1018

Cette page concerne l'année 1018 du calendrier julien.

Chronologies
Années :
1015 1016 1017  1018  1019 1020 1021
Décennies :
980 990 1000  1010  1020 1030 1040
Siècles :
Xe siècle  XIe siècle  XIIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Hégirien · Persan · Républicain

Événements

Asie

  • 27 septembre : le sultan Mahmud quitte Ghazni pour une douzième expédition en Inde[1].
  • 2 décembre : Mahmud de Ghazni traverse la Jumna. Il vainc le roi Shahi Trilochanapala, met Mathura et Kânnauj à sac et occupe le bassin oriental du Gange[2]. L’empire des Pratihara n’est plus. De nombreux clans Râjput, jusqu'alors tributaires des Gurjara-Pratihara, en profitent pour proclamer leur indépendance et former leur propre royaume (Solankî du Kathiawar et du Gujerat, Châuhan d'Ajmer et de Jodhpur, Paramara du Mâlwa…)[3].
  • 20 décembre : sac de Kânnauj, en Inde. 53 000 habitants de la ville, essentiellement des notables, des artistes et des artisans, sont déportés vers le Khorassan, où ils restent plusieurs décennies en captivité avant de rejoindre l’empire byzantin et les Balkans[4].
  • Bataille de Kuju (aujourd'hui Kusŏng). Une troisième tentative d'invasion du Goryeo (Corée) par les Khitans est arrêtée à la frontière[5].

Proche-Orient

Europe

Victory of the Byzantines over the Bulgarians from John Skylitzes
Février : Victoire des Byzantins sur les Bulgares, Chronique de Jean Skylitzès.
Donation du roi de Bourgogne Rodolphe III à l'abbaye Saint-Maurice (15 février 1018)
15 février : Acte de donation du roi de Bourgogne Rodolphe III à l'abbaye de Saint-Maurice d'Agaune.
  • 1er octobre : les Normands dirigés par les frères Quarrel-Drengot sont battus par les byzantins à Canne, en Apulie[17]. Le général byzantin Basile Bojannès (it) réduit la révolte de Mélo de Bari (it) en Italie du Sud. Il soumet les principautés lombardes d’Apulie et construit une ligne de forteresses (kastra) contre laquelle vient s’échouer l’empereur germanique Henri II (siège de Troia en 1021)[11]. Les bourgs fortifiés à l’initiative du gouverneur de Bari entretiennent des liens assez forts avec les fonctionnaires byzantins. Les difficultés de Byzance dans les Balkans et en Asie renforceront leur autonomie.

Notes et références

  1. Muhammad Nazim The Life and Times of Sultan Mahmud of Ghazna CUP Archive, 1931
  2. M. H. Syed History of Delhi sultanate Anmol Publications PVT. LTD., 2004 (ISBN 978-81-261-1830-4)
  3. André Wink Al-Hind : Early medieval India and the expansion of Islam, 7th-11th centuries BRILL, 2002 (ISBN 978-0-391-04173-8)
  4. Université Paris 8 – Saint-Denis Institut des Études Européennes
  5. Ki-baik Lee, A new history of Korea Harvard University Press, 1984 (ISBN 978-0-674-61576-2)
  6. Jean-Marc Aractingi, Christian Lochon Secrets initiatiques en islam et rituels maçonniques : Druzes, Ismaéliens, Alaouites, confréries soufies L'Harmattan, 2008 (ISBN 978-2-296-06536-9)
  7. Herwig Wolfram, Denise Adele Kaiser Conrad II, 990-1039 : emperor of three kingdoms Penn State Press, 2006 (ISBN 978-0-271-02738-8 et 9780271027388)
  8. Ľubomír Lipták, Sabine Bollack Petite histoire de la Slovaquie Institut d'études slaves, 1996 (ISBN 978-2-7204-0317-0)
  9. Fondation des Archives historiques de l'Abbaye de Saint-Maurice
  10. Florin Curta Southeastern Europe in the Middle Ages, 500-1250 Cambridge University Press, 2006 (ISBN 978-0-521-81539-0)
  11. Louis Bréhier, Vie et mort de Byzance, Paris, Albin Michel, , 596 p. (lire en ligne)
  12. Philippe Le Bas Allemagne Firmin Didot frères, 1839
  13. Jean-Pierre Poly - La Provence et la société féodale 879-1166 - Bordas - Paris, 1976 - page 174.
  14. Philippe Le Bas, Augustin François Lemaitre France Firmin Didot frères, 1843
  15. Bibliothèque Impartiale, publié par E. Luzac, 1753
  16. Bernard Leib Rome, Kiev et Byzance à la fin du onzième siècle Ayer Publishing, 1968 (ISBN 978-0-8337-2060-3)
  17. Giovanni Antonio Summonte Historia della città e regno di napoli, 2 Raffalleo Genari, 1748
  18. Michael McHugh Story of the Middle Ages Christian Liberty Press, 2002 (ISBN 978-1-930367-77-7)
  19. Robert S. Rait An Outline of the Relations Between England and Scotland BiblioBazaar, LLC, 2008 (ISBN 978-0-554-26013-6)
  20. Bernard Gicquel, Généalogie de la Chanson de Roland, Éditions Publibook, (ISBN 978-2-7483-0278-3, présentation en ligne)

