nombre d'Amérindiens vivant sur l'ensemble du continent lors de la découverte de l'Amérique à 100 millions.

Décret de l'Alhambra

Le décret de l’Alhambra est l'édit d’expulsion des Juifs, signé le 31 mars 1492 par les Rois catholiques à l’Alhambra de Grenade, trois mois après la prise de cette ville aux musulmans. Motivé par la volonté de christianiser totalement les Espagnes médiévales en prélude à leur unification, il entraîne, quatre mois plus tard, l’expulsion des Juifs d’Espagne.

Empire espagnol

L'empire espagnol correspond à l'ensemble des terres contrôlées par les monarques espagnols, du XVIe au XIXe siècles. Il se compose de deux ensembles : l'empire européen, constitué par les héritages successifs de ses princes au tournant des XVe et XVIe siècles, d'une part, et l'empire colonial, constitué par les conquêtes des colons espagnols outre-mer, d'autre part.

Ce dernier forme, avec celui du Portugal, le premier empire colonial européen. Durant ces deux siècles, la monarchie catholique espagnole domine un immense territoire réparti entre les Amériques, l'Asie du Sud-Est et les comptoirs en Inde et en Afrique lors de l’Union ibérique, entre 1580 et 1640. Ces comptoirs reviendront au Portugal après 1640. À la fin du XVe siècle le royaume de Castille et le royaume de Portugal sont à l'avant-garde des grandes découvertes, puis inaugurent l’ère de la colonisation européenne. L'extension maximale de l'empire coïncide avec le Siècle d'or espagnol et les règnes de Charles Quint à Philippe IV.

Innocent VIII

Giovanni Battista Cybo-Tomasello, né à Gênes en 1432 et mort à Rome le 25 juillet 1492, est un ecclésiastique catholique génois, qui devint le 213e pape de l’Église catholique le 12 septembre 1484 sous le nom d'Innocent VIII (en latin Innocentius VIII, en italien Innocenzo VIII).

Il est connu pour la bulle Summis desiderantes affectibus qui étendit le rôle de l'Inquisition à la chasse aux sorcières et pour son soutien à l'Inquisition espagnole menée par Torquemada.

Laurent de Médicis

Laurent de Médicis (en italien Lorenzo di Piero de' Medici : « Laurent, fils de Pierre de Médicis »), dit aussi Laurent le Magnifique (Lorenzo il Magnifico), né à Florence le 1er janvier 1449 et mort dans la même ville le 9 avril 1492, est un homme d'État florentin et le dirigeant de facto de la République florentine durant la Renaissance. Ses contemporains le surnommèrent le Magnifique. Cette appellation fait référence au sens ancien du mot en français, « généreux, prodigue ». Il a été l’un des personnages les plus remarquables de son époque. Au-delà de ses talents de diplomate et d’homme politique, il a côtoyé un groupe de brillants érudits, d’artistes et de poètes et a également excellé dans des disciplines aussi variées que la joute, la chasse, la poésie, le maniement des armes ou l’athlétisme. Par cet éventail de talents, il constitue ainsi l’une des plus belles incarnations de l’idéal de l’Homme de la Renaissance. Sa vie coïncida avec la Première Renaissance des Arts et il disparut à l’apogée de la puissance florentine.

Marguerite de Navarre (1492-1549)

Marguerite de Navarre, née Marguerite d'Angoulême (appelée aussi Marguerite de Valois-Angoulême) le 11 avril 1492 à Angoulême et morte le 21 décembre 1549 à Odos-en-Bigorre, est la soeur de François Ier. Duchesse d'Alençon par son premier mariage (1509), elle est faite duchesse de Berry (1517) par François Ier, et devient reine consort de Navarre par son second mariage (1527). Elle donne naissance à Jeanne d'Albret (reine de Navarre en 1555 et mère d'Henri de Bourbon, futur Henri IV, roi de France et de Navarre).

Elle joue un rôle capital au cours de la première partie du XVIe siècle : elle exerce une influence profonde en diplomatie et manifeste un certain intérêt pour les idées nouvelles, encourageant les artistes tant à la Cour de France (elle protège notamment les écrivains Rabelais et Bonaventure des Périers) qu'à Nérac. Elle est aussi connue pour être femme de lettres importante, surnommée la « dixième des muses », notamment pour son recueil de nouvelles connu aujourd'hui sous le titre L'Heptaméron. Les poètes de son temps l'appelaient « la perle des Valois ». Rabelais, qui éprouvait à son égard un mélange de fascination et d'effroi, la surnomme la Dame à la Licorne.

NGC 1492

NGC 1492 est une galaxie spirale située dans la constellation de l'Éridan à environ 206 millions d'années-lumière de la Voie lactée. Elle a été découverte par l'astronome britannique John Herschel en 1837.

La classe de luminosité de NGC 1492 est I et elle présente une large raie HI.

Trois mesures non basées sur le décalage vers le rouge (redshift) donnent une distance de 93,267 ± 9,119 Mpc (∼304 millions d'a.l.)

, ce qui est loin à l'extérieur des distances calculées en employant la valeur du décalage .

Nasrides

La dynastie nasride, Banû al-Ahmar, Banu Nazari, Nazarí en castillan, ou encore Nasari selon les orthographes, est une dynastie Arabe, fondée par Mohammed ben Naṣar, qui établit son pouvoir sur le royaume de Grenade en créant l'émirat de Grenade en 1237. Cet État doit sa subsistance à sa vassalité aux rois de Castille et d'Aragon, pour lesquels les Maures payent un tribut annuel. Cet émirat représente la dernière forme que prend le royaume de Grenade. Le « pays d'al-Andalûs » est alors réduit à portion congrue.

Royaume de Grenade

Le royaume de Grenade est le dernier nom d'une entité territoriale espagnole fondée comme taïfa en 1073 par une branche d'une dynastie berbère, les Zirides. Après la réunification d'al-Andalus par les Almoravides puis les Almohades, le territoire est reconstitué en 1238 comme émirat de Grenade sous la dynastie arabe nasride. Il prendra le titre de sultanat malgré la suzeraineté du royaume chrétien de Castille. Après la prise de Grenade en 1492 par les Rois catholiques, le territoire est titré Royaume de Grenade, et est dirigé comme tel par la monarchie catholique espagnole. Il apparaît surtout comme titre de prestige des Habsbourg d'Espagne puis des Bourbons d'Espagne jusqu'à la réforme territoriale de 1833 qui l'intègre à la région de l'Andalousie sous le nom fonctionnel de province de Grenade.

Santa María (1492)

La Santa-María est un des trois navires ayant permis à Christophe Colomb de traverser l'océan Atlantique lors de sa première expédition en 1492.

Les deux autres sont entrés dans l'histoire sous les surnoms de La Niña (la petite) et La Pinta (la peinte, la maquillée). Ils s'appelaient officiellement la Santa Clara et la Santa Anna.

Après un périple de près de deux mois et demi en mer des Caraïbes, la Santa Maria fait naufrage, dans la nuit de Noël 1492, sur les côtes d'Hispaniola au large de Cap-Haïtien. Son bois est utilisé pour construction du fort de La Navidad, premier établissement européen au « Nouveau Monde » sur le territoire de l'actuelle commune de Limonade. Colomb y laisse trente neuf de ses hommes d'équipage, boucle son exploration et repart le 16 janvier 1493 sur la Niña en direction de l'Europe.

Thoutmôsis II

Thoutmôsis II ou Djéhoutymès II était le quatrième pharaon de la XVIIIe dynastie égyptienne.

On situe son règne aux alentours de -1492/-1491 à -1479 (selon Málek, Arnold, von Beckerath, Shaw, Kitchen, Dodson).

Ère Meiō

L'ère Meiō (明応), aussi appelée Mei-ō, est une des ères du Japon (年号, nengō, lit. « nom de l'année ») après l'ère Entoku et avant l'ère Bunki. Cette ère couvre la période allant du mois de juillet 1492 au mois de février 1501. Les empereurs régnants sont Go-Tsuchimikado-tennō (後土御門天皇) et Go-Kashiwabara-tennō (後柏原天皇).

Dans d’autres langues

This page is based on a Wikipedia article written by authors (here).
Text is available under the CC BY-SA 3.0 license; additional terms may apply.
Images, videos and audio are available under their respective licenses.