Liens externes

  • Portail du Moyen Âge central
Abd al-Rahman IV

`Abd ar-Rahman Ibn Muhammad « al-Murtadhâ » ou `Abd ar-Rahman IV (arabe : “المرتضى” عبد الرحمن بن محمد), est un Omeyyade arrière-petit-fils d'Abd al-Rahman III. Il succède à l'Hammudite `Alī ben Hammud « an-Nāsir » comme calife omeyyade de Cordoue le 30 avril 1018. Il est mort en 1018. C'est un autre Hammudite qui lui a succédé Al-Qâsîm « al-Ma'mûn ».

Baldéric II de Liège

Baldéric II, prince-évêque de Liège de 1008 au 29 juillet 1018, était le fils d'Otton de Looz et le frère de Gislebert de Looz. Il fut le chapelain des empereurs Otton III et Henri II.

Basile II

Basile II le Bulgaroctone (en grec : Basileios Bulgaroktonos — Βασίλειος Β΄ Βουλγαροκτόνος, « tueur de Bulgares ») est un empereur byzantin de 960 à 1025, né vers 958 probablement à Didymotique ou à Constantinople, mort le 15 décembre 1025, fils de Romain II et de Théophano Anastaso. C'est la figure la plus marquante de la dynastie dite « macédonienne » installée sur le trône par Basile Ier, issue d’une famille d’origine arménienne établie en thème de Macédoine (la région d'Andrinople).

La période d'expansion de l'Empire byzantin, qui avait commencé en 945, a été l'œuvre de plusieurs hommes politiques et administrateurs remarquables. Basile II est de ceux-là. Il donne à l'Empire ce qui correspond à son espace géographique à son apogée de l'époque méso-byzantine : la péninsule des Balkans, l'Asie mineure, le Nord de la Syrie, la Haute Mésopotamie, l'Arménie et l'Italie du Sud ; l'empire qu'il laisse à son frère Constantin VIII est le plus vaste de l'histoire byzantine depuis le temps de Justinien.

Le règne effectif de Basile II dure près de 50 ans et est le plus long de toute l'histoire byzantine, et même le plus long de tous les empereurs romains étant l'un des trois seuls empereur à dépasser la durée du règne d'Auguste avec Théodose II et Constantin VII. Avec Justinien, son règne est sûrement l'un des plus glorieux. Cependant les deux empereurs sont différents à bien des égards. Alors que Justinien était un intellectuel, Basile II est d'abord un soldat qui passe une grande partie de son temps avec son armée. Autocrate, il gouverne seul et ne possède aucune attirance pour l'art ou les sciences. Néanmoins, Basile est un très bon gestionnaire et un extraordinaire homme politique ; mais avant d'arriver à son but, le basileus a dû conquérir le pouvoir et écarter des usurpateurs.

Exa

exa (symbole E) est le préfixe du Système international d'unités (SI) qui représente 1018, soit un milliard de milliards (un trillion en échelle longue).

Fujiwara no Michinaga

Fujiwara no Michinaga (藤原道長, 966- 3 janvier 1028) est un membre du clan japonais des Fujiwara. Il est le quatrième ou cinquième fils de Fujiwara no Kaneie, le troisième par Fujiwara no Tokihime.

Étant le plus jeune de sa fratrie, il n'a jamais été remarqué jusqu'à la mort de ses deux frères. Il entra donc véritablement à la cour à 15 ans. En 988, il devient conseiller provisoire (chūnagon). En 995, ses deux frères aînés, Fujiwara no Michitaka et Fujiwara no Michikane, meurent. Avec l'aide de sa sœur Senshi, il arrive sur le devant de la scène et devient ministre de droite et Examinateur des documents impériaux. En 996, il bannit son neveu et seul rival pour le pouvoir et devient ministre de gauche. Il refuse par prudence de porter le titre de grand chancelier offert par le souverain. Il marie habilement les six fils et ses six filles qu’il a eus avec ses deux épouses, et devient ainsi plusieurs fois beau-père puis grand-père d’empereurs.

À l’avènement de son petit-fils l’empereur Go-Ichijō, âgé de huit ans, il devient régent (sesshō), puis l'année suivante, en 1017, Grand Ministre d’État jusqu'en 1019. Il draine vers lui et sa famille le flot des contributions en soie et en riz qu’envoient les gouverneurs des domaines, devient l’homme le plus riche du Japon. En 1022, au faîte de sa puissance, il consacre solennellement le temple du Hōjō-ji, qu’il a fait construire sur ses terres.

Il devient la personne la plus importante de la cour : son époque marque l'âge d'or des Fujiwara. Quand il meurt en 1027, le Conseil ne compte plus dans ses membres que des Fujiwara.

Le récit historique de sa vie, l'Eiga Monogatari (Récit de la splendeur), est rédigé après sa mort par des dames de la Cour, de 1028 à 1107. La première partie est attribuée à Akazome Emon.

Épouses et descendance :

Minamoto no Rinshi, née 964 ; fille de Minamoto no Masanobu (fils du prince impérial Atsumi) et de Fujiwara no Bokushi ; mariée 988 ; élevée au premier rang inférieur en 1008 ; honorée du traitement à l’instar des impératrices en 1016 ; nonne en 1021 ; morte 1053; dont

Fujiwara no Shoshi (Akiko), née 988,morte 1074; entrée au palais de l'empereur Ichijo 999; épouse impériale (nyogo) du Fujitsubo en 999; titrée impératrice (chugu) 25 II 1000 ; titrée impératrice douairière (kotaigo) en 1012 ; titrée grande impératrice douairière (taikotaigo) en 1018 ; nonne en 1026 ; titrée Jotomon In en 1026.

Fujiwara no Yorimichi né 992, mort 1074

Fujiwara no Kenshi (Kazuko), née 994, morte 1027; entrée au palais de l'empereur Sanjo 27 II 1010 ; épouse impériale (nyogo) 23 VIII 1011 ; titrée impératrice (chugu) 14 II 1012 ; titrée impératrice douairiaire (kotaigo) 16 X 1018.

Fujiwara no Norimichi, né 996, mort 1075

Fujiwara no Ishi (Takeko), née 999, morte 1036; entrée au palais de l'empereur Go Ichijo son neveu III 1018 ; épouse impériale (nyogo) IV 1018 ; titrée impératrice (chugu) 16 X 1018.

Fujiwara no Kishi (Yoshiko) ; née 1007, morte 1025 ; mariée 1021 au prince Atsunaga son neveu (futur empereur Go Suzaku); titrée grande impératrice douairiaire posthume 1045Minamoto no Meishi, ° 963/964 ; fille du prince impérial Takaakira (fils de l’empereur Daigo) ; adoptée par le prince Moriakira (fils de l’empereur Daigo) ; mariée en 988 ; + ?; mère de

Fujiwara no Yorimune, né 992, mort 1065

Fujiwara no Akinobu né 994, mort 1027

Fujiwara no Yoshinobu né 995, mort 1065

Fujiwara no Kanshi, née 995/999, morte 1025; mariée Prince Atsuakira, (né 994 + 1051) ;fille de l'empereur Sanjo et de Fujiwarano Seishi ; prince héritier en 1016 ; renonce à son titre ; titré empereur retiré KOCHIJOIN

Fujiwara no Nagaie, né 1005, mort 1064

Fujiwara no Sonshi, mariée Minamoto no Morofusa, (né 1008 + 1077), fils du prince impérial Tomohira (fils de l'empereur Murakami) et de la princesse Naka himegimi

Harald II de Danemark

Harald II de Danemark ou Harald II Svensson (vers 994–1018) fut roi de Danemark de 1014 à 1018.

Joule

Le joule (symbole : J) est une unité dérivée du Système international (SI) pour quantifier l'énergie, le travail et la quantité de chaleur. Le joule étant une très petite quantité d'énergie par rapport à celles mises en jeu dans certains domaines, on utilise plutôt les kilojoules (kJ) ou les calories en nutrition et dans les tableaux de valeur nutritive, et le kilowatt-heure pour mesurer l'énergie électrique ou thermique.

L'unité doit son nom au physicien anglais James Prescott Joule qui a énoncé la relation existant entre le courant traversant une résistance et la chaleur dissipée par celle-ci, appelée depuis la loi de Joule.

Knut le Grand

Knut le Grand (Knud den Store en danois, Canute the Great en anglais) est un prince danois né à la fin du Xe siècle et mort le 12 novembre 1035. Fils du roi Sven à la Barbe fourchue, il conquiert le royaume d'Angleterre en 1016, puis devient roi de Danemark en 1018, à la mort de son frère Harald. Il ajoute également la Norvège à son domaine en 1028, un an après s'être rendu en pèlerinage à Rome.

L'empire de Knut, qui s'étend sur les deux rives de la mer du Nord, ne lui survit que quelques années, et sa lignée mâle s'éteint en 1042, après la mort de ses deux fils Harold Pied-de-Lièvre et Hardeknut. Son héritage politique est par conséquent limité, et le nom de Knut reste principalement associé à la légende populaire selon laquelle il aurait tenté en vain d'imposer son autorité aux vagues de l'océan.

Liste d'objets du Système solaire

Cette liste des principaux objets du Système solaire propose différents tris :

par type ;

par taille (diamètre équatorial pour les objets sphériques, plus grande longueur pour les objets irréguliers) ;

par masse ;

par magnitude absolue ou apparente ;

par demi-grand axe, aphélie ou périhélie ;

par excentricité.

NGC 1018

NGC 1018 est une lointaine galaxie lenticulaire située dans la constellation de la Baleine à environ 603 millions d'années-lumière de la Voie lactée. Elle a été découverte par l'astronome américain Frank Müller en 1886.

Une mesure non basée sur le décalage vers le rouge (redshift) donne une distance de environ 222,000 Mpc (∼724 millions d'a.l.)

. L'incertitude sur cette valeur n'est pas donnée sur la base de données NED et elle est à l'extérieur des distances calculées en employant la valeur du décalage .

Namaka (lune)

Namaka, officiellement désignée comme (136108) Hauméa II Namaka, est un satellite naturel de la planète naine (136108) Hauméa, découvert en 2005. Jusqu'au 17 septembre 2008, il était connu sous sa désignation provisoire, S/2005 (136108) 2.

Noyau atomique

Le noyau atomique désigne la région située au centre d'un atome constituée de protons et de neutrons (les nucléons). La taille du noyau (de l'ordre du femtomètre soit 10-15 mètre) est environ 100 000 fois plus petite que celle de l'atome (10-10 mètre) et concentre quasiment toute sa masse. Les forces nucléaires qui s'exercent entre les nucléons sont à peu près un million de fois plus grandes que les forces entre les atomes ou les molécules. Un noyau instable est dit radioactif, il est sujet à une transmutation, soit spontanée soit provoquée par l'arrivée de particules supplémentaires ou de rayonnement électromagnétique.

Ordres de grandeur de nombres

Les listes ci-dessous comparent divers ordres de grandeur de nombres positifs. Elles prennent comme exemple des décomptes d'objets, des nombres sans dimension et des probabilités.

Ordres de grandeur de puissance

Cet article cite des exemples de puissances en watts de différents dispositifs consommant ou produisant de l'énergie. Il donne ainsi des ordres de grandeur de puissances ; chaque section couvre trois ordres de grandeur c'est-à-dire un facteur d'un millier.

Premier Empire bulgare

Le Premier Empire bulgare (en anglais, First Bulgarian Empire ou FBE) désigne un État médiéval chrétien et multiethnique qui succéda au IXe siècle, à la suite de la conversion au christianisme du Khan Boris, au Khanat bulgare du Danube (681-864), fondé dans le bassin du bas-Danube. Le Premier Empire bulgare disparut en 1018, son territoire au sud du Danube étant réintégré dans l’Empire byzantin. À son apogée, il s'étendait de l'actuelle Budapest à la mer Noire, et du Dniepr à l'Adriatique. Après sa disparition, un Second Empire bulgare renaquit en 1187.

Tsar

Le tsar est le souverain de la Russie (de 1547 à 1917), de la Bulgarie (de 917 à 1018, de 1185 à 1422 et de 1908 à 1946) ou de la Serbie (de 1346 à 1371). Le tsarisme est une forme d'autocratie (plus tard de l'absolutisme) spécifique à la grande-principauté de Moscou (devenu par la suite le tsarat de Russie, puis l'Empire russe).

Unterseeboot 1018

L'Unterseeboot 1018 ou U-1018 est un sous-marin allemand (U-Boot) de type VIIC/41 utilisé par la Kriegsmarine pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le sous-marin fut commandé le 23 mars 1942 à Hambourg (Blohm + Voss), sa quille fut posée le 16 avril 1943, il fut lancé le 1er mars 1944 et mis en service le 24 avril 1944, sous le commandement du Kapitänleutnant Ulrich Faber.

Il fut coulé par la Royal Navy dans l'Atlantique Nord, en février 1945.

Victor II

Victor II, né Gebhard de Dollnstein-Hirschberg en 1018 et mort le 28 juillet 1057, est un prélat allemand, 153e pape de 1055 à 1057.

Z 3600

Les Z 3600 sont d'anciennes automotrices electriques de l'État (ex Ouest) puis de la SNCF à courant continu 1500 V issues de la remotorisation en 1937 des automotrices troisième rail de première série (État 1001 à 1018).

Dans d’autres langues

This page is based on a Wikipedia article written by authors (here).
Text is available under the CC BY-SA 3.0 license; additional terms may apply.
Images, videos and audio are available under their respective licenses.